L’abbé de Saint-Pierre, critique de Mandeville

L’abbé de Saint-Pierre reconnaît, contre une opinion fort répandue de son temps, que l’amour propre est une passion qui en soi n’est ni injuste ni blâmable. Contre Mandeville, cependant, il tient à préciser que l’amour propre n’est ainsi innocent que lorsqu’il ne fait de mal à personne et tourne à l’avantage de la société.

Sortie du numéro d’octobre de la revue Laissons Faire

Le numéro d'octobre de la revue Laissons Faire est désormais disponible. Au programme : Hayek et la connaissance dispersée, une critique de la fonction redistributive de l'impôt, l'éducation nationale vue par Dupont de Nemours, l'échec de Gustave de Molinari en politique, une recension d'un nouveau livre sur Tocqueville, et François Quesnay comme vous ne l'avez jamais vu.

Soutenez notre grande Collection autrichienne en préparation

L'Institut Coppet se propose de publier chaque mois en format papier et numérique une édition soignée des plus grands classiques de l’école autrichienne, tous aujourd'hui épuisés ou restés inédits. Cette collection sera constituée pour un tiers de traductions inédites, réalisées par l'Institut Coppet, et pour deux tiers de traductions anciennes depuis longtemps épuisées et dont nous acquerrons les droits.

Sommaire du numéro d’octobre de la revue Laissons Faire

Découvrez le sommaire du prochain numéro de la revue Laissons Faire. Au programme : Hayek et la connaissance dispersée, une critique de la fonction redistributive de l'impôt, l'éducation nationale vue par Dupont de Nemours, l'échec de Gustave de Molinari en politique, une recension d'un nouveau livre sur Tocqueville, et François Quesnay comme vous ne l'avez jamais vu.

Dans l’intimité de François Quesnay

Les Mémoires de Madame du Hausset sont une source très précieuse sur la vie de François Quesnay à Versailles et sur les idées qu’il tentait d’y agiter avec ses amis, les Physiocrates. Lui et Mme du Hausset étaient alors tous deux au service de la favorite du Roi, madame de Pompadour : l’un était son médecin personnel, l’autre sa femme de chambre.

Retour en images sur l’exposition libérale organisée en Normandie

À l’occasion des Journées européennes du Patrimoine (15-16 septembre), l’Institut Coppet et le château de Pinterville (Eure) ont proposé à plus de 500 visiteurs une exposition tout à fait inédite sur les économistes libéraux normands, ainsi qu’une conférence de Benoît Malbranque, président de l’Institut Coppet, sur ce même thème.