Nous vous invitons à suivre et à vous abonner à la chaîne YouTube de l’Institut Coppet, sur laquelle nous publions régulièrement de nouvelles vidéos, que nous traduisions et sous-titrons, ou que nous réalisons par nos propres moyens.

Vous y trouverez notamment :

La liberté du choix (Free to Choose)

Free to Choose ou La liberté du choix est une série de dix émissions télévisées par Milton Friedman et sa femme Rose en 1980. Dans ce documentaire pédagogique, Friedman critique l’interventionnisme du gouvernement dans l’économie américaine, et défend un ambitieux programme de libéralisation, concrètement, secteur par secteur : éducation, travail, santé, monnaie.

Épisode 1 : Le pouvoir du marché

Dans le 1er épisode, Milton Friedman nous emmène à Hong Kong, où il voit opérer un capitalisme de libre marché qui élève d’une manière remarquable le niveau de vie des gens et agit comme un aimant envers toutes les populations des pays environnants. [Cet épisode, produit en basse résolution et par des bénévoles en 2011, sera prochainement disponible dans une qualité supérieure et avec une traduction entièrement revue et corrigée.]

Épisode 2 : La tyrannie du contrôle

Dans le 2e épisode, Milton Friedman dresse la critique de l’interventionnisme, cette doctrine selon laquelle l’État entreprend délibérément d’entraver le fonctionnement de l’économie. Il propose, pour contrer cette tendance et éviter les maux qu’elle entraîne, une règle constitutionnelle qui cantonne la puissance publique à sa juste place. [Cet épisode, produit en basse résolution et par des bénévoles en 2011, sera prochainement disponible dans une qualité supérieure et avec une traduction entièrement revue et corrigée.]

Épisode 3 : 1929 : l’anatomie d’une crise

Dans le 3e épisode, Milton Friedman raconte les origines de la crise de 1929 et les erreurs de la Réserve fédérale américaine. Il revient sur la naissance de la doctrine keynésienne, souligne ses effets, et précise pourquoi elle plut autant aux hommes politiques.

Épisode 4 : Du berceau au tombeau

Dans le 4e épisode, Milton Friedman raconte comment les programmes de l’État-providence, quoique bien intentionnés, produisent des résultats pernicieux. L’aide sociale, déterminée et attribuée par des bureaucrates, rabaisse l’individu au statut d’enfant et l’oblige à subir une intrusion sans précédent dans sa vie privée. Par ailleurs, les programmes d’aide sociale ont tendance à perpétuer les situations qu’elles prétendent résoudre en désincitant les récipiendaires à trouver un travail ou à sortir de leur situation.

Épisode 5 : Créés égaux

Dans le 5e épisode, Milton Friedman met en opposition les deux acceptations, très différentes, de la notion d’égalité : d’un côté l’égalité des chances, et de l’autre l’égalité matérielles des conditions. Si la première renforce la liberté et garantit le progrès économique et social des masses, l’idéal égalitariste en revanche, notamment via la redistribution des revenus, blesse la liberté tout en apportant des résultats médiocres.

Épisode 6 : Les maux de nos écoles

Dans le 6e épisode, Milton Friedman présente les preuves de la faillite complète du modèle de l’éducation publique. Il soutient que la structure monopolistique du domaine de l’éducation est la principale raison de cet échec. Par l’intermédiaire d’un système de chèques éducation, il soutient que la libre concurrence serait capable d’améliorer le niveau des écoles et la satisfaction, tant des enfants que des parents.

Épisode 7 : Qui protège le consommateur ?

Dans le 7e épisode, Milton Friedman explique pourquoi c’est le marché, par l’intermédiaire de l’action de l’intérêt personnel, qui protège le plus sûrement les consommateurs. Les agences étatiques et leurs règlements, à l’inverse, génèrent selon lui des abus tels, ils réduisent à ce point la liberté et l’efficacité économique, qu’il s’avère plus sage de ne pas confier du tout à l’État cette tâche.

Épisode 8 : Qui protège le travailleur ? 

Dans le 8e épisode, Milton Friedman étudie le fonctionnement du marché du travail et cherche à déterminer si les syndicats, par leurs actions, ont une influence positive sur le bien-être des travailleurs. Il conclut de son analyse que l’amélioration des conditions des travailleurs a été obtenue non pas grâce aux syndicats, mais malgré eux.

Épisode 9 : Guérir l’inflation

Dans le 9e épisode, Milton Friedman nous emmène au Japon, en Allemagne et en Angleterre pour nous montrer les maux que provoque une inflation incontrôlée. Il soutient ensuite que la seule solution pour guérir de l’inflation, c’est de se lancer dans une politique délibérée de ralentissement de la production monétaire et de s’y tenir.

Épisode 10 : Comment rester libres ?

Dans le 10e épisode, Milton Friedman dresse un bilan malheureux : force est de constater que les États-Unis s’éloignent de l’idéal de liberté sur lequel le pays a été initialement fondé. Cette tendance vers un État interventionniste et des libertés restreintes n’est pas sans provoquer des réactions et des protestations.

 

La traduction de la série Free to Choose est rendue possible par la générosité de donateurs particuliers. Pour participer, visitez la rubrique nous soutenir.


Apprendre la liberté (LearnLiberty)

Adam Smith et la main invisible

Les externalités négatives et le théorème de Coase

Le sophisme de la vitre cassée

Pourquoi ne pas imprimer plus de billets ?

Le despotisme démocratique et ses remèdes selon Tocqueville

Trois mythes sur le capitalisme

Chômage : solution étatiste, solution libérale

Le capitalisme de connivence aux États-Unis

Le marché libre a besoin de règles

Le 1% aux États-Unis : qui sont-ils ?

Liberté économique et qualité de vie

Pourquoi les hommes politiques ne réduisent-ils pas les dépenses ?

Démocratie, tyrannie et liberté

Trois mythes sur la Grande Dépression

Une introduction à la liberté

Les conséquences économiques du salaire minimum

“Les riches s’enrichissent et les pauvres s’appauvrissent”

Les trois plus grands mythes sur l’immigration

L’État de Droit

Les entrepreneurs disparaissent

Souhaiteriez-vous vivre dans le monde d’Atlas Shrugged (La Grève) ?

La liberté ou l’égalité : le débat Rawls/Nozick

Défense du droit de propriété

Ayn Rand : une grande dame du libéralisme

Qu’est-ce qui motivait Adam Smith ?

La dignité humaine et la liberté du choix

Allons-nous manquer de ressources ?

Le salaire minimum nuit-il aux employés ?

Liberté, sécurité et TSA

Comment les gouvernements devraient-ils gérer la dette ?

Les externalités négatives et le théorème de Coase

Les effets de l’interdiction des drogues

La paix et le libre-échange

Qu’est-ce qui nous motive

Voler aux pauvres pour donner aux riches

Comment truquer un vote à la majorité ?

Le despotisme démocratique et ses remèdes selon Tocqueville

Game of Thrones, une course au pouvoir qui doit cesser !

House of Cards : Les trois grandes leçons de Frank Underwood

Comment le capitalisme de copinage nuit à l’économie

Qui vous exploite le plus : les capitalistes ou les politiciens ?

Pourquoi 1% détient 99% de la richesse ?

Travailler plus pour gagner moins

Ce que veut dire être libertarien

Valeur subjective ou valeur objective ?

La révolte du geai moqueur, de Ferguson à Hong Kong

Le gouvernement crée-t-il des emplois ?

Les droits de propriété, le meilleur ami du citoyen ordinaire

Individualisme vs. collectivisme

Pourquoi la liberté économique favorise un monde meilleur

Pourquoi ne trouvez-vous pas de travail ?


Conférences de l’Institut Coppet

Conférence de Guillaume Vuillemey sur Keynes. Partie 1 : La vie et la pensée de Keynes. Partie 2 : Les débats qui ont émergé au XXe siècle autour de la pensée de Keynes.

Conférence de Michel Leter sur le thème : Le libéralisme est-il anglo-saxon ?

Conférences de Benoît Malbranque sur Richard CantillonQuesnay et les PhysiocratesTurgot

Séminaire sur l’école autrichienne d’économie : Partie 1 : Comprendre les crises économiques, par Marian Ebrasu ; Partie 2 : Keynes à l’épreuve de l’école autrichienne, par Gabriel Gimenez-Roche

Conférence sur le colloque Lippman et les débuts du néo-libéralisme, par Christian Michel

Séminaire de Frank Karsten autour de son livre Dépasser la démocratie