L’initiative individuelle et les accidents du travail, par Léon Say

En 1894, les congrès spécialisés et les discussions dans les assemblées politiques se multiplient pour traiter la question des accidents du travail. Léon Say explique dans cette conférence que les réformes introduites en Allemagne, au lieu d’apaiser les rapports entre ouvriers et patrons, n’ont fait au contraire qu’envenimer la situation. Pour lui, il ne fait aucun doute que la solution étatiste est à rejeter. « Moi, dit-il, je me cantonne sur le terrain de la liberté : liberté du travail, liberté commerciale ».