La diffusion de l’œuvre de Ludwig von Mises en Corée du Sud

MisesLibraryRetour sur la diffusion des œuvres de Ludwig von Mises en Corée du Sud, et notamment L’Action Humaine (?????한국어/조선말).

En France, il existe assez peu de livres de Mises en édition papier. La dernière version complète de l’Action Humaine, celle de Raoul Audouin, date de 1985 et n’est plus disponible. En 2004, les Belles Lettres ont publié un Abrégé, réalisé par Gérard Dréan, qui résume en 218 pages le millier de pages de l’œuvre originale.

Le livre Human Action est disponible en coréen (sous le titre : ?????, traduction littérale du titre), dans une traduction datant de mai 2009, et réalisée par le professeur Park Jongwoon. Aujourd’hui, le livre est disponible à un prix compris entre 6 000 et 10 000 won, soit entre 4.50 et 7 euros.

À partir des nombreux commentaires que j’ai consultés sur différents sites présentant le livre à la vente, voici quelques commentaires sur sa réception. De l’avis des lecteurs coréens, le livre semble avoir été traduit assez correctement, bien que beaucoup recommandent la lecture de l’original en anglais, pointant parfois une traduction trop littérale et un style un peu alambiqué.

Cependant, les commentaires pointent aussi la richesse de cette œuvre, qui offre la matière à beaucoup de réflexions. Cela semble être surtout vrai pour les étudiants en économie, qui forment le cœur du lectorat (quoique les personnes âgées qui lisent le livre ne viendront pas commenter sur internet, on peut tout de même faire cette affirmation sans risquer beaucoup de se tromper). Ces étudiants parlent de la grande différence entre l’enseignement qu’ils reçoivent et le contenu de ce livre.

La méthodologie est un autre point beaucoup signalé. L’un des lecteurs fait ainsi remarquer à ce propos : « Moi qui fais des études de psychologie, le point de vue qu’adopte Mises pour étudier l’économie m’a paru très familier. » [“?????????????????????????????????????????????????”]

En étudiant la situation du libéralisme en Corée du Sud, il semble qu’il y ait bien besoin de ces petits succès. Si l’économie coréenne ait nettement plus libérale que celle de notre pays, la place occupée par les libéraux dans le débat public semble à peu près similaire. De nombreux groupes existent, qui organisent conférences et autres activités. (cf. par exemple L’union de la liberté : http://uotl.dothome.co.kr/). Espérons que la publication de l’œuvre majeure de Mises, qui s’est suivie de plusieurs autres, celle de La théorie autrichienne du cycle économique et autres essais (??????????????), ou de La Bureaucratie (???) impulse un renouveau.

Benoît Malbranque

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.