Y a-t-il un droit à la syndicalisation ?

Il n’existe pas de droit à être syndiqué parce que la syndicalisation implique toujours l’usage de la violence, soit la violence physique, soit la menace de la violence physique, soit la violence légale, qui contraint les patrons à se soumettre. Le syndicalisme c’est l’affirmation d’un droit du plus fort, c’est-à-dire un faux droit.