L’enseignement des langues étrangères (1876)

« Un des caractères les plus manifestes des peuples modernes est le penchant qui les porte les uns vers les autres. Leurs intérêts commerciaux se confondent de plus en plus. On se visite et on s’apprécie chaque jour davantage. On voyage cent fois plus qu’il y a un siècle. Les chemins de fer, les paquebots à vapeur et le télégraphe électrique rendent les rapports de plus en plus faciles et commodes. On fait le tour du monde en quatre-vingts jours, ainsi que vous le dit tous les matins l’affiche des théâtres. La séparation résultant de ce qu’un grand nombre de personnes, même parmi les classes instruites, ne parlent que leur langue nationale, fait obstacle à un courant qu’on ne saurait trop encourager et entretenir. C’est une barrière qu’il est indispensable d’écarter. »

Du recrutement et de l’avancement des fonctionnaires publics

Si l’on cherchait en théorie le système le mieux fait pour ralentir la marche d’un service et donner les plus médiocres résultats, il est probable qu’on s’arrêterait à l’inamovibilité des employés et à leur progression par ancienneté : car rien ne dégoûte plus de faire des progrès, que l’absence de récompense, et rien ne protège plus des errements, que l’invulnérabilité érigée en système. — En soulignant ces maux en 1874, Jean-Gustave Courcelle-Seneuil continue sa charge contre le nouveau « mandarinat » et expose ses propositions de réforme.

Chronique (Journal des économistes, décembre 1900)

Chaque mois, entre  1881 et 1909, Gustave de Molinari a publié une chronique politique et économique dans le Journal des économistes, commentant l’actualité française et internationale sous un angle résolument libéral. Au programme notamment, dans cette livraison de décembre 1900, le monopole des agents de change, la taxation des indigènes à la Nouvelle-Calédonie, les atrocités des pays soi-disant civilisés en Chine, le protectionnisme en Italie, et une notice de M. Picot sur Léon Say.

Chronique (Journal des économistes, juin 1900)

Chaque mois, entre  1881 et 1909, Gustave de Molinari a publié une chronique politique et économique dans le Journal des économistes, commentant l’actualité française et internationale sous un angle résolument libéral. Au programme notamment, dans cette livraison de juin 1900, la réglementation des marchés à terme, le monopole des agents de change, les méfaits du colonialisme à Madagascar, à la Nouvelle-Calédonie et au Tonkin, et la protection des animaux en Afrique.

Chronique (Journal des économistes, juillet 1906)

Chaque mois, entre  1881 et 1909, Gustave de Molinari a publié une chronique politique et économique dans le Journal des économistes, commentant l’actualité française et internationale sous un angle résolument libéral. Au programme notamment, dans cette livraison de juillet 1906, la contagion du protectionnisme en Espagne et en Suisse, l’augmentation constante des dépenses publiques en France, l’impôt proportionnel et la taxation du capital, et enfin la législation sociale repoussée par les syndicats.

Chronique (Journal des économistes, décembre 1906)

Chaque mois, entre  1881 et 1909, Gustave de Molinari a publié une chronique politique et économique dans le Journal des économistes, commentant l’actualité française et internationale sous un angle résolument libéral. Au programme notamment, dans cette livraison de décembre 1906, la baisse de la natalité en France, la privatisation souhaitable de la téléphonie, les persécutions des Japonais aux États-Unis, et la proscription de l’opium en Chine.

Chronique (Journal des économistes, août 1899)

Chaque mois, entre  1881 et 1909, Gustave de Molinari a publié une chronique politique et économique dans le Journal des économistes, commentant l’actualité française et internationale sous un angle résolument libéral. Au programme notamment, dans cette livraison d’août 1899, les charges humaines et financières de la paix armée en Europe, l’insuffisance du budget de la police, et les effets désastreux du protectionnisme et du socialisme d’État.

Chronique (Journal des économistes, juin 1901)

Chaque mois, entre  1881 et 1909, Gustave de Molinari a publié une chronique politique et économique dans le Journal des économistes, commentant l’actualité française et internationale sous un angle résolument libéral. Au programme notamment, dans cette livraison de juin 1901, le sens et la portée du développement du socialisme d’État en France, un hommage rendu à la mémoire de Frédéric Bastiat, l’union douanière des pays scandinaves, et les atrocités commises en Chine par les nations soi-disant civilisées.

Chronique (Journal des économistes, octobre 1908)

Chaque mois, entre  1881 et 1909, Gustave de Molinari a publié une chronique politique et économique dans le Journal des économistes, commentant l’actualité française et internationale sous un angle résolument libéral. Au programme notamment, dans cette livraison d’octobre 1908, les vœux pacifistes de Frédéric Passy, le monopole de l’État sur le téléphone, le développement de la social-démocratie allemande, et l’affaiblissement du sens moral des ouvriers conséquence des lois prétendument sociales.

Chronique (Journal des économistes, octobre 1899)

Chaque mois, entre  1881 et 1909, Gustave de Molinari a publié une chronique politique et économique dans le Journal des économistes, commentant l’actualité française et internationale sous un angle résolument libéral. Au programme notamment, dans cette livraison d’octobre 1899, l’accroissement des dépenses et de la dette en France, les syndicats et les grèves, la guerre des Boers, et le ralentissement de la population dans les pays civilisés.

Chronique (Journal des économistes, juillet 1899)

Chaque mois, entre  1881 et 1909, Gustave de Molinari a publié une chronique politique et économique dans le Journal des économistes, commentant l’actualité française et internationale sous un angle résolument libéral. Au programme notamment, dans cette livraison de juillet 1899, l’ouverture de la profession d’avocat aux femmes, l’antisémitisme en Algérie, les colonies anglaises, la création d’une banque d’État en Suisse, et les atrocités des Américains en guerre aux îles Philippines.

Chronique (Journal des économistes, avril 1899)

Chaque mois, entre  1881 et 1909, Gustave de Molinari a publié une chronique politique et économique dans le Journal des économistes, commentant l’actualité française et internationale sous un angle résolument libéral. Au programme notamment, dans cette livraison d’avril 1899, le partage de l’Afrique entre la France et l’Angleterre, le mouvement des trusts aux États-Unis et sa cause, le ralliement des élites anglaises au pacifisme, et les efforts de russification de la Finlande.

Chronique (Journal des économistes, avril 1898)

Chaque mois, entre  1881 et 1909, Gustave de Molinari a publié une chronique politique et économique dans le Journal des économistes, commentant l’actualité française et internationale sous un angle résolument libéral. Au programme notamment, dans cette livraison d’avril 1898, l’antisémitisme en Algérie, le fonctionnarisme dans les colonies, la fin du privilège masculin sur les professions intellectuelles aux États-Unis, et la concurrence des races.

Chronique (Journal des économistes, mai 1899)

Chaque mois, entre  1881 et 1909, Gustave de Molinari a publié une chronique politique et économique dans le Journal des économistes, commentant l’actualité française et internationale sous un angle résolument libéral. Au programme notamment, dans cette livraison de mai 1899, l’impérialisme anglais et ce qu’il coûte, les progrès du protectionnisme américain, les lois ouvrières en France, la lutte entre Boers et Uitlanders, et l’impôt sur les vins.

Chronique (Journal des économistes, août 1897) 

Chaque mois, entre  1881 et 1909, Gustave de Molinari a publié une chronique politique et économique dans le Journal des économistes, commentant l’actualité française et internationale sous un angle résolument libéral. Au programme notamment, dans cette livraison d’août 1897, l’échec de la colonisation française en Asie, les absurdités du protectionnisme au Canada et aux États-Unis, la réglementation sur les accidents du travail jugée par Yves Guyot, et les démêlés de l’Espagne face à l’insurrection cubaine.

Table complète des chroniques de Gustave de Molinari dans le Journal des économistes

Chaque mois, entre 1881 et 1909, Gustave de Molinari a publié une chronique politique et économique dans le Journal des économistes, commentant l’actualité française et internationale sous un angle résolument libéral. En voici le sommaire complet, qui permettra de retrouver facilement les livraisons dans lesquelles Molinari a traité de certaines questions que d'aucuns pourraient vouloir approfondir particulièrement : par exemple l'antisémitisme, la question de l'Alsace-Lorraine, la colonisation, le féminisme, l'immigration, l'anarchisme, entre nombreux autres.

Chronique (Journal des économistes, mai 1895)

Chaque mois, entre 1881 et 1909, Gustave de Molinari a publié une chronique politique et économique dans le Journal des économistes, commentant l’actualité française et internationale sous un angle résolument libéral. Au programme notamment, dans cette livraison de mai 1895, les manifestations du 1er mai en France et en Belgique, l’accroissement des dépenses publiques par les administrations locales, et les démêlés entre l’Espagne et Cuba.

Chronique (Journal des économistes, octobre 1891)

Chaque mois, entre 1881 et 1909, Gustave de Molinari a publié une chronique politique et économique dans le Journal des économistes, commentant l’actualité française et internationale sous un angle résolument libéral. Au programme notamment, dans cette livraison d’octobre 1891, le non-sens du soutien de l’Église catholique aux doctrines du socialisme d’État, le programme du socialisme allemand, le scandale de Panama et sa résolution, et enfin la famine en Russie.

Chronique (Journal des économistes, avril 1889)

Chaque mois, entre  1881 et 1909, Gustave de Molinari a publié une chronique politique et économique dans le Journal des économistes, commentant l’actualité française et internationale sous un angle résolument libéral. Au programme notamment, dans cette livraison d’avril 1889, les nouvelles lois du socialisme d’État pour l’assurance obligatoire, la situation économique et financière de l’Italie, et les résultats du protectionnisme en Cochinchine.

Chronique (Journal des économistes, avril 1883)

Chaque mois, entre  1881 et 1909, Gustave de Molinari a publié une chronique politique et économique dans le Journal des économistes, commentant l’actualité française et internationale sous un angle résolument libéral. Au programme notamment, dans cette livraison d’avril 1883, le fonctionnement des sociétés de secours de mutuels et des caisses de retraites subventionnées, le développement du socialisme d’État en Angleterre, les évolutions du tarif des douanes aux États-Unis et en Espagne, et la nouvelle loi sur la spéculation financière.