Prospérité et dépression (1943) par Gottfried Haberler

Livre complet à télécharger en pdf

G.Haberler (1900 – 1995) est un économiste, d’origine autrichienne, proche de l’école autrichienne (élève de von Wieser et von Mises) sans pour autant y appartenir , et dont les travaux portèrent principalement sur la théorie du cycle et le commerce international. La Société des Nations en 1934 le chargea de diriger une étude sur la récurrence des cycles économiques. il enseignera à Harvard et éditera le Quarterly Journal of Economics de 1965 à 1970.

Introduction :

Le présent ouvrage n’est qu’un prélude à des recherches plus étendues entreprises par le Service d’études économiques du Secrétariat de la Société des Nations sur les causes du retour périodique des phases de dépression économique. Il se borne à faire l’analyse des théories existantes des cycles économiques et à en déduire une explication synthétique de la nature et des causes possibles des fluctuations économiques. Toutefois, la seconde étape des travaux, au cours de laquelle les diverses hypothèses sur les causes des fluctuations économiques seront soumises à des vérifications d’ordre quantitatif, a beaucoup influencé la présentation de la question préliminaire dans les pages qui suivent. Le lecteur est invité à ne pas perdre de vue, en étudiant le présent
ouvrage, qu’il ne constitue qu’une partie d’un tout. Étant donné la portée de l’ensemble de l’étude, la première partie du présent ouvrage, c’est-à-dire l’examen systématique des théories des cycles économiques. Il, n’est ni un historique de la doctrine économique en cette matière (quoiqu’on se soit efforcé de traduire aussi exactement que possible la pensée des divers économistes dont les théories sont examinées), ni une bibliographie complète des théories des cycles économiques. Elle a plutôt pour objet de grouper diverses explications proposées, de rechercher si elles sont logiques et si elles concordent entre elles et avec les principes économiques reconnus. L’intention est de présenter un tableau de l’ensemble des explications possibles des fluctuations économiques; on espère,d’ailleurs, arriver, par une discussion théorique, à réduire très sensiblement le nombre des possibilités qui s’offrent à cet égard.

La seconde partie de l’ouvrage, qui donne un « Exposé général de la nature et des causes des “cycles économiques », proposera une explication générale des cycles économiques, telle qu’elle se dégage de l’examen critique des théories contenu dans la première partie. Comme on l’a dit, on se propose, non pas d’exposer une théorie entièrement neuve des cycles économiques, mais de présenter une synthèse et un développement des théories existantes, pour autant qu’elles s’y prêtent. Il s’agit d’ailleurs d’un système qui, loin d’être définitif et rigide, conserve toute sa souplesse et demeure ouvert à des idées nouvelles. Sur beaucoup de points, on ne propose aucune solution précise et l’on se borne à indiquer plusieurs hypothèses. Le choix entre ces solutions possibles ne pourra être fait que sur la base de recherches empiriques. Dans beaucoup de cas, la discussion théorique, reposant sur la connaissance de phénomènes généraux que l’on se” trouve posséder sans avoir procédé à une étude particulière des statistiques ou des données de l’histoire, permet de poser des questions judicieuses mais ne suffit pas pour y donner des réponses. Espérer que l’examen critique des diverses théories permettra de dégager une explication des cycles économiques qui éclaircira. un bon nombre de points, en admettant même qu’elle ne donne pas de réponse à plusieurs questions ou qu’elle propose plusieurs réponses possibles sur d’autres points, c’est admettre que la différence entre les théories examinées n’est pas aussi profonde qu’on le croit quelquefois. En fait, on peut dire que les divergences d’opinions ont souvent été exagérées et que, sur plusieurs points importants, la concordance entre les thèses des différentes écoles doctrinales est plus grande qu’on ne le croirait à première vue, ou même que les auteurs ne seraient eux-mêmes prêts à le reconnaître. Il est naturel que la plupart des économistes aient plutôt tendance à insister sur les questions controversées qu’à faire ressortir les points sur lesquels tout le monde est d’accord. Le présent ouvrage part d’un principe diamétralement opposé èt cherche à montrer comment des théories qui semblent de prime abord contradictoires peuvent quelquefois se concilier.

Table des matières :

INTRODUCTION

PREMIÈRE PARTIE – EXAMEN SYSTÉMATIQUE DES THÉORIES DES CYCLES ÉCONOMIQUES

Chapitre 1. – OBSERVATIONS PRÉLIMINAIRES

Chapitre 2. – LA THÉORIE PUREMENT MONÉTAIRE

Chapitre 3. – LES THÉORIES DE LA SURCAPITALISATION.

A.- Les théories monétaires de la surcapitalisation

B. – Les théories non monétaires de la surcapitalisation

C. – Surcapitalisation résultant de changements dans la demande de produits finis. – Le principe de l’accélération et de l’amplification de la demande de moyens de production

Chapitre 4. – LES VARIATIONS DU COÛT DE LA PRODUCTION, LES DÉSÉQUILIBRES DANS LE SENS HORIZONTAL ET LE SURENDETTEMENT CONSIDÉRÉS COMME CAUSES DES CRISES ET DES PHASES DE DÉPRESSION

Chapitre 5. – LES THÉORIES DE LA SOUS-CONSOMMATION

Chapitre 6. – LES THÉORIES “PSYCHOLOGIQUES”

Chapitre 7. – LES THÉORIES DES RÉCOLTES. L’AGRICULTURE ET LES CYCLES ÉCONOMIQUES.

Chapitre 8. – QUELQUES DISCUSSIONS RÉCENTES SUR LA THÉORIE DES CYCLES ÉCONOMIQUES
DEUXIÈME PARTIE – EXPOSÉ GÉNÉRAL DE LA NATURE ET DES CAUSES DES CYCLES ÉCONOMIQUES

Chapitre 9. – DÉFINITION ET MESURE DU CYCLE ÉCONOMIQUE

Chapitre 10. – LE PROCESSUS D’EXPANSION ET DE CONTRACTION

A. – Le processus d’expansion

B. – Le processus de contraction

Chapitre 11. – LES RENVERSEMENTS DE TENDANCE: LA CRISE ET LA REPRISE.

A. – La crise

B. – La reprise

Chapitre 12. – ASPECTS INTERNATIONAUX DES CYCLES ÉCONOMIQUES

TROISIÈME PARTIE – NOUVELLES CONSIDÉRATIONS SUR L’ÉVOLUTION RÉCENTE DE LA THÉORIE DES CYCLES ÉCONOMIQUES

Chapitre 13. – LE MULTIPLICATEUR, INÉLASTICITÉS DE STRUCTURE ET DÉPENSES PUBLIQUES
Appendice I
Appendice II .
INDEX DES NOMS D’AUTEURS

[gview file=”//www.institutcoppet.org/wp-content/uploads/2012/06/Prospérité-et-dépression.pdf”]

A propos de l'auteur

L’Institut Coppet est une association loi 1901 dont la mission est de participer, par un travail pédagogique, éducatif, culturel et intellectuel, à la renaissance et à la réhabilitation de l’école française d’économie politique, et à la promotion des différentes écoles de pensée favorables aux valeurs de liberté, de propriété, de responsabilité et de libre marché.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.