Ma semaine au Mises University 2012. Par Romain Hery


MU12

Le Mises Institute organise depuis de nombreuses années une université d’été, à Auburn dans l’Alabama. Cette université d’été dure une semaine, du dimanche 22 au samedi 28 juillet. Elle rassemble des intervenants, des étudiants de tous horizons (majoritairement en économie, mais aussi en droit, en biologie, etc.), cette année de 22 pays différents, ainsi que des « observateurs » (chefs d’entreprises par exemple, mais j’ai aussi rencontré un physicien allemand intéressé par les questions monétaires !).  Sur une semaine des conférences d’une heure s’enchainent de 9h à 17h30 avec une pause d’un quart d’heure entre chaque.

Les deux premiers jours ont été des conférences plénières, orientées sur les fondamentaux de l’école autrichienne :  la naissance de l’école autrichienne, la valeur subjective et le système de prix,  la praxéologie, la division du travail et la monnaie pour le lundi ; le mardi les thèmes étaient l’opposition entre l’école autrichienne et les autres courants en économie, le calcul économique, la nature de la firme, la théorie autrichienne du cycle etc. Des thèmes généralement connus mais une piqure de rappel ne fait pas mal, et il ne faut pas oublier que tous les étudiants ne sont pas nécessairement familiers avec ces thèmes.

C’est à partir du troisième jour que les choix de conférences eurent lieux, avec des sujets qui devenaient plus précis, plus spécifiques. Et les choix n’ont pas toujours été simples à faire ! Il y a eu aussi les « panels » : plusieurs intervenants discutant, répondant aux questions du public sur des sujets donnés, par exemple le mercredi sur les différences entre Rothbard et Mises, le vendredi le choix était entre « philosophie et théorie » et « politique (policy)  et histoire », vraiment intéressant, avec des intervenants plein d’humour.  Je n’ai pas pu assister à celui de samedi midi sur la politique monétaire (j’avais un avion à prendre). (Programme complet)

Les intervenants étaient : Joseph Salerno, Philipp Bagus, Walter Block, Thomas DiLorenzo, Lucas Engelhardt, Roger Garrison, David Gordon, Jeffrey Herbener, Robert Higgs, Guido Hulsmann, Peter Klein, Roderick Long, Robert Murphy, Gary North, Timothy Terrell, Mark Thornton, Thomas Woods, et Leland Yeager. Hans-Hermann Hoppe a été pour moi le grand absent de cette édition 2012.

lunch

Une des parties les plus intéressantes était, à mon avis, le repas du midi et le diner, véritables lieux de mélange et de partage intellectuel, permettant des rencontres formidables, y compris avec les intervenants. C’est l’occasion de leurs demander des approfondissements sur certains points, de leur faire dédicacer un livre, de faire une photo avec eux etc., ils ont toujours été ouverts et disponibles.

bookstore

La boutique du Mises Institute est aussi un endroit impressionnant, avec de nombreux ouvrages dans la tradition autrichienne mais aussi… française : de Tracy, Bastiat et  Molinari. Les étudiants bénéficient de réductions, ce qui est vraiment intéressant. Des goodies sont aussi en vente : shooter, T-shirts, polo, verres, tasses…   Vous trouverez toujours un moyen de vous débarrassez de vos devises !

Le LVMI (Ludwig von Mises Institute) détient aussi les œuvres complètes de Bastiat de l’édition française, celle de Guillaumin, datant de la fin du XIXe siècle !

Le LVMI propose aussi le Mündliche Prüfung, une épreuve pour tester vos connaissances sur l’économie autrichienne, réservée aux étudiants. Un test écrit épure les prétendants pour n’en garder qu’une poignée (entre 20 et 25) qui ensuite passent un oral pour n’en garder cette fois que 6, et enfin un oral final pour déterminer les 3 premiers qui se voient attribuer $3000, $1000 et $500, de quoi bien rentabiliser un voyage ! J’ai réussi l’épreuve écrite, même si je ne pouvais assister aux oraux qui avaient lieu le samedi après-midi (je partais à midi), c’est une vingtaine de questions, format QCM.

J’ai aussi eu la chance d’être invité au Rothbard Graduate Seminar, en parallèle du MU. Les conférenciers viennent parler de leurs recherches à une vingtaine d’invités. Lundi Klein a exposé ses travaux sur Kirzner, mardi Higgs sur les USA pendant la 2e guerre mondiale, mercredi Bagus sur les réserves fractionnaires, jeudi Hülsmann sur les marchés financiers et vendredi Herbener sur le taux d’intérêt. Le samedi matin Yeager sur Mises. Ce fût une grande expérience, notamment le lundi, avec Klein, qui était vraiment captivant et intéressant, et qui reste mon meilleur moment de cette édition 2012.

Pour conclure cette semaine en un mot, je dirais « grandiose » ! Ce fût aussi ma première fois au pays de l’oncle Sam ! Le LVMI prend à sa charge la semaine, que ce soit en nourriture, hébergement, etc. grâce à la générosité de ses donateurs. Pour ceux qui ne peuvent y aller, certaines conférences sont retransmises en direct (pour $20), ou plus tard sur la chaîne youtube, gratuitement.

Bref, cela a été une expérience extrêmement enrichissante, tant sur le plan intellectuel que sur le plan humain, que je ne peux qu’encourager les étudiants à s’y rendre. Pour ma part je sais déjà que j’y retournerai !

[youtube]//www.youtube.com/watch?v=XW570paM-RM[/youtube]

Les 3 premières photos extraites de l’album du Mises Institute.

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.