cash1230_imageL’EFFONDREMENT SOCIAL ET MORAL

Par Bob Livingstone

Traduction Chris Drapier, Institut Coppet

     « Quand la raison publique égarée honore ce qui est méprisable, méprise ce qui est honorable, punit la vertu et récompense le vice, encourage ce qui nuit et décourage ce qui est utile, applaudit au mensonge et étouffe le vrai sous l’indifférence ou l’insulte, une nation tourne le dos au progrès, et n’y peut être ramenée que par les terribles leçons des catastrophes ». Frédéric Bastiat, Chapitre XXI des Harmonies Économiques, Solidarité.

Qu’est-ce qui a pu causer chez un peuple ou une nation un état de décadence et d’immoralité comme celui de l’Amérique d’aujourd’hui ?

Si on met les points sur les i, rien n’est plus évident. La citation de F. Bastiat décrit parfaitement une société qui a été laminée par la dépréciation de sa monnaie.

Oui, il y a bien un lien direct entre le délabrement de la devise et l’effondrement social et moral de la société. Quand les gens sont entraînés vers l’appauvrissement par la dépréciation de leur argent, ils ne s’appauvriront pas seulement, ils seront aussi entraînés vers dans un effondrement social et moral pour finir en guerre civile et révolution.

Le délabrement de la devise tel qu’aux USA aujourd’hui n’est rien moins qu’une guerre non officielle entre un gouvernement et sa population, masquée par le patriotisme et la générosité.

Ce que ne comprennent pas les américains c’est que lorsque la Réserve Fédérale crée des milliards de dollars qu’elle appelle « aisance quantitative », elle provoque deux choses. 1 : ça dilue la devise, entraînant ainsi une réduction de la valeur de l’argent en circulation. 2 : ça transfère les richesses des poches du contribuable aux coffres de l’Etat.

C’est une guérilla étouffée ou silencieuse menée contre le peuple américain. C’est très sérieux car ça mène à l’appauvrissement de la classe moyenne et, à termes, à un effondrement économique total. C’est ce qui est en train de se produire !

Le président Reagan a dit un jour « le gouvernement n’est pas la solution, c’est le problème ». Cette position positionne toute la classe des élus du même côté. Ils sont tous payés par le gouvernement et sont tous des employés du gouvernement.

La monnaie papier que nous utilisons n’est qu’une fiction créée par les banksters (intraduisible. Mot dérivé de Gangsters et de Bankers.) Ces banksters détruisent l’argent papier en en imprimant trop. Trop d’argent papier détruit l’épargne et mine la moralité en la rendant stérile.

Le gouvernement américain désormais crée et achète ses propres titres. Cette entourloupette ne fait qu’annoncer la fin de la partie. L’ensemble du système financier du gouvernement n’est qu’une charade.

Les USA peuvent paraître comme l’insubmersible Titanic, mais les signes d’effondrement sont déjà bien visibles à tous les américains éclairés comme au reste du monde. Les icebergs de la révolution sont partout.

Il est plus que temps de se préparer à la survie. Personne ne va vous frapper sur le crâne pour vous réveiller. Ouvrez les yeux et voyez la catastrophe qui arrive.

Insanité monétaire

La vérité froide est que les banques centrales sont arrivées à la conclusion que pour sauver le système il est nécessaire de le détruire. Cette déclaration sans queue ni tête est une évidence pour un responsable de banque centrale.

La vérité est que toute monnaie créée par décret s’autodétruit. Quand on imprime trop de monnaie papier, elle s’autodétruit. Ce n’est pas difficile à comprendre.

Le prolongement de cette logique amène à la conclusion que l’aboutissement final de l’expansion de l’offre monétaire consiste en une multitude de gens ne possédant que du papier sans valeur et souffrant d’un appauvrissement général. C’est notre futur à court terme.

Le système doit s’effondrer. Alors comment se fait-il que nous ne nous en rendons pas compte ? La réponse tient dans le fait que ça ne se fait que progressivement. Le mot « progressivement » signifie simplement  que la plupart des gens ne peuvent pas voir ce qui se prépare.

Si l’expansion du crédit n’est pas stoppée (et elle ne le sera pas) nous ferons face à une dépression et une ruée vers les valeurs fondamentales. Ce qui signifie un développement de la vélocité de l’argent.

Quand ceci se produira, nous serons proches de la fin. Les gens se précipiteront pour dépenser le papier monnaie tandis que les prix atteindront des sommets. La dernière chose que le gouvernement ou les hommes politiques ne diront jamais à la population, c’est que le système est au bord de la rupture. Pas plus qu’ils ne diront que  la dette du gouvernement ne sera jamais remboursée.

Destruction de richesse. Appel d’urgence !

Nous vivons le plus grand transfert et la plus grande destruction de richesses de l’Histoire. Tout ceci gravite autour de la destruction de la monnaie papier et de sa valeur.

Nombreux sont ceux qui sauront réagir mais la majeure partie de la classe moyenne et l’ensemble des plus pauvres sont inéluctablement condamnés à des temps durs voire impossibles. Les rares qui investissent dans la terre arable, l’alimentaire, l’énergie et les valeurs refuge (or et argent), particulièrement l’argent, survivrons et s’enrichiront.

Rien de tout ça n’est nouveau sous le soleil. Toutes les cultures, nations et peuples traversent le même processus d’évolution. Le principe est connu : ils commencent par le métal, et, au fur et à mesure qu’ils prospèrent, ils créent la monnaie papier et l’endettement. Puis tout s’effondre et on assiste au retour de l’or, de l’argent ou un autre métal.

Nous sommes rentrés dans la phase d’effondrement de la monnaie papier, du crédit et de la notion de valeur. Croyez- le ou non, ce processus de destruction balayera l’empire de papier d’un Warren Buffet. Il le sait et il achète des Entreprises pour s’en garantir.

La plupart d’entre nous ne peut se rendre compte ni comprendre ce système mondial basé sur de l’argent décrété qui est en train de se déchirer sous nos regards inquiets.

Nous avons assisté à ce même effondrement de devises dans la république de Weimar en Allemagne qui a culminé en 1923. La plupart des allemands n’avaient pas la moindre idée de ce qui se passait. La plupart ne pouvait imaginer que leur propre gouvernement était en train d’effondrer leur devise en en imprimant à la tonne. (C’est ce qui se passe actuellement aux USA). Ils ne faisaient pas le lien entre l’explosion des prix et la destruction de leur devise.

Ce sont les mêmes, en conséquence, qui se sont appauvris. Mais ceux qui avaient perçu ce qui se tramait convertirent leur papier monnaie en or et autres valeurs refuge. Croyez-le ou non, certains échappèrent à cette épreuve en stockant de la nourriture et des besoins élémentaires.

Le processus de destruction de richesses et leur transfert vers l’Etat va se poursuivre jusqu’à l’effondrement de la monnaie papier décrétée et la fin du crédit. S’en suivra une grande reconstruction sur la base de l’or et de l’argent. Le prix d’un pain reviendra à un petit prix, mais payé en argent sonnant et trébuchant. Que ferez-vous si vous n’avez pas ce métal redevenu si précieux ?

Les manipulateurs ont fait redescendre le prix de l’or et de l’argent en les bradant en papier monnaie sur le marché à court terme. Les éminences grises qui déversent la propagande de la Réserve Fédérale vous disent que ça signifie la fin de la hausse de l’or et de l’argent. Ca ne tient guère la route face aux faits.

L’or et l’argent s’achètent à un rythme sans précédent. Ils vont tous deux atteindre des sommets quand le système va s’effondrer. Prenez de votre monnaie papier et achetez – si vous en trouvez – de ces métaux que les créateurs de monnaie de singe ne peuvent pas imprimer.

Source : Social And Moral Breakdown, avril 2013

Autres articles:

Add Comment Register



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.


*