Lemennicier, Le marché du mariage et de la famille (ebook)

Livre complet en téléchargement : pdf

Les socialistes ont historiquement voulu transformer, voire supprimer la famille. Les conservateurs voudraient la préserver, si ce n’est la muséifier. L’exercice auquel se livre ici Bertrand Lemennicier ne correspond à aucune de ces deux positions. Il ne s’agit pas de prendre parti pour ou contre telle ou telle institution familiale : il s’agit de raisonner en économiste. Pour cela, la première étape consiste à faire le constat que les préférences individuelles sont variées et changent au cours du temps. Lorsqu’un grand nombre d’individus adopte certaines coutumes, certains comportements, ces changements deviennent visibles. On dit alors que “la société évolue”. Mais dans le domaine des choix conjugaux et familiaux, comme dans bien d’autres, les préférences individuelles sont contraintes : la législation, la fiscalité, la Sécurité Sociale et d’autres institutions modifient les incitations, et donc les comportements. Ainsi, le raisonnement économique peut s’appliquer même dans ce domaine où il semblait a priori exclu. Quel meilleur endroit pour appliquer la logique de l’action humaine que le mariage et la famille ?

Sur le même sujet voir la conférence de Bertrand Lemennicier : la famille – CercleBastiat (3e week-end de la liberté)

A lire également :

Le site de Bertrand Lemennicier

[gview file=”//www.institutcoppet.org/wp-content/uploads/2011/07/Le-marché-du-mariage-et-de-la-famille.pdf”]

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.