Molinari, penseur de la religion

Dans Religion (1892), Molinari soutient que la religion, besoin naturel de l’homme, fut dans l’histoire un facteur d’ordre et de paix, qu’elle a entraîné à sa suite plus d’avantages que de maux, et qu'elle est encore appelée à jouer dans l'avenir un rôle déterminant.

Le despotisme démocratique et ses remèdes selon Tocqueville

L'État social démocratique conduit inévitablement à l'individualisme, c'est?à?dire à la perte du lien, à la disparition des communautés, au confinement. Cette dynamique est propre à la démocratie et risque même de conduire à l'éclatement de l'État social. C'est là que la religion joue un rôle majeur. Le patriotisme, aux États?Unis notamment, tend à jouer un rôle similaire mais la religion demeure le facteur le plus important pour recréer le lien, la solidarité, le sens de la communauté.