article placeholder

Eugène Richter – Où mène le socialisme ? [1892]

tait-il possible, un quart de siècle avant la révolution bolchevique de 1917, de deviner exactement où elle mènerait ? Pouvait-on, en lisant les textes arides du programme d’un parti socialiste, prévoir et décrire sous forme romanesque, dans les menus détails de la vie quotidienne, les conséquences du socialisme, sa dégénérescence et sa chute ?
article placeholder

Le calcul économique en régime collectiviste. Par Ludwig von Mises

Ce qui caractérise le socialisme, c’est que la répartition des biens de consommation doit être indépendante de la production et de ses conditions économiques. Par essence, la propriété collective des biens de production est inconciliable avec le fait de fonder la répartition – même partiellement – sur l’imputation économique du produit à chacun des facteurs de la production.
article placeholder

Le Socialisme en Chemise Brune. De Benoît Malbranque

Il me fallait apprendre, en somme, que le nazisme avait été totalitaire par hasard, antilibéral par hasard, anticapitaliste par hasard, et socialiste par hasard. Une déception du même ordre intervint avec l’étude du communisme soviétique. Dès le début, je refusais d’accepter que l’Histoire puisse se dérouler par hasard.
article placeholder

A offrir pour les fêtes (2) Le socialisme en chemise brune. Un livre de Benoît Malbranque.

Ce que rejette Hitler dans le communisme, ce n’est pas son socialisme, c’est son origine juive et sa tendance internationaliste. C’est pour les mêmes raisons qu’Hitler condamne le capitalisme. Écrit comme une enquête policière, dans un langage clair, ce livre s’attache à détruire un par un les mythes populaires au sujet du national-socialisme.