À la une »

21 février 2014 – 10 h 03 min | 13 views

1776 est-elle l’année phare des libéraux ? Dans trois pays différents, plusieurs personnalités exceptionnelles ont annoncé, chacune à sa façon, l’irruption de la liberté sur la grande scène de l’Histoire.

Print Friendly
Lire l'article complet »
Traductions
Ebooks à télécharger
Evènements
audio-video
Tribune libre
Accueil » Argumentaires, Bonnes feuilles

Pourquoi l’or servait t-il aux paiements particuliers ?

Soumis par sur 2 avril 2011 – 16 h 00 min | 7 views

Par Raoul Audouin

À l’échelon individuel le paiement en monnaie métallique réalise un transfert de possession complet et définitif ; alors qu’un effet de commerce ou un billet de banque ne marquent qu’un transfert de créance. Celui qui reçoit un paiement en or, n’a plus à craindre la disparition ou l’insolvabilité de son débiteur ou de la Banque d’émission.

Celui qui est payé en or peut s’en servir aussitôt pour acheter autre chose ; mais il peut aussi, sans recours à quiconque, conserver et transporter n’importe où, le pouvoir d’achat inutilisé. Son épargne est gagée sur une marchandise dont le troc est toujours possible. En épargnant il achète de la sécurité. La libre circulation du métal monnayé peut seule fournir la preuve du pouvoir d’achat des pièces, la mesure de ses fluctuations, et sa stabilisation maxima par l’intercommunication de tous les marchés.

GUIDE POUR L’ETUDE DE LA PHILOSOPHIE ECONOMIQUE

Introduction

L’objet de l’étude
Qu’est-ce que l’homme ?

Comment tout a commencé

Qu’est-ce que le droit naturel ?
La vie en société fonde t-elle des droits innés ?
Comment passe t-on de la prédation à l’échange ?
Quels sont les principes d’un droit humain ?

I) UNE ÉCONOMIE DE SERVICES MUTUELS
Qu’est-ce qu’une économie de services mutuels ?

Nature de la société économique
L’économie n’est-elle pas le champ de bataille des intérêts ?
L’homme est il captif des phénomènes économiques ?
L’économie au service de qui ?
Peut-on déterminer un juste prix ?

Le rôle de la monnaie commune dans une économie d’échanges
Comment des valeurs subjectives peuvent-elles se traduire en prix objectifs?
Peut-on donner un prix au travail comme à de simples marchandises ?
Qui a le droit de battre monnaie ?
L’or n’est-il pas trop rare pour servir de monnaie universelle ?
Le bimétallisme n’a-t-il pas échoué historiquement ?

La monnaie, vecteur de la coopération économique mondiale
Qui est souverain en matière de monnaie : l’État ou l’individu ?
Quelle expérience avons-nous d’une monnaie internationale ?
Comment en est-on venu à l’idée d’étalon monétaire ?
Un État n’a-t-il pas le droit d’édicter le cours forcé de son papier monnaie ?
Le sterling-papier n’a-t-il pas été avant 1914 la véritable monnaie internationale ?
Pourquoi l’or servait-il aux paiements particuliers ?

A VENIR

Les moyens de paiement supplétifs de la monnaie réelle
Le binôme fondamental : initiative et coopération

II) L’ÉTAT ET L’ENTREPRISE

L’État, structure sociale et agent économique
Les maladies du marché libre
Le marché et les inégalités sociales

III) LA QUESTION DE LA SOUVERAINETE

La prévoyance collective
Le problème des déséquilibres
L’effritement de la liberté

Print Friendly

Autres articles:

Tags: , ,

Aucun commentaire »

1 Pingbacks »

Laisser un commentaire!

Ajouter votre commentaire ci-dessous, ou trackback à partir de votre propre site. Vous pouvez aussi Comments Feed via RSS.

Soyez gentil. Gardez-le propre. Restez sur le sujet. Pas de spam.

Vous pouvez utiliser ces balises:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Il s'agit d'un Gravatar-enabled. Pour obtenir votre propre mondialement reconnu-avatar, s'il vous plaît vous inscrire à Gravatar.

UA-19954626-1