Honnêteté et tolérance chez Montaigne

Montaigne, penser en temps de guerres de Religion, sous la direction d’Emiliano Ferrari, Thierry Gontier et Nicola Panichi, Paris, Classiques Garnier, décembre 2021. — Fruit de deux colloques successifs, organisés en octobre 2016 (Lyon III) et novembre 2017 (Scuaola Normale Superiore di Pisa, Italia), cet ouvrage collectif apporte des éléments de conceptualisation pour mieux comprendre l’engagement de Montaigne, pratique et théorique, en faveur de la tolérance et de la concorde. Les contributions des meilleurs spécialistes de Montaigne tracent, par touches successives, les contours de l’honnêteté et de la tolérance de l’auteur des Essais.

Michel Montaigne et diverses questions d’économie politique et d’administration, par A. Grün

Pour approfondir la reconnaissance de Montaigne comme précurseur des économistes, Alphonse Grün poursuit la discussion engagée dans un précédent article, et reproduit, dans le Journal des économistes, une pièce d’archives alors tout juste découverte. Il s’agit d’une réclamation signée par Montaigne, et provenant des archives municipales de Bordeaux (ville dont il fut le maire pendant quatre années), et qui signalent l’inégalité de l’impôt et la triste situation des campagnes après les guerres de religion.

Montaigne économiste, par Alphonse Grün

Michel de Montaigne a développé dans ses Essais une pensée résolument libre, ouverte sur le progrès et la modernité, et en rupture avec de nombreux préjugés structurants de la philosophie de son temps. Dans cet article, Alphonse Grün, déjà auteur d’un ouvrage sur cet auteur majeur de la pensée française, lui rend un hommage marqué et signale particulièrement la grande valeur de sa pensée strictement économique. 

Diversité et tolérance chez Montaigne

L’œuvre de Montaigne, pleine d’audace, de franchise et d’individualisme, et dont les grandes leçons de tolérance n’ont certainement pas perdu de leur force, reste paradoxalement mal connue et faiblement étudiée par les libéraux de notre temps. La faute, peut-être, à quelques interprétations éculées, et à un langage d’antan, qui jette un fossé entre lui et nous.