Table complète des chroniques de Gustave de Molinari dans le Journal des économistes

Table complète des chroniques de Gustave de Molinari
dans le Journal des économistes (octobre 1881 – octobre 1909)

La dernière chronique économique de Joseph Garnier est publiée dans le Journal des économistes de juillet 1881. Malade, il est incapable de tenir les livrions d’août et septembre ; il meurt le 25 septembre, et sa mort est annoncée en tête du seizième volume (4série, 4année, octobre-décembre 1881). Gustave de Molinari est nommé rédacteur en chef. Il compose alors sa première chronique.

Il en composera chaque mois jusqu’en octobre 1909, date à laquelle Yves Guyot reprend les rênes en devenant rédacteur en chef, et reçoit par conséquent la responsabilité de l’écriture de la chronique.

 

 

Octobre 1881 Le renouvellement des traités de commerce. — L’opposition à la politique protectionniste et socialiste de M. de Bismarck. — Le programme de M. de Bismarck et les résolutions du Congrès de Coire. — Accroissement de l’effectif militaire en Italie.

Novembre 1881 : La prorogation et le renouvellement des traités de commerce. — La prohibition des viandes américaines. — Les déclarations et les vœux libre-échangistes de la Chambre de commerce de Verviers. — Le plan financier de M. Camacho. — Une réforme libérale au Portugal. — La suppression de la Land League et la contagion du socialisme d’État en Angleterre. — Le projet relatif à la limitation des heures de travail devant le Sénat. — M. Alphonse Courtois, secrétaire perpétuel de la Société d’économie politique. — M. Henri Baudrillart, professeur d’économie politique à l’École des Ponts et chaussées.

Décembre 1881 : Le nouveau cabinet et les nouveaux ministères. — Le traité de commerce franco-italien. — Inauguration de l’École des hautes études commerciales. — Le traité de commerce franco-américain. — Les viandes salées d’Amérique. — Le free trade et le fair trade en Angleterre. — L’Église et l’État en Écosse. — M. de Bismarck et son socialisme d’État. — Élection de M. Mommsen. — L’annexion de Hambourg au Zollverein. — Les méfaits du libre-échange et l’émigration allemande. — Interdiction de la langue et prohibition des compagnies d’assurances françaises en Alsace-Lorraine. — Les russophiles et la cuisine nationale. — Mort de M. Quijano.

Janvier 1882 : Le crédit agricole et la Société d’économie politique. — Le traité de commerce entre la France et l’Angleterre. — Les droits sur les cafés et les poivres. — L’admission à la cote officielle. — La nouvelle loi organique des caisses d’épargne. — L’admission des livres étrangers. — Les grèves de la Grand’Combe et de Bessèges. — Les salariés du capitalisme. — Une pétition désagréable. — Le tunnel du Saint-Gothard. — La politique communiste du gouvernement anglais en Irlande. — Les incendies des théâtres. — À quoi servent les subventions des théâtres. — Les plaintes des amateurs de spectacles à bon marché en Russie.

Février 1882 : La crise des bourses de Paris et de Lyon. L’Union générale. — La proposition de M. Andrieux. — La loi de 1867. — L’exception du jeu. — Les pertes et dommages causés par le Krach. — La déclaration du nouveau ministère. — La prorogation des traités de commerce. — Les comptes de l’Exposition de 1878. — Le rachat des chemins de fer en Prusse. — Les frais de l’annexion de Hambourg au Zollverein. — L’association bi-métalliste de Berlin. — L’insurrection de la Crivoscie. — Le budget russe. — Le rachat des paysans. — Les émeutes contre les juifs et les « carabiniers » du gouvernement. — Le vote des femmes dans l’université de Londres. — L’admission des femmes dans l’administration des chemins de fer de l’État belge. — La suppression des placeurs. — Les chambres de travail. — L’organe officiel du parti ouvrier. — M. Cliffe Leslie.

Mars 1882 : Rupture des négociations commerciales avec l’Angleterre. — Le budget de 1883. — L’exception de jeu, la loi sur les sociétés et le monopole des agents de change. — Abaissement des tarifs des chemins de fer pour les députés et les sénateurs. — La limitation de la durée du travail devant le Sénat. — Les grèves. — La bourse du travail. — Le tunnel de la Manche, les amiraux anglais et la fatalité historique. — Les deux opinions sur l’augmentation des dépenses publiques en Italie. — La question d’Hérodiade à Genève. — Les lois sur l’usure.

Avril 1882 : Liberté du taux de l’intérêt. — La proposition de M. Truelle à la Chambre des députés. — La discussion des traités de commerce à la Chambre des députés et au Sénat. — La levée de la prohibition des viandes de porc d’Amérique. — L’Intransigeant et la trichinose obligatoire. — L’enseignement obligatoire au Sénat. — L’assurance agricole obligatoire. Proposition de M. Langlois. — Le monopole des inhumations. Proposition de M. Lefebvre. — Les chemins de fer du Sénégal et le roi de Cayor. — Le nouveau projet de loi sur le service militaire. — Le privilège du mandarinat. — Les noms de famille protégés contre les romanciers. — M. Aurélien Scholl contre le rachat des chemins de fer. — Les émeutes protectionnistes de la Catalogne, Le Lièvre et les Grenouilles. — Séance de la Société française des amis de la paix. — Les attentats contre les juifs en Russie. — La prohibition des pharmacies juives de Saint-Pétersbourg. — Diminution du produit des douanes en Russie. — Conditions d’existence des « travailleurs » russes sous le régime protecteur du « travail national ». — Élection de M. Courcelle-Seneuil à l’Académie des sciences morales et politiques. — M. Leplay. — La Revue de la finance.

Mai 1882 : Adoption des traités de commerce. — Réglementation du travail des prisons. — Le budget de M. Gladstone. — L’Irlande. — Mort de Darwin. — Le tunnel de la Manche. — Inauguration des travaux du percement de l’isthme de Corinthe. — Le monopole du tabac en Allemagne. Ce que coûte un grand homme. — Le déficit du budget ; les chemins de fer et les dépenses scolaires en Belgique. — Les attentats contre les Juifs en Russie et l’exode des Juifs russes. — L’augmentation du tarif, la construction des forteresses et la baisse des fonds russes. — Les bizarreries de la protection. — L’indemnités involontaires payées par les slavophiles aux Polonais et aux Juifs. — Agitation en faveur de la réduction du tarif aux États-Unis. — Démarche du Comité franco-américain auprès de M. le ministre des affaires étrangères. — Le parti ouvrier et le « serpent bourgeois ». — La justice en matière d’impôts. — La loi sur le service militaire. — Le discours de réception de M. Pasteur. La méthode expérimentale et la méthode d’observation.

Juin 1882 : Les contradictions financières de la politique parlementaire. — L’inauguration du chemin de fer du Saint-Gothard. — La statistique des chemins de fer du globe. — L’électrico-manie et l’influence du socialisme continental en Angleterre. — Le bill sur les fermages arriérés en Irlande. — Le peuple anglais préservé encore une fois du danger de l’ouverture des musées de dimanche. — Le free trade introduit dans l’Inde. — L’exposition nationale de Moscou et le programme du congrès des industriels. — Encore les Juifs. Protestation des commerçants de Moscou. — Solution de la question posée par le prince Orloff. — La prohibition des Chinois aux États-Unis. — Ce que les protectionnistes entendent par « travail national ». — Développement énorme de l’immigration européenne. — Ce que valent les immigrants. — Interdiction de la polygamie mormonne. Les saints de l’Utah et les saints de la nouvelle Angleterre. — La société pour la protection des indigènes des colonies. — Congrès et programme orthodoxe « du parti ouvrier ».

Juillet 1882 :  La crise égyptienne. Une solution proposée aux porteurs de fonds égyptiens. — Le discours de M. Léon Say à Bordeaux. — Les diamants de la couronne et la caisse des invalides du travail. — La patente d’oisif. — La réglementation des rapports des compagnies de chemins de fer avec leurs employés. — La trichinose protectionniste au Sénat. — Rejet du projet de loi concernant les salaisons américaines. — La mer intérieure de l’Algérie. — Rejet du monopole du tabac en Allemagne. — Les propriétaires allemands contre le Saint-Gothard. — Applications fantaisistes du tarif allemand. — Nouvelle attitude du gouvernement russe à l’égard des juifs. — Dommages causés aux propriétaires russes par les règlements antisémitiques. — Réduction de l’effectif militaire en Russie et abolition de l’impôt de la capitation. — Le nouveau tarif russe. — La commission de la réforme du tarif aux États-Unis. — Effet inattendu du régime protecteur aux États-Unis. — La protection de la musique et de la danse. L’Académie nationale de musique et de théâtre de Covent-Garden.

Août 1882 : Les syndicats professionnels au Sénat. — Le téléphone monopolisé par l’État. — La colonisation officielle et les Arabes. Opinion de M. Gabriel Charmes. — La question des loyers. — Les habitations ouvrières à Paris. — Pétition de la Fédération du centre pour l’établissement d’un maximum du prix des loyers. — Le rachat de la propriété urbaine. — Le prêt des dépôts des caisses d’épargne aux sociétés de construction des maisons d’ouvriers. — L’impôt sur les logements inoccupés. — Ce qu’il y a à faire.— Les dégrèvement possibles. — Comment la « spéculation » est en train de résoudre la question des loyers. — La Société immobilière de Montmartre et la Rente foncière.— Le droit différentiel qui protège la propriété aristocratique et bourgeoise contre la propriété démocratique. — Impuissance du socialisme et efficacité du laissez-faire. — La réforme douanière en Espagne. — L’impôt électoral aux États-Unis. — Les plaisirs de la douane.

Septembre 1882 : L’intervention de l’Angleterre en Égypte et le canal de Suez. — Les résultats du recensement de la population en France. — Le projet de loi sur les syndicats professionnels au Sénat. — Grève des policemen en Irlande. — L’immigration aux États-Unis. — Les billets de parcours gratuit sur les chemins de fer américains. — Mort de M. Stanley Jevons.

Octobre 1882 : La question égyptienne. — Le canal de Suez. — Le Saint-Gothard et les intérêts français. — Le Saint-Gothard et les jardiniers de Berlin. — Le discours-programme de M. Depretis. — Le congrès d’hygiène et de démographie à Genève. — Le congrès du parti populaire allemand à Karlsruhe. — Le congrès des jurisconsultes allemands à Cassel. — Le congrès des Trades-Unions à Manchester. — Situation des Trades-Unions. — Le congrès socialiste national ouvrier de Bordeaux. — Le congrès des Atrides socialistes et révolutionnaires à Saint-Étienne et à Roanne. — Opinion d’un journal américain sur la solution des démêlés entre les socialistes révolutionnaires français.

Novembre 1882 : Ouverture de la session parlementaire. Déclaration du ministère. — L’affaire de Montceau-les-Mines et la dynamite à Lyon. — Ce que veulent les apôtres de la dynamite. Les programmes anarchistes et collectivistes. — La concurrence appréciée par le Prolétaire.— Les vers de la Marianne. — Les moyens de réprimer « la propagande du fait ». — La situation à Montceau-les-Mines, d’après M. Ch.-M. Limousin. — La grève des ouvriers en meubles sculptés au faubourg Saint-Antoine. — Les effets des grèves. — La liberté du travail et les ouvriers lillois. — Les Unionistes anglais et les grévistes français. — La Bourse du Travail. — M. Clémenceau et le dogme de la propriété. — La suppression de la subvention du théâtre à Lyon. — L’histoire édifiante de la Banque communale de Skopine. — Le socialisme d’État en matière de canaux. — M. Paul Leroy-Beaulieu et la concurrence en matière de chemins de fer. — La querelle Stanley et Savorgan de Brazza. — Le Congrès bi-métalliste de Cologne. — Le Congrès de la paix à Bruxelles. — Mort de M. Jacques Valserres.

Décembre 1882 : L’article de M. Léon Say sur la politique financière de la France. — La discussion du budget à la Chambre des députés. — Discours de M. Frédéric Passy sur l’augmentation de l’impôt sur les valeurs mobilières. — M. Léon Roquet et les courses plates, au galop et au trot. — Avons-nous besoin d’un ministère des colonies ? — Les exploits de la colonisation officielle en Algérie. — L’expropriation des terres des indigènes. — Les délégués des Trades Unions et le tunnel de la Manche ; discours de M. Léon Say. — Comment on diminue les charges des contribuables en Allemagne. — La réduction de l’impôt des classes et l’augmentation des impôts indirects. — La prohibition de la langue française dans la délégation d’Alsace-Lorraine. — Les finances de l’Autriche-Hongrie. — Ouverture des Chambres italiennes. — Les effets du militarisme et du socialisme d’État en Italie. — L’augmentation des impôts en Grèce. — La construction des forteresses et des navires de guerre en Russie. — La suppression du transit transcaucasien. — L’établissement d’un lien organique entre le théâtre national et la presse. — Le message du président des États-Unis. La situation financière et la diminution du tarif des douanes. — Réclamation de M. de Comberousse. — M. Louis Blanc. — M. Jules Kindt.

Janvier 1883 : La discussion du budget et les bonnes résolutions de M. le ministre des finances. — Les probabilités de la réduction des dépenses appréciées par M. Buffet. — À quoi tient l’existence du pacte social, d’après Mgr Freppel. — Esquisse du communisme d’État, par M. E. de Laveleye. — Ce que coûte le monopole de l’imprimerie nationale. — Statistique du dénombrement de la population. L’envahissement de la France par les étrangers.— La condamnation des directeurs de l’Union générale. — Les déficits du budget en Belgique. — La protection de l’industrie cotonnière attaquée par M. Ad. Lehardy de Beaulieu. — L’augmentation des droits sur les bois et l’établissement du livret obligatoire en Allemagne. — Les conclusions de la commission italienne au sujet de l’exploitation des chemins de fer. — Le rôle de l’initiative privée dans la conquête et la civilisation de la Sibérie.— Les craintes prématurées du commerce hollandais au Congo. — Les finances du Brésil. Que les obstacles à l’importation entravent les exportations. — Lettre adressée à M. le directeur de la Revue dumouvement social.

Février 1883 : La situation. — La grève de Limoges. — Le procès des anarchistes de Lyon. — Leur manifeste. — La Première des anarchistes aux travailleurs. — Nécessité d’un gouvernement pour supprimer le gouvernement. — Le commerce extérieur de l’Angleterre. — La situation de l’Irlande. Les effets désastreux de la philanthropie et du terrorisme combinés. — L’impôt sur la Bourse, le bi-métallisme, les accidents de fabrique et la tentative de rétablissement des corporations en Allemagne. — L’ordre des préséances du royaume de Prusse. — L’ouverture de la Diète suédoise. — Les nouveaux impôts en Autriche et en Hongrie. — Les travaux de la commission du tarif en Turquie. — La circulaire de M. Depretis réglementant l’émigration en Italie. — Statistique de l’émigration italienne. — Les émigrants italiens dans La Plata. — Les expulsions de propriétaires pour défaut de paiement de l’impôt en Italie. — Le commerce extérieur et l’émigration aux États-Unis. — La réforme du tarif américain. — La spéculation, le nouveau Code pénal et la protection de la religion à New York.

Mars 1883 : Les causes de la décadence de l’industrie parisienne. — La manifestation du 9 mars. — Les coupes de poing et autres remèdes socialistes. — Échec de M. Jules Guesde, candidat collectiviste révolutionnaire, à Belleville. — La colonisation officielle en Algérie. — Pourquoi les Arabes maudissent les « chiens de chrétiens ». — L’exclusion des ouvriers étrangers dans les ateliers du département de la guerre. — Le monopole du gaz à Paris. La réduction autocratique du prix du gaz. — L’imprimerie municipale. — La loi municipale et le socialisme communal. — Les autonomistes bourgeois et les autonomistes communards. — Le déficit du budget et le socialisme en Hollande. — La situation des paysans en Italie. — La « main noire » en Espagne. — L’accaparement des chemins de fer par l’État en Prusse. — La réforme du tarif aux États-Unis. — La proportion de la main-d’œuvre dans le prix des articles manufacturés. — La prohibition de l’armée du Salut en Suisse.

Avril 1883 : Les discours de M. Léon Say à Lyon. — Les débats de la Chambre des députés et la philanthropie officielle. Propositions relatives à la responsabilité des accidents dont les ouvriers sont victimes. Discours de M. Frédéric Passy. — Proposition de M. Hipp. Maze sur les sociétés de secours mutuels. — Ce que coûte et ce que vaut la caisse des retraites. — Le projet de loi supprimant l’exception de jeu dans les marchés à terme. — Le congrès annuel des sociétés savantes. — Le budget et l’état des finances britanniques. — L’importation du « socialisme d’État » en Angleterre. — La réforme du tarif aux États-Unis. — La protection de l’art national et la protestation des artistes américains. — La guerre de tarifs entre l’Allemagne et l’Espagne. — Mort de Karl Marx. — M. His de Butenval. — Épitaphe gravée sur la pierre tumulaire de Bastiat à Rome.

Mai 1883 : La conversion du 5%. Est-il avantageux de la faire pour les rentiers ? — L’association est-elle préférable au salariat ? — Discours de M. Waldeck-Rousseau à la commission des associations ouvrières. — Le projet de loi relatif à la relégation des récidivistes. — Les services postaux transatlantiques. Discours de M. Félix Faure. — Les expositions d’Amsterdam et de Zurich. — Le rejet du projet de loi augmentant les droits sur les bois en Allemagne. — Autre échec des protectionnistes. Rejet de la motion de M. Ecroyd en faveur du fair trade. — Abolition du cours forcé en Italie. — Nouveau traité de commerce entre l’Allemagne et l’Italie. — La civilisation européenne en Turquie et au Japon. — Progrès et pauvreté, de M. Henri George.

Juin 1883 : La conquête du Tonkin et la future armée coloniale. — Comment l’Angleterre a acquis son empire colonial. La North Borneo Company. — Le quatrième congrès régional du parti ouvrier et ses résolutions. — Les nouveaux impôts en Belgique. — Le venin protectionniste en Allemagne et le fonds des reptiles. — Le couronnement du tzar. La liberté religieuse accordée aux sectes dissidentes. — Une allocution du tzar aux paysans. Dangers du « bon socialisme ». — Les effets de la philanthropie socialiste en Irlande. Les résolutions de la convention irlandaise de Philadelphie. — Le traité de paix entre le Chili et le Pérou. Accusation de brigandage portée contre les Chiliens. — Le pont de Brooklyn. — La nouvelle loi du dimanche dans l’État de New York. — L’exposition universelle de Boston. — La lettre de la Chambre de commerce de Bordeaux au sujet de la prohibition des viandes de porc d’Amérique et le Courrier des États-Unis.

Juillet 1883 : Les prédictions de Cassandre. La progression des dépenses publiques. — Les conventions avec les compagnies de chemins de fer. — Le choléra et les quarantaines. — Les travaux législatifs. Ce que coûtera la loi sur les récidivistes. — Le chemin de fer du Sénégal. — Un exemple de la simplicité des rouages administratifs du chemin de fer de l’État en Belgique. — Le nouveau Journal officiel du commerce. — Comment il faut protéger l’agriculture ; discours de M. Léon Say au concours agricole de Seine-et-Oise. — La décoration du « Mérite agricole ». — La suppression du transit caucasien. — Pourquoi il est permis de croire que les protectionnistes russes sont vendus à l’Allemagne. — Le Manuel des fonds publics et des sociétés par actions, de M. Alph. Courtois.

Août 1883 : Recrudescence d’anglophobie. — La question coloniale. — Les quarantaines. — Le canal de Suez. — Les conventions avec les compagnies de chemins de fer à la Chambre des députés. — La ligue permanente pour la défense des intérêts des contribuables et des consommateurs. — L’invasion du protectionnisme en Italie. — L’administration et la catastrophe d’Ischia. — L’abaissement législatif des tarifs de chemins de fer en Espagne. — Le papier-monnaie en Grèce. — Le nouveau règlement des banques communales en Russie. — Les indigènes et les colons russes en Sibérie.

Septembre 1883 : La nouvelle politique coloniale et la coalition de l’Europe centrale. — Clôture de la session du parlement anglais. — Le traité de commerce hispano-allemand. — La diminution de la population en Allemagne. — La situation des chemins de fer en Europe et les prix des transports des voyageurs. — Vœu de la chambre de commerce de Verviers en faveur de la suppression des douanes. — La fête d’Ischia et les comités charitables. — Le choléra est-il contagieux ? La quarantaine de Beyrouth. — La récolte de 1883. — Les blés de l’Inde et l’agriculture américaine. — La question du tarif aux États-Unis. — La « réforme du service civil ». — Hommage à Joseph Garnier.

Octobre 1883 : Ce que coûte la paix en Europe. — Les budgets de la guerre en Europe et aux États-Unis. — La politique coloniale à la Société d’économie politique. — Les admissions temporaires à charge de réexportation. — Les colonies néerlandaises et le déficit du budget de la Hollande. — L’émigration italienne. — Le projet d’une union douanière entre la Belgique et la Hollande. — Autre projet d’union entre les colonies australiennes. — Le traité de commerce entre la France et l’Autriche. — L’exclusion de la langue française en Lorraine et en Alsace. — Nouvelles agitations antisémitiques en Hongrie et troubles anti-magyars en Croatie. — L’ouverture de la ligne télégraphique de l’Amérique centrale. — L’inauguration du Nothern Pacific. — L’Exposition universelle de Boston. — La grève des télégraphistes et le socialisme d’État aux États-Unis. — Les congrès de la saison. — Le congrès national du parti ouvrier socialiste révolutionnaire français et les « socialistes rationnels ».

Novembre 1883 : Rentrée des Chambres. — Le Tonkin. — Les procédés civilisateurs de la politique coloniale. — Les massacres d’Haïti. — Le mouvement de la population en France pendant l’année 1882. — L’état approximatif de la récolte en 1883. — La conférence internationale des ouvriers. — Le déficit du budget en Hongrie. — L’exploitation des chemins de fer par l’État en Italie. — Le nouveau ministère et le libre-échange en Espagne. La paix entre le Chili et le Pérou. — Le centenaire de Bolivar et le memorandum de Vénézuela. — Méfaits du protectionnisme. — La décadence de l’agriculture et du commerce des grains en Russie. — La décadence de la marine américaine. — La réunion des cochers de fiacre. La liberté comme à Moscou.

Décembre 1883 : Les travaux des Chambres. — Les conventions avec les compagnies de chemins de fer devant le Sénat. — La modification des titres de fabrication des objets d’or et d’argent. — La suppression du livret obligatoire et l’établissement du livret facultatif officiel. — Le crédit agricole mobilier et la recherche de la paternité, sacrifiés au Code civil. — Le réglisse national. — Le cumul, discours de M. Frédéric Passy. — M. Pieyre et l’allemand Malthus. — Retrait de la prohibition des viandes de porc d’Amérique. — Ce qu’a coûté la guerre de 1870. — Le nouvel emprunt russe et la dépréciation du papier-monnaie. — Pourquoi les protectionnistes moscovites ne sont pas contents. — L’augmentation du droit sur les charbons étrangers en Russie. Les clauses du traité de paix entre le Chili et le Pérou. — Le congrès des colonies australiennes. Aperçu scientifique de la situation de ces colonies. — Un roi de Siam ami du progrès. — Le message du président des États-Unis, et la situation des partis au point de vue de la réforme du tarif. — Le mobilier de la « Maison blanche ».

Janvier 1884 : La prohibition du porc d’Amérique et les représailles américaines. — Le refus du crédit pour le chemin de fer du Sénégal. — L’échec de la colonisation officielle de l’Algérie à la Chambre des députés. — M. Blancsubé et les droits différentiels en Cochinchine. — Comment on porte la civilisation au Tonkin. — L’affaire du Port-Breton. — La colonisation officielle en Nouvelle-Calédonie. — La constitution d’un tribunal arbitral à Lille. — Pourquoi nos soldats sont mal habillés. — Une lettre de la chambre syndicale de la chapellerie. — Convention douanière entre les États-Unis et l’Espagne. — Les magnats hongrois et les mariages mixtes. — Le budget russe. — Les protectionnistes russes et le Malade imaginaire. — La crise.

Février 1884 : La crise et l’interpellation de M. Langlois sur le programme économique du gouvernement. — Discours de MM. Langlois, Baudry d’Asson, Lechevallier, marquis de Roys, Martin Nadaud, Haentjens, Brousse, comte de Mun, Gustave Rivet, Brialou, Laroche-Joubert, Frédéric Passy, Lalande, Ballue, Ferdinand Gatineau, Henry Maret, Tony Révillon, Hugot, Henri Germain, Freppel, Clovis Hugues, Jules Ferry et Clémenceau. — La commission d’enquête. — Le projet de loi sur les syndicats professionnels au Sénat. — L’arrêté M. Poubelle sur les ordures ménagères. — La statistique de l’industrie des chiffons. — Le meeting des marchands de vins. — L’impôt sur le papier. — Le commerce extérieur de la France et de l’Angleterre en 1883. — L’émigration britannique en 1883. — Le retour à la protection coloniale. Circulaire de M. Félix Faure. — Les traités de commerce de l’Angleterre et de l’Allemagne avec la Corée.— Pourquoi les fleurs artificielles sont dans le marasme, en France et en Allemagne. — Avis de l’Académie de médecine sur l’introduction des viandes américaines. — Opinion de M. Henri de Parville. — Résolutions de la Chambre de commerce de Boston. — Nouveau bill de réforme du tarif américain. — Nécrologie : M. Roulier, M. Urbain, M. E. de Mofras.

Mars 1884 : L’adoption du projet de loi sur les syndicats professionnels par le Sénat. — Les doléances des agriculteurs de l’Aisne. — La convention commerciale entre la France et l’Autriche-Hongrie. — Le régime protecteur apprécié par la République française. — La carte à payer de la protection de la marine nationale. — Les travaux de la commission d’enquête sur la situation des ouvriers de l’industrie et de l’agriculture. — Les remèdes proposés par la réunion des chambres syndicales socialistes de Paris. — La grève d’Anzin et la circulaire de M. le ministre de l’intérieur. — Le socialisme homéopathique et gouvernemental en Allemagne. — La réforme du tarif aux États-Unis. — Turgot damné par Mgr Freppel.

Avril 1884 : La progression des dépenses publiques. — Le tarif français comparé au tarif allemand. — Les résultats du service général et obligatoire en Russie. — Un nouveau sophisme protectionniste. — Les tribulations d’un importateur de tableaux de sainteté. — Les propriétaires anglais acheteurs de terres en Amérique — La dépêche de M. Morton au sujet de l’exhaussement des droits sur les objets d’art. — Les conférences de M. Léon Say sur le socialisme d’État. — La réunion de la Société belge d’économie politique. — Le congrès de Roubaix.

Mai 1884 : Le rendement des impôts et les résultats du commerce extérieur. — Les progrès de la marine marchande de l’Angleterre. — L’exposé financier de M. Childers. La conversion du 3%. — La refonte de la monnaie d’or. — Le congrès des sociétés savantes à la Sorbonne. — Les proclamations du général Malot au Tonkin. — Ce que la paix armée coûte à la France. — Les élections municipales. La proposition de M. Acloque et le contre-projet de M. Yves Guyot au Conseil général de la Seine. — Les diplômes féminins à l’Université d’Oxford. — L’exposition nationale de Turin. — La question des représailles porcines au Sénat américain. — Une dernière victoire du protectionnisme. — Prorogation de la loi contre les socialistes en Allemagne. — La paix avec la Chine.

Juin 1884 : Le divorce et le mouvement de la population. — Le bétail électoral de la Corse. — L’impôt sur les opérations de bourse en Prusse. — L’aggravation du tarif allemand. — La recrudescence du protectionnisme en France. — La protection coloniale. — La Société d’encouragement pour le commerce français d’exportation. — L’exposition régionale de Rouen. — L’exposition universelle d’Anvers. — L’importation des volailles italiennes en Espagne. — La crise de la spéculation à New York. — La dénonciation de la convention monétaire par la Suisse. — Un chinois économiste. 

Juillet 1884 : L’apparition du choléra à Toulon et les mesures prétendues sanitaires. — Le choléra du régime colonial et les droits sur le bétail. — La garantie du canal de Suez. — Le budget d’un Kabyle. — Les recettes de l’Union postale. — L’association internationale du Congo. — La production du fer en Russie et le protectionnisme de la Gazette de Moscou. — Le mouvement de la population et l’état sanitaire de la Russie. — Le message du président des États-Unis mexicains. — Une curieuse expérience monétaire. — Le déficit financier et le militarisme au Brésil.

Août 1884 : La panique du choléra. — La loi des sucres et les effets de la sagesse du législateur en France. — Le remaniement du régime des sucres en Allemagne. — La loi sur les échanges d’immeubles ruraux. — La convocation de la conférence monétaire. — La campagne pour l’élection présidentielle aux États-Unis. — Les plates-formes des deux partis en matière de tarif. — La prohibition du travail étranger aux États-Unis. — Une nouvelle interprétation prohibitionniste des règlements d’immigration. — Les tempéranciers prohibitionnistes de Pittsburg. — L’exposition universelle de la Nouvelle-Orléans. — M. Dameth.

Septembre 1884 : Européens et Chinois. — Le choléra et les quarantaines. — La liberté d’exportation des objets d’art en Suisse. — Clôture de la session du parlement en Angleterre. Le budget anglais. — Les chemins de fer aux États-Unis et en Europe. — L’âge d’or et l’âge de fer du protectionnisme en Russie. — Le 5econgrès international d’hygiène et de démographie à La Haye. — La conférence internationale de la paix à Berne. — L’aérostat dirigeable de MM. Renard et Krebs. — Le percement du tunnel de l’Arlberg. — Les marchands de bois protectionnistes. — L’Anti-Anglais.

Octobre 1884 : L’agitation protectionniste. — Les vœux des comices agricoles, chambres syndicales et autres en faveur du rétablissement des droits sur le blé et la viande. — La crise de l’industrie lyonnaise. — Le vœu du conseil municipal de Lyon. — Le Courrier de la Gironde et l’agitation protectionniste. — Le rétablissement de la taxe du pain. — La situation financière de la France. — Comment le gouvernement portugais s’y prend pour attirer les capitaux français dans ses entreprises de chemins de fer. — L’unification des universités russes. — Adam Smith à l’index en Russie.

Novembre 1884 : L’agitation protectionniste. — Les filateurs de coton et les métallurgistes. — Manifeste protectionniste du conseil général de l’Aisne. — L’admission temporaire des fils de coton réclamée par les rubaniers de Saint-Étienne et les tisseurs de l’Isère. — Protestation de la chambre de commerce de Marseille contre l’augmentation des droits sur les blés. — Le rétablissement de la taxe du pain. — Les propositions communalistes des citoyens Vaillant et Chabert. — Vote de la réunion des boulangers contre le maximum du prix du pain. — Le rétablissement du système colonial en Cochinchine. — Un rébus protectionniste. — Résolution des cochers contre la tarification des voitures. — Bienfaits du libre-échange en Angleterre. — Les protectionnistes vendus aux Anglais. — Ce que valent les quarantaines et ce qu’elles coûtent.

Décembre 1884 : Les droits sur les blés. — La circulaire ministérielle, concernant la crise industrielle et agricole. — Le Congrès des agriculteurs de France et la protection appliquée à l’éloquence protectionniste. — Les représailles douanières en Hongrie. — Le renouvellement de l’union douanière entre la Hongrie et l’Autriche. — Publications libre-échangistes et discours protectionnistes. — Ce que les droits sur les blés coûteront aux consommateurs. Vote du rétablissement de la taxe du pain par le Conseil municipal de Paris. — Ouverture du Parlement allemand. — La Conférence africaine. — Les subventions aux paquebots transocéaniques et la logique protectionniste de M. de Bismarck. — L’élection présidentielle et la question du tarif aux États-Unis. — La suspension du monnayage de l’argent. — Le canal de Nicaragua. — Les meetings anarchico-collectivistes des Batignolles et de Belleville. — Les quarantaines au Brésil.

Janvier 1885 : Ce que devient le régime représentatif. Le retour au bon plaisir en matière de finances. — Les déclarations protectionnistes de M. le ministre de l’agriculture et la profession de foi libre-échangiste de M. le ministre du commerce. — M. Pouyer-Quertier logicien timide. — M. Frédéric Passy à Bordeaux. — Les chambres de commerce et les droits sur les blés. — La ligue des herbagers du Nord-Est. — Le rapport de M. Risler. — Prix et hausse probable des blés aux États-Unis. — L’augmentation des droits sur les blés en Allemagne. — Le protectionnisme à l’École de médecine. — Les résultats de la protection aux États-Unis. La crise industrielle. — Les droits sur les œuvres d’art et la lettre de M. Gérôme. — Les ambulances urbaines. — L’attentat du Niederwald. — La quatrième panique en Angleterre. — La civilisation au Japon. — Les procédés de la civilisation au Tonkin. — Les assignats métalliques. — À propos de l’affaire Clovis Hugues.

Février 1885 : La discussion de la proposition de loi sur les blés à la Chambre des députés. — M. Pouyer-Quertier à Pontoise. — Les droits sur les blés en Belgique. Vœu libre-échangiste de la chambre de commerce de Louvain. — Les droits sur les blés en Allemagne. — La « durée morale » de la journée de travail et M. de Bismarck. — M. Waldeck-Rousseau, mi-parti économiste, mi-parti socialiste. — Les ouvriers sans travail à la Chambre des députés. La proposition de M. Tony Révillon. — Le blocus de Madagascar, et le commerce américain. — La politique coloniale de l’Italie appréciée par M. Parenzo. — Les résultats bienfaisants du libre-échange en Angleterre. — L’augmentation du tarif russe. À qui il profite et qui en paye les frais. — Condition des ouvriers russes. — Le commerce de la Turquie. — La crise américaine. — Ouverture de l’Exposition universelle de la Nouvelle-Orléans. — La Revue socialiste.

Mars 1885 : La discussion et le vote des droits sur les blés à la Chambre des députés. — Les arguments protectionnistes : l’inondation des blés, la protection de l’ouvrier agricole, les droits compensateurs. — Les représailles de l’Autriche-Hongrie. — La protection coloniale. Discours de M. Faure au conseil supérieur des colonies. — Le riz, contrebande de guerre. — La question monétaire. — Le discours de M. Léon Say à la Société de protection des apprentis et des enfants employés dans les manufactures. — Le meeting international des ouvriers amis de la paix, au Tivoli-Wauxhall. — Une protestation des Sociétés de la paix et de l’arbitrage. — L’établissement d’une ligne directe de steamers entre la France et le Canada et les droits sur les blés.

Avril 1885 : Les lois portant augmentation des droits sur les céréales et le bétail. — Le discours de M. Léon Say au Sénat. — La paix avec la Chine. — Les perspectives de guerre entre l’Angleterre et la Russie. — La colonisation russe dans l’Asie centrale. — La réaction contre la politique coloniale en Allemagne. — Les tisserands de Lyon et les tisserands de Crefeld. — La logique protectionniste. Les subventions allemandes à la navigation transocéanique. — L’épidémie protectionniste en Italie. — Le discours d’inauguration de M. Cleveland. — La ligue contre le renchérissement du pain et de la viande.

Mai 1885 : La panique de l’Inde. — Le déficit du budget anglais et le plan financier de M. Childers. — La diminution du commerce extérieur de l’Angleterre. — L’épidémie protectionniste en Suisse. — La protection des jouets d’enfants en France. — L’exhaussement du tarif de la République argentine. — La protestation de la Gazette de Turin contre la politique coloniale. — La conférence sanitaire internationale de Rome. — La conférence internationale du canal de Suez. — La grève des ouvriers tailleurs. — Le programme de la fédération des travailleurs socialistes.

Juin 1885 : Les deux courants d’opinion qui influent sur la politique des gouvernements. La solution du conflit entre l’Angleterre et la Russie. — Le désintéressement politique. — La valeur commerciale du Tonkin. — Cause de la recrudescence du protectionnisme en Allemagne. — en Autriche-Hongrie. — en Suisse. Vœu en faveur de l’Union douanière de l’Europe centrale. — Le bi-métallisme en Allemagne. Parenté du bi-métallisme et du protectionnisme. — L’exhaussement du tarif russe. — Les frais de la politique annexionniste de la Russie dans l’Asie centrale. — La décadence du commerce de la Russie avec la Chine. — Le projet d’émancipation des esclaves au Brésil. — La situation financière de la République argentine et la rectification de M. Pedro Lamas. — La clôture du tunnel de la Manche.

Juillet 1885 : La guerre des tarifs avec la Roumanie. — L’agitation anti-allemande en Norvège. — Échec des droits sur les blés et les bestiaux en Belgique. — La polémique du Patriote belge. — Le protectionnisme industriel et le monopole des banques battus en suisse et vainqueurs en Russie. — L’exhaussement du tarif russe. — L’institution d’une banque de la noblesse. — Résolution libre-échangiste d’un comice agricole en Italie. — Une lettre de John Bright à M. Frédéric Passy. — La réunion du Cobden-Club. — Les résultats de la protection aux États-Unis. — La protection appréciée par l’Evening-post. — La conférence sanitaire de Rome. — La crise lyonnaise. — Le programme des radicaux socialistes. — L’ordre des avocats. — La reconstitution de l’Association pour la défense de la liberté commerciale.

Août 1885 : La situation financière. — La politique coloniale appréciée par M. Raoul Duval. — L’abolition de l’impôt sur le papier. — La prime d’encouragement à la population. — L’impôt sur les appartements vacants. — La crise de l’industrie lyonnaise et le protectionnisme. — Les représailles contre la Roumanie. — La conférence monétaire. — La Tunisie et M. Cambon. — L’union douanière austro-allemande. — L’union douanière de l’Europe occidentale et méridionale. — Les effets du protectionnisme sur l’exportation allemande. — Les révélations de la Pall Mall Gazette. — La statue Bartholdi.

Septembre 1885 : [par M. Rouxel] Les programmes électoraux. Les hommes de gouvernement. Un grain d’utopie. — Les grands travaux devant le conseil municipal de Paris. Impôt sur le capital. — Le sorbonisme et le pessimisine. — L’émigration hors des colonies françaises. — Une économie modeste : plan d’organisation du service de la vaccine. — La vaccination anticholérique. — Les élèves du Conservatoire de musique. — Étranger : L’expulsion des Polonais de l’Allemagne. — La Chine et le concert européen. La question carolinienne.

Octobre 1885 : [par M. Rouxel] Le socialisme de la nouvelle Chambre. — L’impôt sur le revenu. — Le Congrès des instituteurs au Havre. — Le prix de la science. — Les lycées des jeunes filles. — Encouragement à la population. — Inauguration de la colonisation scientifique officielle. — Étranger : La question d’Orient. — Les élections en Angleterre et en Allemagne. — La vaccination au Canada manu militari. — La crise économique et financière mexicaine et son remède.

Novembre 1885 : Encore la question d’Orient. — Les origines et les causes de la révolution rouméliote. — La situation de la Macédoine. — Le partage de la Turquie. — Le renouvellement de la convention monétaire à l’exclusion de la Belgique. — Conséquences du refus du gouvernement belge d’adhérer à la nouvelle convention. — Le protectionnisme appliqué au travail. L’expulsion des Polonais de l’Allemagne. — Le massacre des Chinois aux États-Unis. — Les quarantaines au Portugal. — Échec du protectionnisme agricole en Italie. — Les mesures contre l’alcoolisme en Suisse et en Russie. — La corporation des pharmaciens et les gilets de flanelle. — La corporation des collectivistes et ses remèdes obligatoires.

Décembre 1885 : La déclaration du gouvernement au début de la session parlementaire. — Une solution économique de la question du Tonkin. — Les propositions d’augmentation du tarif des céréales et des bestiaux. — L’adhésion de la Belgique à l’Union monétaire. — Les élections anglaises et le discours de M. Bright à Rochdale. — La prétendue décadence commerciale de l’Angleterre appréciée par M. Augustus Mongredien. — Le radicalisme dans le Cobden Club. — Le congrès des économistes allemands. — L’expulsion des Polonais du royaume de Prusse et la révocation de l’édit de Nantes. — Ce que coûte à la Grèce l’humeur belliqueuse de ses politiciens. — Le message du président des États-Unis et ses tendances libérales. — Le Congrès libre-échangiste de Chicago. — Le progrès en Chine. Les jeunes-lettrés et les vieux Chinois.

Janvier 1886 : L’élection du Président de la République. La stabilité présidentielle et l’instabilité ministérielle. — La question coloniale. Les sociétés allemandes de colonisation. La situation du Tonkin. Les aptitudes colonisatrices et civilisatrices de l’État. — Les étrennes de l’Algérie. — La question du maximum du taux de l’intérêt au Sénat. L’argent est-il une marchandise ? Réponse de M. Léon Say. — La composition du nouveau parlement anglais. — Les résolutions du congrès métallurgique de Saint-Pétersbourg. — Le protectionnisme en Roumanie. Mesures proposées pour y développer l’industrie nationale. — Une pétition protectionniste des voyageurs de commerce. — Les billets de faveur dans les théâtres. Le socialisme au conseil municipal de Paris. — La restitution des droits de chasse et de pêche à l’homme civilisé.

Février 1886 : La déclaration ministérielle. — Le rendement des impôts et le relevé du commerce extérieur de la France en 1885. — La situation en Allemagne. Le discours de l’Empereur. — Le protectionnisme en Suède. Le discours du roi. — L’ouverture du Parlement anglais. Le discours de la reine. — L’état de l’Irlande. Une solution de la question irlandaise. — L’arrangement de l’affaire des pêcheries de Terre-Neuve. — Procédés civilisateurs au Tonkin et en Birmanie. — La protection du bétail en Belgique. Séance de la Société belge d’économie politique. — La Ligue pour la liberté commerciale à Anvers. — Une note d’apothicaire. — La réparation des brouettes communales. — La protection des balayeurs nationaux réclamée par le prolétariat.

Mars 1886 : [par M. Rouxel] La question sociale. — La laïcisation au Sénat. — La taxe sur les étrangers. — La protection des ouvriers nationaux— Réduction du personnel administratif. — Abolition du monopole des avocats. — Taxes sur les maïs. — L’autonomie autocratique du conseil municipal de Paris. — Reprise des grands travaux. — L’Exposition de 1889. — La part des femmes. — La bijouterie française, la coutellerie anglaise et la concurrence allemande. — Intolérances et violences. — Les conférences anarchistes. — Les idées du prince Kropotkine. — Les résultats de l’enseignement primaire supérieur. — La grève de Decazeville. — Protection en Italie. — Indemnité des États-Unis à la Chine. — Les écoles et les douanes à Tahiti. — Le socialisme en Angleterre. — Les droits d’octroi et les frais de transport en France.

Avril 1886 : [par M. Rouxel] Les tarifs des chemins de fer. — Le budget et l’emprunt. — Manifeste des députés socialistes et des députés économistes. — La rage au Conseil municipal. — Laïcisation des hôpitaux. — La liberté hospitalière. — Le laboratoire municipal. — Protection des émigrants. — L’œuvre de la bouchée de pain. — L’anniversaire du 18 mars. — Émeutes en Belgique. — Situation des mines belges. — La grève aux États-Unis.

Mai 1886 : [par M. Rouxel] Les progrès du révolutionisme socialiste. — La grève d’un conseil général. — Le gouvernement des comités électoraux. — Le réseau départemental des tramways. — Le théâtre municipal par le peuple. — Les refuges de nuit. — Les dépenses de l’instruction publique. — Le massacre des chrétiens annamites. — Les Anglais en Birmanie. — Le Congrès des socialistes belges. — La concurrence des blés américains. — Vivisection et vaccinations. 

Juin 1886 : Les causes de la crise actuelle. — Les lois naturelles et les lois artificielles. — Le protectionnisme conservateur et le protectionnisme ouvrier. — Le protectionnisme des cogitants. — Échec du fair trade en Angleterre. — Le traité de commerce entre l’Angleterre et l’Espagne. — Le meeting libre-échangiste de Marseille. — Le banquet de la Société d’économie politique de Lyon. — Une conséquence du protectionnisme canadien. Menace de la séparation de la Nouvelle-Écosse. — La guerre de tarifs entre la Hongrie et la Roumanie. — La guerre des huiles. Lettre de MM. Bonneville et cie au ministre du commerce. — La condition des ouvriers des chemins de fer de l’État en Allemagne. — Le rejet du bill du home rule. — Le recensement. — M. Blaise (des Vosges).

Juillet 1886 :Les sucres et les céréales devant la Chambre. — L’avoine nationale. — Le traité de navigation franco-italien. — La trêve douanière entre la France et la Roumanie. — Le monopole du téléphone. — Le métropolitain.— Les délégués mineurs de l’arbitrage obligatoire. — Les résolutions du Congrès ouvrier. — La Bourse du travail. — Le rejet du monopole de l’alcool et les conséquences de la politique protectionniste en Allemagne. — Les effets bienfaisants de la concurrence des chemins de fer aux États-Unis. — Le monopole et la concurrence en matière de service postal transatlantique. — La Compagnie du canal de Panama. — Nécrologie : MM. Paul Boiteau, Louis Simonin et Victor Deheselle.

Août 1886 : L’affaiblissement du mouvement protectionniste. — Échecs de la protection en France et en Belgique. — La circulaire libérale du ministre du commerce d’Autriche. — La convention commerciale anglo-espagnole. — Protestation contre l’aggravation du tarif de la Nouvelle-Galles du Sud. — L’union douanière américaine. — Les mécomptes de la politique protectionniste en Allemagne. — Le rejet de la convention franco-italienne. — La suppression de la franchise du port de Batoum. — La National african Compagny. Les Indiens aux États-Unis. — Les résultats de l’abaissement du tarif des dépêches transatlantiques. — La ligue contre les bureaux de placement.

Septembre 1886 : La conférence internationale ouvrière. — La ligue pour la suppression des bureaux de placement et la Bourse du travail. — La grève de Vierzon. Parenté du socialisme et du protectionnisme. — Le mouvement de la population en France. — L’enseignement secondaire spécial déclaré indigne d’être classique. — L’influence des droits protecteurs sur les prix du blé et de la viande. — Le Congrès de l’Association française pour l’avancement des sciences. — La création des « bureaux de travail » aux États-Unis et en Angleterre. — L’institution d’une chambre de commerce française à Montréal. — Le mouvement anti-sémitique en Russie. La ruine du port de Rostoff. — Le centenaire de M. Chevreul. — Nos compliments à l’Indépendance roumaine.

Octobre 1886 : L’impôt sur le revenu. — La récolte du blé en France. — Le protectionniste et le salicylate. — Un procédé colonisateur au Tonkin. — Le Congrès international de l’enseignement technique. — Le Congrès des sociétés coopératives. — La suppression des bureaux de placement. — Le rapport et les vœux libre-échangistes de la Chambre de commerce de Verviers. — Le droit sur les échantillons en Russie. — Le Congrès antisémitique de Bucarest. — Le patriotisme wagnérophobe apprécié par M. Henri Rochefort. — La donation de M. le duc d’Aumale.

Novembre 1886 : La question financière et les moyens de combler le déficit. — Les conséquences de la politique protectionniste, d’après la Gironde. — Le protectionnisme colonial au Tonkin. — La protestation de la Chambre de commerce des Vosges. — La Chambre de commerce de Hanoï et les consulats chinois. — Le congrès subventionné des syndicats ouvriers et son manifeste. — Un autre manifeste du « parti ouvrier ». — Les saines doctrines économiques de Mgr Freppel. — Le congrès des caisses d’épargne. — Les bureaux de placement gratuits en Angleterre. — La protection de la loterie royale et de la langue nationale en Prusse. — Les Russes à Samarcande.

Décembre 1886 : L’équilibre des recettes et des dépenses. — La suppression des sous-préfets. — L’économie illusoire des conversions de rentes. — Le Tonkin. — La réglementation du travail des enfants et des femmes dans les manufactures. — Le Congrès des Chambres syndicales des patrons. — Le monopole du placement des ouvriers et la bourse du travail. Les exploités qui aspirent à devenir exploiteurs. — La Convention commerciale entre la France et la Grèce. — L’augmentation de l’effectif de l’armée allemande. — Le message du président des États-Unis. —La décadence du commerce français dans la Plata. — M. Ambroise Clément.

Janvier 1887 : La reconnaissance de la Société d’économie politique comme établissement d’utilité publique. — La réception de M. Léon Say à l’Académie française. — La dénonciation du traité de commerce franco-italien. — Les progrès du protectionnisme en Italie. — Le rejet du bill Morrisson aux États-Unis. — L’augmentation du nombre des cabarets en France. — Les effets de l’impôt progressif dans le canton de Vaud. — À quoi servent les brevets d’instituteurs et d’institutrices. — Rasons Notre-Dame !— Comment un mandarin chinois comprend le progrès.

Février 1887 : La panique financière causée par les bruits de guerre. — Aperçu de la baisse et de ses causes, par M. Alf. Neymark. — Faut-il en accuser les « manœuvres de la spéculation » ? Opinion de M. Paton. — La prohibition de l’exportation des chevaux en Allemagne. Ses effets. — L’étonnante démission de Lord Randolph Churchill. — Le budget de l’empire de Russie. — Le commerce extérieur de la France en 1886. — L’influence du droit de 3 fr. sur le prix du blé. — La réunion de la Société belge d’économie politique. — L’assemblée générale de la Société de géographie commerciale, à Bordeaux. — L’inauguration de la Bourse du Travail, à Paris. — La condamnation de l’anarchiste Duval. — Le droit au mouillage et la manifestation des marchands de vin. — Mort de M. Raoul Duval.

Mars 1887 : La fin de la panique. — Le discussion et le vote de la surtaxe des blés. — Bastiat était-il protectionniste ? — Le projet de loi sur la contribution mobilière. Les impôts qu’on voit et les impôts qu’on ne voit pas. — Nouveau meeting pour la suppression des bureaux de placement. — Protectionnisme français et libre-échange anglais. — Les conséquences de l’impôt progressif dans le canton de Vaud. — Quelques mots de réponse à la Rundchau. — Mort de M. Arthur Mangin.

Avril 1887 : Les lois de renchérissement en 1819-1821 et 1887. Ce qu’en disaient Voyer d’Argenson et Benjamin Constant. Ce qu’en dit M. Léon Say. — L’augmentation du prix du pain. — La fondation de la Ligue contre les droits sur le blé et la viande. — Le rejet de la convention provisoire de commerce et de navigation entre la France et la Grèce. — Pourquoi nous refusons d’adhérer au projet de création d’un tribunal d’arbitrage international. — Les résultats d’une politique socialiste en Irlande. — La prohibition à la sortie des Russes. — La liberté de la pèche réclamée par la Chambre de commerce de Lorient. — Bookmakers et marchands de vins. — La vente des billets de théâtre. — Les bureaux de placement. Comment le peuple parisien comprend la liberté de l’industrie. — Les vitriers protectionnistes. — La corporation des cuisiniers. — La Ligue des anti-propriétaires.

Mai 1887 : Où nous conduisent le militarisme et le protectionnisme combinés. — L’évolution du socialisme vers le protectionnisme. — Le mouvement protectionniste ouvrier à Marseille et à Bordeaux. — L’exclusion des ouvriers allemands réclamée par M. Rochefort. — La protection des chefs d’orchestre nationaux. — La prohibition du Lohengrin. — Les prix de série obligatoires de la ville de Paris. — Un étonnement d’Ignotus. — Le banquet annuel de la Société d’économie politique de Lyon et la concurrence des partis. — Le budget anglais. — La prohibition du billon français en Angleterre. — Le socialisme d’État en Autriche, et l’économie politique du prince de Lichtenstein. — L’augmentation des droits sur les blés en Allemagne. — Le rétablissement des droits sur le bétail en Belgique. — Le Suède libre-échangiste. — La Russie protectionniste. —Pourquoi Pierre-le-Grand n’était qu’un faux grand homme.

Juin 1887 : La situation financière de l’Europe et la limite fiscale des impôts qu’on ne voit pas. — Le rapport de M. Pelletan, la déclaration de M. Rouvier et le mécanisme de l’augmentation des dépenses publiques. — L’horoscope économique et financier du nouveau ministère. — Les différences du prix des grains en France et en Angleterre. — Un « considérant » du rétablissement de la taxe du pain à Marseille. — L’établissement du monopole de l’alcool en Suisse. — Les causes de la crise ouvrière en Belgique. — La russification obligatoire. — Les effets de la germanisation obligatoire en Alsace. — L’agitation contre la dîme dans le pays de Galles. — L’opinion du gouvernement chinois sur les chemins de fer. — L’incendie de l’Opéra-Comique. Causes et remèdes. — Mort de M. de Fontpertuis.

Juillet 1887 : La loi militaire. — Les économies budgétaires. — La hausse du prix du pain. — Les droits compensateurs sur les alcools étrangers. — Les mesures fiscales et autres destinées à empêcher l’invasion des étrangers en France. — Le projet de loi sur les successions ab intestat. — La suppression du monopole des poudres. — Le projet de M. Boysset sur la séparation de l’Église et de l’État. — Colons et indigènes en Algérie. La campagne de M. Léon Donnat contre le monopole des omnibus. — Le Land billet le Crime’s bill. — Les droits régaliens en Hongrie. — L’emprunt grec. — Russification et anti-sémitisme.

Août 1887 : Le surmenage scolaire. — L’alcoolisme. — La politique coloniale du XVIsiècle dans l’Indo-Chine. — Le protectionnisme esclavagiste à la Réunion. — La suppression de l’ivrognerie en Belgique. — Un échec au communisme. — La reconnaissance de la propriété des inventions, modèles et dessins en Suisse. — Les victoires et conquêtes du protectionnisme au Canada et au Brésil. — Le congrès d’hygiène maritime du Havre. — La véritable hygiène maritime et terrestre.

Septembre 1887 : Le progrès de l’étatisme, du protectionnisme et du socialisme. — Les congrès socialistes. — Les résolutions du VIIIcongrès du parti ouvrier. — La convention du Labor party à Syracuse. — Le congrès des Trade’s Unions à Swansea. — La statistique des Trade’s Unions. — Les conséquences d’une révolution socialiste d’après le Révolté. — La Bourse du travail et les tendances protectionnistes des syndicats ouvriers. — Le Bulletin quotidien de la Bourse du travail. — L’effet des bruits de guerre dans la Forêt noire. — Le budget de la Cochinchine. — L’échec du syndicat des alcools. — Les résultats de la protection agricole en Allemagne. — Les protestations et les vœux libre-échangistes de la Chambre de commerce de Verviers. — L’anathème fulminé contre les monopoles à Moscou.

Octobre 1887 : Le mouvement de la population en France en 1886. Pourquoi la production des hommes diminue. — Les congrès de la saison. — La réunion de l’Association française pour l’avancement des sciences. — Le vote du subside au conseil municipal de Paris en faveur des grévistes de Cholet. — Ce que rapportent les chemins de fer de l’État. — La convention littéraire de Berne. — Un discours libre-échangiste de M. Droz, président de la Confédération suisse. — La session de l’Institut de droit international à Heidelberg. — Les effets des remèdes socialistes en Irlande.

Novembre 1887 : La cause du scandale du jour. — Les économies budgétaires. — La conversion des rentes. — La situation des caisses d’épargne. — L’économie au service de la prodigalité. — L’unification de l’Indo-Chine. — Le traité franco-italien apprécié par le Mémorial d’Amiens. — Nouveaux exploits du protectionnisme en Allemagne. — Le fair tradeen Angleterre. — Le programme de M. Gladstone. — Le congrès annuel de l’Association britannique pour l’avancement des sciences. — L’arbitrage international aux États-Unis. — Le Pape et le « socialisme chrétien ». — La bière nationale et la bière antinationale.

Décembre 1887 : Fin de la crise présidentielle. — La guerre de tarifs entre la France et l’Italie — L’admission en franchise à charge de réexportation. L’identique et l’équivalent. — Les rapports des compagnies de chemin de fer avec leurs agents commissionnés. Un abus des caisses de retraite. — La lettre de M. de Lesseps au sujet du canal de Panama. — Les unemployed de Trafalgar Square. — Le Congrès des socialistes allemands à Brügen. — La question des pêcheries canadiennes. — Le Message du président des États-Unis et la réforme du tarif. — Un gabelou héroïque.

Janvier 1888 : Le message du président et la déclaration ministérielle. — Les maximes économiques du rapport de M. Yves Guyot. — Les fourrages de la cavalerie. — Le programme du nouveau groupe des républicains socialistes. — Le groupe autonomiste-socialiste du conseil municipal. — La prorogation du traité franco-italien. — Le décret relatif à l’introduction des viandes dites malsaines. — Les droits de sortie au Gabon et au Congo français. — L’union syndicale belge et la Bourse du travail. — La protection contre les fautes d’orthographe.— L’exhaussement des droits sur les céréales en Allemagne. — Un discours libre-échangiste de M. Bamberger. — Une ligue agraire en Espagne. — Une autre ligue agraire dans le pays de Galles. — Un coup de bourse à Vienne. — M. Constantin Pecqueur.

Février 1888 : Le traité d’alliance entre l’Allemagne et l’Autriche et le projet de ligue des neutres. — La discussion générale du budget : le projet de la commission et le projet du gouvernement. — Le crédit agricole au Sénat. — Le débordement protectionniste. — Le traité de commerce entre la France et le Mexique. — Le commerce extérieur de la France et de l’Angleterre en 1887. Comment le libre-échange est en train de ruiner l’Angleterre. — L’œuvre de l’exclusivisme et du protectionnisme en Russie. — La réunion de la Société belge d’économie politique. — Le banquet annuel à la Chambre de commerce britannique. — Nécrologie : sir Henry Sumner Maine ; M. Godin.

Mars 1888 : La guerre des tarifs entre la France et l’Italie. — L’augmentation des droits sur les céréales et la crise agricole en Italie. — Un vœu protectionniste de la Société des agriculteurs de France. — La liquidation de la compagnie de Terre-Noire, la Voulte et Bessèges, et les caisses ouvrières. — La baisse du rouble. Ses causes et ses remèdes. L’autorisation de contracter en monnaie métallique. — Les Trust companies aux États-Unis. — L’anarchie et les anarchistes à la Bourse du travail. — Une union douanière protectionniste.  

Avril 1888 : Les approches d’une crise constitutionnelle. — La déclaration du nouveau ministère. — La proclamation et le rescrit de l’empereur Frédéric III. — La conférence internationale des tarifs douaniers. — Les négociations commerciales entre la France et l’Italie. — Le plan financier de M. Goschen. — Encore la baisse du rouble. Le protectionnisme ouvrier. — Ces infâmes placeurs. — Nécrologie : M. F.-W. Raffeisen. — M. Ph. Bourson.

Mai 1888 : L’économie politique d’Épinal. Discours de M. Jules Ferry. — Banquet de la Chambre de commerce de Bordeaux. Discours de M. Hilbert Prom. — Les droits sur les maïs. — Les droits sur les vins en Angleterre. L’Angleterre est-elle devenue protectionniste ? — La réforme de l’administration locale. — Le bref du pape concernant la Ligue agraire. — Le bill sauvage de sir John Lubbock. — La révolte des paysans en Roumanie. — Le congrès d’Oran. — La grève des ouvriers verriers de Pantin. Grèves et lock out. — Les aveux du Cri du peuple. — Mort de M. de Neumann-Spallart.

Juin 1888 : Les préparatifs de guerre de la Ligue de la paix. — Les passeports. — Le socialisme d’État à la Chambre des députés. La responsabilité des accidents du travail. — La réglementation du travail des enfants et des femmes dans les manufactures. — Le questionnaire de la Société des agriculteurs de France. — Les droits sur les vins. — L’Angleterre n’est-elle libre-échangiste qu’en apparence ? — La Ligue nationale pour la liberté commerciale à Anvers. — La « condamnation conditionnelle » en Belgique. — La campagne présidentielle et la réforme du tarif aux États-Unis. — La prohibition des Chinois en Australie. — L’abolition de l’esclavage au Brésil. — La contrefaçon des billets de la Banque de France. — La réunion annuelle de la Société d’économie sociale. — Le meeting de la Société de la paix, de Londres. — La Revue économique de Bordeaux.

Juillet 1888 : Le message de l’Empereur Guillaume II. — Le tunnel de la Manche. — Une voie de communication sous-marine avec le continent accroîtrait la sécurité de l’Angleterre au lieu de la diminuer. — Comment la protection réactionniste du continent profite à l’Angleterre libre-échangiste. — Les effets de la réduction des droits sur les fontes en Belgique. — La question douanière posée à la chambre syndicale des industries diverses, par M. Ch. Limousin et Alf. Nieymarck. — La ligue agraire en Espagne. — L’inauguration du chemin de fer de l’Asie centrale. — Le congrès du parti ouvrier économique à Paris. — La suppression des bureaux de placement. — Le libéralisme du général Boulanger. — La Société de statistique et d’économie politique de Lille.

Août 1888 : Les grèves. — La question des langues mortes. — Les discours de MM. Lockroy et Lavisse. — Le meeting annuel du Cobden Club. Les effets comparés du libre-échange en Angleterre et de la protection en France et en Allemagne. — La barbarie turque et la civilisation autrichienne en Bosnie. — Une pétition en faveur de la protection communale. — Le Pape et l’Irlande.

Septembre 1888 : Le déficit des récoltes et la nécessité de laisser rentrer librement les denrées alimentaires. — Ce que rapporterait la prohibition du pain étranger d’après un calcul protectionniste. — Les résultats de la guerre de tarifs engagée entre la France et l’Italie. — Les bienfaits du protectionnisme en Cochinchine. — À qui revient la responsabilité de la grève des terrassiers. — La convention des sucres. — La prohibition du bétail français en Angleterre. — La menace d’interdiction du transit canadien aux États-Unis. — Les lamentations de madame Séverine. — La mort de M. Vissering. — L’école Sévigné. — L’heure nationale.

Octobre 1888 : Frédéric III et Bismarck. — Un nouveau progrès du protectionnisme. Le décret relatif aux étrangers. — Les Anglais privés d’actes de naissance. — Le déficit des récoltes et les droits sur les blés. — Sus aux boulangers ! — La boulangerie coopérative de Vittel. — Les dégâts du cyclone protectionniste dans les colonies. — Les conclusions de la Commission des alcools. — La protestation libre-échangiste de M. Sevène, président de la Chambre de commerce de Lyon. — Un échec du socialisme à Genève. — Le vœu de la Chambre de commerce de Verviers en faveur de la suppression des douanes. — L’évolution libre-échangiste des États-Unis.

Novembre 1888 : L’impôt sur le revenu. — L’incapacité financière des anciens économistes. — Le seul moyen assuré de combler le déficit des recettes. — Sur la hausse du taux de l’escompte. — L’arbitrage international. — La protestation libre-échangiste de la Chambre de commerce de Saïgon — Les progrès du budget parisien. — Le Sénat-obstacle. — Un conseiller municipal gâté par l’économie politique. — L’étatisme et le protectionnisme en Suisse. — Le 57congrès de l’Association britannique pour l’avancement des sciences. — Les résolutions du congrès ouvrier de Bordeaux. — L’ouverture du congrès international des Trades Unions. — Une fausse note économique dans un concert socialiste. — La plaie des bureaux de placement traitée par la dynamite. — L’Observateur français et les syndicats. — L’opportunisme économique de la République française. — La victoire politique des protectionnistes aux États-Unis.

Décembre 1888 : Les droits sur les blés et la proposition Basly. Les affameurs de 1888 et les accapareurs de 1793. — Une protestation des ouvriers des Vosges en faveur de la liberté du travail. — Les cloutiers à la main en Angleterre. — La situation actuelle des Trade’s Unions. — La ligue de la liberté et de la paix en Italie. — La nouvelle croisade contre l’esclavage africain. Comment on peut supprimer la traite des nègres. — Le fleuve Karoun et les protectionnistes de Moscou. — La journée d’un fonctionnaire.

Janvier 1889 : Le rejet du traité de commerce avec la Grèce. — Une oraison funèbre du libre-échange. — La production coloniale. — La surtaxe des cafés étrangers. — Un toast en l’honneur de la liberté. — La révision du tarif de l’Indo-Chine. — Les procédés civilisateurs de la conquête. — La politique coloniale et ses résultats. — L’éclairage électrique et la socialisation du service public. — L’affaire du canal de Panama. — La corruption électorale aux États-Unis. — La protection des artistes nationaux.— Le système protecteur et la marine américaine. — Femmes-avocats et femmes-médecins. — La Réforme politique, administration sociale.

Février 1889 : Le projet de loi sur le travail des femmes et des enfants dans les manufactures. — L’enseignement officiel en Cochinchine. — Le rétablissement du système colonial à la Guadeloupe. — Le terrorisme en Irlande. — Opinion de Lytton Bulwer. — L’économie politique est-elle sans entrailles en Irlande ? — Le protectionnisme et le socialisme d’État au Portugal. — La prohibition des médicaments étrangers en Roumanie. — Les causes de la corruption électorale aux États-Unis. — La recrudescence du protectionnisme américain. — Une lettre de M. Léon Say. — Une observation électorale de M. Aurélien Scholl.

Mars 1889 : La suppression facultative des octrois. — Les beautés du régime colonial de la Cochinchine. — L’État constructeur de chemins de fer au Sénégal. — Le protectionnisme à la Guyane. — Le communisme en matière de travaux publics. — Nantes et Saint-Nazaire. — Les ornements en Angleterre. — Le désarmement en Espagne. — Le message du nouveau président des États-Unis. — Une bonne nouvelle d’Australie. — La prohibition de la langue polonaise en Russie et en Allemagne. — Le syndicat du cuivre, les lois naturelles et le code pénal. — Le monopole des omnibus.

Avril 1889 : Le projet de loi relatif aux accidents du travail. — Les résultats de la politique protectionniste en Cochinchine. — L’assurance contre la vieillesse et l’invalidité en Allemagne. — La situation économique et financière de l’Italie. — Le discours de M. le comte Giusso. — Le socialisme préhistorique de sir John Lubbock. — Un milliard d’hommes-vapeur.

Mai 1889 : L’Exposition universelle de 1889. — Le discours de M. le Président de la République. — Aperçu statistique des expositions précédentes. — Les congrès de l’Exposition. — Les nouvelles lois protectionnistes. — Une circulaire ministérielle relative à l’émigration. — Les mécomptes de l’émigration italienne. — La future Conférence de Berne. — Le renouvellement du privilège de la Banque de France.

Juin 1889 : Le succès de l’Exposition universelle. — Les tickets. — Le prix de revient de l’Exposition. — Pourquoi les Français n’émigrent pas dans leurs colonies. — Diego-Suarez. — L’homme à la houe et l’agriculteur à la surtaxe. — Un vœu en faveur de la réforme douanière au Congrès de la paix de Borne. — L’adhésion du Pape à la conférence de Berne pour la réglementation internationale du travail. — L’adoption du projet de loi relatif aux assurances ouvrières en Allemagne. — Les grèves de Westphalie et de Silésie. — Le Congrès international privé sud-américain, et le futur Congrès de Washington. — La reprise de l’exploitation des chemins de fer par l’État en Serbie, et la reprise des téléphones en France. — Le Congrès de la réforme agraire. — La Revue libérale et l’Amérique.

Juillet 1889 : Les 70 congrès de l’Exposition. — Les cahiers de 1889. — Les vœux de la Société des agriculteurs de France. Un discours des M. Léon Say au congrès international d’agriculture. — Vœu de la Chambre de commerce de Montpellier en faveur de la liberté de la boulangerie. — Vœux libre-échangistes de l’Union syndicale de Bruxelles. — L’ajournement de la convention des sucres. — Production et consommation générale des sucres. — Les sociétés coopératives du Royaume-Uni. — Les conséquences du rétablissement du double étalon aux États-Unis. — Où conduit l’amour des lettres.

Août 1889 : Les deux congrès socialistes internationaux. Comment le socialisme s’est transformé en protectionnisme. — Le socialisme d’État en Belgique. — La Bourse du travail de Liège. — La prohibition de l’importation du blé au Portugal et l’économie politique du marquis de Pombal. — Le protectionnisme crispinien appliqué à la diplomatie italienne.

Septembre 1889 : Le mouvement de la population française en 1888. — La protection contre le travail étranger. — Les cahiers des colonies. — La responsabilité des gouvernements en matière de monnaies. Réponse à M. Frère-Orban. — Un échec du protectionnisme en Belgique. Vœux libre-échangistes du Conseil provincial du Brabant. — Les progrès du socialisme d’État en Angleterre. — La création d’un ministère de l’agriculture. — La grève des dockers de Londres. — Le krach italien. — Les effets du protectionnisme en Allemagne. — La loi sur les falsifications et les marchands de vin.

Octobre 1889 : La distribution des récompenses de l’Exposition universelle. — L’inauguration de la nouvelle Bourse du commerce. — Les élections. La circulaire protectionniste de M. Jules Ferry. — Nos échecs. — L’art de ruiner les colonies aux frais de la métropole. — Le Congrès du repos hebdomadaire. — Les douceurs du militarisme italien. — La banque impériale de Perse.

Novembre 1889 : La clôture de l’Exposition universelle. — Le discours de M. Léon Say. — La chambre syndicale des marchands et marchandes de fruits et de légumes et les regrattiers. — La Compagnie sud-africaine. — Les faillites en Italie. — La loi contre les socialistes en Allemagne. — Le discours de M. Bebel. — La hausse du prix du pain et de la viande. — Les propagateurs du socialisme. Les grands industriels de la Westphalie. — La russification des provinces baltiques. — Les assurances ouvrières au Danemark. — Une annonce fin de siècle.

Décembre 1889 : La déclaration ministérielle et les tendances protectionnistes de la nouvelle Chambre. — Le monopole des allumettes. — Les effets de la réglementation industrielle. L’interdiction du travail de nuit pour les femmes. — Le protectionnisme dans l’Indo-Chine. — Le mouvement irrésistible de M. Étienne. — L’abolition des droits différentiels contre les produits français en Italie. — Le rapport de M. Seissonit Doda. — Le message du président des États-Unis et la réforme du tarif américain. — La situation financière des États-Unis. — Le protectionnisme religieux de Russie. — La Sperrefrage en Westphalie. — La Bourse du travail de Liège. — La Bourse du travail des femmes à Bruxelles. — Les chemins de fer en Chine. — L’état actuel du canal de Panama. — Une erreur de traduction rectifiée. — Un cruel méfait de l’orthodoxie économique.

Janvier 1890 : Le renouvellement des traités de commerce. — Le questionnaire du conseil supérieur du commerce. — Le groupe du travail national et le groupe agricole. — Le discours de M. Méline. — La question du mouton. — Une protestation libre-échangiste. — La conférence de M. E. Martineau, à Rochefort. — Un vœu libéral de l’Union syndicale de Bruxelles. — L’abolition des droits différentiels en Italie. — La politique coloniale au Sénégal. — La hausse du prix du charbon et les grèves des charbonnages belges. — La guerre de tarifs entre la Roumanie et l’Autriche-Hongrie.

Février 1890 : La Commission des douanes. — Protestation de l’industrie des châles contre l’établissement d’un droit sur les laines et les soies. — Protestation de la Chambre de commerce de Lyon contre les droits proposés sur les riz et les maïs. — Vœux en faveur de l’abaissement des droits sur le bétail. — Opportunité de la constitution d’un syndicat anti-protectionniste. — Les réunions des Sociétés d’agriculture. Comment les propriétaires fonciers représentent les producteurs de blé et de bétail. — L’agitation protectionniste contre les grands magasins. — La crise de l’industrie bisontine. Cause et remède. — La taxe du pain appréciée par M. Burdeau. — Statistique des appelés et des élus dans l’enseignement primaire. — Le rejet de la loi contre les socialistes en Allemagne. Le discours du prince de Schönebeck Carolath. — Les rescrits de l’empereur Guillaume II. — La Revue économique d’Anvers.

Mars 1890 : La situation financière. — Les protestations contre le rétablissement du régime de la protection. — Les sériciculteurs et les mouliniers. — La question du maïs. —L’union nécessaire des intérêts libre-échangistes. — La réunion annuelle de l’association protectionniste. — Emplois vacants et candidats. — La conférence de Berlin.

Avril 1890 : Le programme économique du ministère. — La question des raisins secs et la tragédie de Mahomet. — La lettre d’un agriculteur du Loiret. — La question des pêcheries de Terre-Neuve et l’anglophobie. — Le commerce de la France avec l’Angleterre. — Le discours de sir Michaël Hicks Beach. — Les résolutions de la conférence de Berlin. — Le programme socialiste de l’empereur Guillaume II. — L’adresse du Cobden-Club à l’occasion de la conférence de Berlin. — La retraite de M. de Bismarck. — La conférence anti-esclavagiste de Bruxelles et le commerce de l’alcool good for negros. — La question douanière en Hollande. — Le rejet de l’assurance obligatoire à Bâle. — Le projet de rachat des terres en Irlande. — Le bill Mac Kinley aux États-Unis. — Moutons allemands et bouchers français. — La manifestation internationale du 1er mai. — Les conférences de M. Frédéric Passy à Lausanne.

Mai 1890 : La manifestation du 1er mai. Comment on pourrait réduire la journée de travail à huit heures. — Le discours de l’empereur Guillaume II au Reichstag. — Les nouveaux produits du socialisme d’État en Allemagne. — Le Congrès — La conférence internationale pour la protection de la propriété industrielle à Madrid. — Le budget anglais. — La clôture du Congrès franco-américain. — La natalité comparée des pauvres et des riches à New York. — La crise argentine. — La boulangerie du Var et la taxe du pain. — Les réponses au questionnaire relatif aux traités de commerce. — La question des billets de faveur. — Le protectionnisme musical aux États-Unis.

Juin 1890 : Les droits sur les maïs et les riz. — La protection des ouvriers syndiqués contre les patrons, proposition de loi de M. Bovier Lapierre. — Le projet de loi sur les retraites des ouvriers. — Nouveau rejet du bill relatif au tunnel de la Manche. — La civilisation en Afrique. L’établissement des douanes au Congo. — Le Congrès international des mineurs à Jolimont. — La question ouvrière et le socialisme en Espagne. — L’union douanière des républiques de l’Amérique centrale. — Une protestation contre le papier-monnaie et le cours forcé dans l’Uruguay. — Le monument de Raoul Duval. — La protection des huîtres nationales.

Juillet 1890 : Le Conseil supérieur du commerce et le double tarif des douanes. — La casse et le séné. — Les droits sur les maïs et les raisins secs. — L’abaissement des droits sur les produits de la Tunisie. — L’impôt sur les valeurs mobilières et la patente des grands magasins. — Les économistes sont-ils sans entrailles ? — La réglementation du travail des enfants et des femmes dans les manufactures. — L’enquête officielle sur le Crédit Foncier. — Une nouvelle conférence de M. Martineau. — L’union douanière des colonies australiennes et la réaction en faveur du libre-échange dans la colonie de Victoria. — Le rachat des chemins de fer en Suisse. — La question de l’argent aux États-Unis. — Un exemple à suivre. — Le prix d’un coup de canon. — L’acte et la déclaration de la conférence de Bruxelles. — Convention entre la Belgique et le Congo. — La cession de l’île d’Héligoland.

Août 1890 : Les lois financières. — Les lois sur les sucres, sur l’impôt foncier et sur les patentes des grands magasins. — La loi des sept enfants.— Pourquoi les émigrants français ne vont pas dans les colonies françaises. — Le contrat de louage des employés de chemins de fer. — La protection des ouvriers contre leurs créanciers. — La protestation du comité lainier de Roubaix contre les droits sur la laine. — L’interpellation relative au bill Mac-Kinley. — La protection de l’agriculture américaine en Russie. — Pourquoi le Sénat américain persiste à protéger les œuvres d’art. — La conférence internationale des tarifs douaniers. — Porcs serbes et consommateurs hongrois. — La plaque fixe des petites voitures. — La protection des statues. — L’opinion de Voltaire sur la statuomanie.

Septembre 1890 : Le partage de l’Afrique. — La taxe du pain transformée en machine électorale. — Le bureau d’inspection des viandes aux États-Unis. — Une lettre de M. Whitelaw Reid sur la question du porc. — Les protectionnistes calomniés. — Aggravation du tarif russe. — Les effets du protectionnisme et du socialisme combinés en Australie. — Une brochure libre-échangiste.

Octobre 1890 : Le futur tarif des douanes. — La lettre de M. Léon Say. — Comment la protection a protégé l’industrie des tulles et dentelles de coton. — La solidarité protectionniste définie par M. Méline. — Une réclamation en faveur de la liberté des ventes publiques. — Un passage à noter dans un discours ministériel. — Évaluation officielle et évaluation libre de la récolte du blé en France. L’assurance contre la disette. — Le bill Mac Kinley et l’opinion d’un correspondant de la North american review sur la politique de représailles. — La ligue contre le renchérissement de la vie en Suisse. — La loi contre les socialistes en Allemagne. — Le programme des socialistes allemands. — Le Congrès des Trades unions à Liverpool. — Le Congrès catholique de Liège. — Une protestation de Mgr Freppel contre le socialisme d’État. — Le Congrès anti-esclavagiste. — La civilisation au Japon.

Novembre 1890 : Le projet de loi relatif à l’établissement du tarif général des douanes. — La convention commerciale avec la Grèce. — L’union pour la franchise des matières premières et la défense de l’exportation. — Le mouvement de la population de la France en 1889. — La discussion générale du budget et les nouveaux impôts. — Faits et gestes notables du conseil général de la Nouvelle Calédonie. — Le Congrès des socialistes allemands à Halle. — Un souvenir de M. de Barante. — Les divisions et les subdivisions du parti socialiste en France. — Les congrès de Calais et de Chatellerault. — Les élections américaines. — La signature du bill Mac Kinley. — Une chinoiserie administrative. — M. Thorold Rogers.

Décembre 1890 : La crise américaine et la crise anglaise. — La politique militariste et protectionniste de M. Crispi. — L’impôt sur les valeurs mobilières et l’impôt sur les affiches murales. — Les droits futurs sur la viande et sur le pain. — Une bonne résolution du gouvernement au sujet des matières premières. — La Ligue pour la défense du commerce d’importation et d’exportation de la région du Sud-Ouest. — L’opinion de l’empereur d’Allemagne sur les questions du latin et le surmenage. — L’État pharmacien. 

Janvier 1891 : Protestations contre le retour au protectionnisme. — Le système des compensations agricoles de M. Lecouteux. — La statistique protectionniste de l’Écho agricole. — Les mérites de la colonisation pénale. — Le rétablissement de la protection en Espagne. — La loi sur l’assurance obligatoire en Allemagne. — Une dédicace libre-échangiste. — L’Économiste russe. — Le Monde économique. — La Société catholique d’économie politique.

Février 1891 : La dénonciation des traités de commerce et l’exemption de la matière première de l’industrie de la soie. — Les fabricants de soieries protégés malgré eux. — Les résolutions de la Société des agriculteurs de France. L’égalité en matière de protection. Nécessité de protéger le travail national des ouvriers. — Les compagnies de colonisation. — Le conseil supérieur du travail. — La loi sur le travail des enfants et des femmes dans les manufactures. — Le rétablissement de la protection en France, apprécié à l’étranger. Comment la Belgique se propose d’y remédier. — La protection de l’argent aux États-Unis et ses conséquences. — Le Monde économique, décidément libre-échangiste. — Nécrologie : Otto Michaëlis.

Mars 1891 : Le rapport de M. Méline. — Les protestations contre les tarifs votés par la Commission des douanes. La ruine de la distillerie française du maïs. — L’effet produit à l’étranger par le rétablissement du régime protectionniste en France. — Les discours de sir Michaël Hicks Beach et de Lord Salisbury. — La politique de dégrèvement en Belgique et en Hollande. — Les négociations en vue d’une union douanière. — Le rapport de la commission d’enquête instituée en Angleterre. Le triple dommage qui menace les industries d’exportation. — Une grande industrie belge en France. — La distribution des secours aux victimes du froid. — Le débat sur la question algérienne au Sénat.

Avril 1891 : Le Congrès international des mineurs. — Le Congrès ouvrier de Bruxelles. — Les protestations contre le retour au protectionnisme. — Le drawback des soies et l’Académie des sciences. — Les confiscations protectionnistes appréciées par la Justice. — La suppression des tarifs de pénétration. — Le téléphone de Paris à Londres. — La suppression des bureaux de placement réclamée au nom de la liberté du travail. — Les progrès de l’alcoolisme. — La question douanière à la Société belge d’économie politique. — Les œuvres notables du 51Congrès des États-Unis. — Le commonwealth d’Australie. — Le monopole postal et les Messenger boys. — Les alevins de saumons et les ingénieurs des ponts et chaussées. — Nécrologie : M. Roger de Fontenay.

Mai 1891 : La discussion générale de la question douanière à la Chambre des députés. — L’arithmétique des protectionnistes. — L’union douanière de l’Europe centrale. — Le traité de commerce des États-Unis avec le Brésil. — Une manœuvre protectionniste. — L’abaissement temporaire des droits sur les blés. — Une lacune du tarif des douanes. — La protection des salaires. — La manifestation du 1er mai. — La grève générale en Belgique. — Comment on enseigne le français et l’histoire de France aux Arabes. — Un vœu du Conseil général de l’Ain. — Le budget de Goschen. — L’enseignement primaire gratuit. — L’imprévoyance de la classe ouvrière en Angleterre. — La consommation de l’alcool en Hollande. — L’institution d’une Banque d’État en Suisse. — Anti-sémitisme et monopole. — Prix de revient de la houille en France et en Belgique. — Une brèche faite au monopole postal en Angleterre.

Juin 1891 : Le déficit des récoltes. — Une manœuvre protectionniste. — La réduction temporaire du droit sur les blés. La discussion du tarif à la Chambre des députés. — Les points noirs à l’horizon de la protection. — Le projet sur les caisses de retraites et le protectionnisme ouvrier. — Le maintien des droits sur les blés en Allemagne et en Italie. — La grève des omnibus à Paris et à Londres. — La lettre encyclique du pape sur la condition des ouvriers. — La grève belge. — Comment la France aurait pu faire l’économie d’une révolution. — On demande des professeurs d’économie politique protectionnistes. — Nécrologie. M. A. de Vessélovsky.

Juillet 1891 : La discussion du tarif des douanes à la Chambre des députés. Les aphorismes de M. de Bourienne. Ce que la politique protectionniste peut faire gagner au travail national et ce qu’elle peut lui faire perdre. — La protection des professions libérales. Les prêtres, les médecins et les professeurs protégés. — L’exhaussement des droits sur les vins. Ses effets sur les relations de la France avec l’Espagne. — Les résolutions libérales du Conseil supérieur de l’industrie et du commerce en Belgique. — Le droit sur le pain. — L’alliance du socialisme et du protectionnisme. Un discours de M. Basly. — La grève des ouvriers boulangers et la suppression des bureaux de placements.

Août 1891 : La discussion et le vote du tarif des douanes à la Chambre des députés. La bataille des fils de coton. Une trahison protectionniste. — Un tarif-conseil. — L’assimilation douanière des colonies à la métropole. — Une illusion budgétaire. — Le meeting du Comité de défense de l’alimentation nationale. — La contagion protectionniste en Espagne. — L’émigration de l’industrie des vins de Bordeaux. — Les syndicats professionnels. — L’office du travail. — Le rapprochement politique et l’éloignement économique de la France et de la Russie. — La prohibition à la sortie des seigles. — Un refus de subvention coloniale en Angleterre. — La réaction libre-échangiste aux États-Unis.— Comment les conventions internationales protègent la propriété littéraire. — Le « Cercle des études sociales » à Gand.

Septembre 1891 : Le Congrès ouvrier international de Bruxelles. — Le Congrès des Trade’s unions. — Les représailles provoquées par le protectionnisme. — L’émigration de l’industrie bordelaise en Espagne. — Les discours de M. Méline et la campagne protectionniste des syndicats agricoles. — La prohibition à la sortie du seigle en Russie. — Les aggravations successives du tarif russe. — Le maintien des droits sur les blés en Allemagne. — Comment nous démontrons aux Chinois la supériorité de notre civilisation. — Un étonnement de M. Prudhomme à Portsmouth. — Une singularité administrative. Les zones de consommation du gibier.

Octobre 1891 : Les progrès du socialisme. — Le discours de M. le ministre de l’intérieur et les obscurités de la Caisse de retraites. — Les socialistes d’État catholiques. Un bon avis de M. Léon Say. — Le programme du Congrès des socialistes allemands à Erfurt. — Les résolutions du Congrès de la fédération ouvrière, concernant la suppression des bureaux de placement. — Le secrétariat général du travail. — Les résolutions du Congrès des accidents du travail à Berne. — Comment le protectionnisme contribue à la germanisation de l’Alsace-Lorraine. — Comment il ruine le marché des soies à Lyon. — Les protestations des intérêts menacés. — Un appel de « l’Union française. » — Une révélation de M. Jules Ferry à Saint-Dié. — Comment on aggrave les famines. — La disette du seigle et la surabondance du maïs. — Le Panama.

Novembre 1891 : Ouverture de la session parlementaire. — Les votes du Sénat sur les viandes américaines, et le travail des femmes dans les manufactures. — Le mouvement de la population en 1890. — La suppression des tarifs de pénétration. — L’ordre du jour de l’Union française des travailleurs et des consommateurs. — La réponse de la fabrique des dentelles mécaniques à la filature de coton. — Le mouvement libre-échangiste en Belgique. — La vraie politique de représailles. — Referendum sur le tarif douanier et le monopole de l’émission en Suisse. — La coalition des socialistes et des protectionnistes en Australie. — La famine en Russie. — L’inauguration de la statue de John Bright à Rodchale. — L’Indépendance économique.

Décembre 1891 : Le rapport de M. Dauphin et la discussion du tarif des douanes au Sénat. — Ce qu’on pense au Sénat de l’économie politique. — Les effets de l’élévation des droits en France, appréciés par l’Economist. — Les traités de commerce en voie de conclusion entre l’Allemagne, l’Autriche, l’Italie, la Belgique et la Suisse. — Les vœux du Congrès socialiste de Lyon. — Un ordre du jour libre-échangiste du Congrès national de l’industrie textile. —Le consommateur, c’est l’ennemi. La protection des petits magasins. — La grève des mineurs et l’arbitrage. — Le vote du referendum contre le rachat des chemins de fer en Suisse. — La prohibition à la sortie du froment en Russie. — La ligue pour la défense des contribuables métropolitains en Angleterre.

Janvier 1892 : Le vote du tarif des douanes. — Félicitations et injonctions de l’Association de l’industrie française. — Le nouveau tarif espagnol. — Vice protectionniste du procédé des traités de commerce. — La lettre de M. le Ministre des finances au sujet du budget de 1893. — La participation aux bénéfices des entreprises de l’État. Ce qu’en pense M. le ministre des travaux public. — Projet de suppression de la taxe du pain. — Politique coloniale. Un discours de M. Grodet. — Les ravages du protectionnisme en Cochinchine. — La décadence de la marine américaine. — L’administration et la disette en Russie. — Le Japon civilisé à l’européenne.

Février 1892 : Le 1er février 1892. — L’augmentation du prix des denrées. — Le renchérissement des vins. — Les protectionnistes contre les intermédiaires. — L’encombrement des gares. — Le nouveau manuel du douanier. — L’augmentation du personnel de la douane. — Une conséquence du rétablissement du « système colonial ». — Comment les colons apprécient ce système. — Les traités de commerce de l’Allemagne. — Le recensement de la population et ses résultats. — Les caisses d’assurances officielles. — La future loi allemande contre l’alcoolisme. — Les traitements barbares infligés aux soldats allemands. — L’émeute anarchiste de Xérès. — Le syndicat des balayeurs interdit officiellement. — Le procédé protectionniste des traités de commerce et le procédé échangiste des réformes sans réciprocité. — La campagne du Travail national contre les professeurs libre-échangistes.

Mars 1892 : Le renchérissement causé par le nouveau tarif. — Le débat sur la proposition de M. Paul Lafargue. — L’augmentation des prix des bouillons Duval. — Les banquets avec médailles et bustes, offerts à M. Méline. — Les inquiétudes de la Réforme économique. — L’agitation des Ligues populaires contre les droits sur les denrées alimentaires. — Le Congrès des Bourses du travail de France. — Comment on comprend le placement à la Bourse du travail de Paris. — Le programme des Bourses du travail belges. — Le socialisme d’État en Angleterre. — Le projet de caisses de retraites de M. Chamberlain. — Les résolutions du Congrès sanitaire de Venise. — Les mauvais traitements infligés aux soldats en Allemagne. — L’expulsion des Juifs de Russie. — Le banquet du Nouveau Dictionnaire d’Économie politique.

Avril 1892 : Les exploits des anarchistes. — Le projet du budget de 1893. — La progression des dépenses publiques après 1869. — Le protectionnisme médical. Le projet de loi sur l’exercice de la médecine. — Médecins, chirurgiens et malades. — La proposition de M. Bovier-Lapierre. — Un discours de M. Léon Say. — L’électorat au conseil des prud’hommes accordé aux femmes. — La réunion annuelle des chambres de commerce anglaises. — Un échec du socialisme d’État en Angleterre. — Rejet de la proposition de M. Leake relative à la journée de huit heures. — La grève des mineurs. — Le Congrès ouvrier d’Halberstadt. — Le Congrès économique international d’Anvers. — Les résolutions du Congrès des Économistes de 1847.

Mai 1892 : La manifestation du 1er mai. Ce qu’elle coûte aux ouvriers.— Les résultats du commerce extérieur de la France. — Le projet de budget de M. Goschen. — Le krach anglais. — La concurrence des manufactures de l’Inde. — Le refus de protection des produits canadiens. — Plus-value et moins-value. Résolutions libérales du Conseil supérieur de l’industrie et du commerce en Belgique. — Ce que coûtent les trésors de guerre, le régime du monopole et le privilège des banques d’émission. — Le banquet de la Chambre de commerce de Lyon.

Juin 1892 : Le premier résultat du retour au protectionnisme. — La convention commerciale provisoire entre la France et l’Espagne. — Le projet de loi sur les caisses d’épargne. — Le socialisme municipal. Le programme du congrès ouvrier de Lyon. — L’opportunisme des politiciens anglais. Les harangues électorales de Lord Salisbury et de M. Gladstone. — La convocation d’une nouvelle conférence monétaire par le gouvernement des États-Unis. — Un coup d’État des directeurs de théâtre. La suppression des billets de faveur.

Juillet 1892 : Le renouvellement du privilège de la Banque de France à la Chambre des députés. — Le projet de loi et le discours de M. Méline sur le crédit agricole et populaire. — Les négociations commerciales avec la Suisse et l’Espagne. — Les effets du protectionnisme sur la marine marchande. — Une fabrique d’obstacles. — Les résolutions du congrès international des mineurs. — Une motion libre-échangiste au congrès des chambres de commerce d’Angleterre.

Août 1892 : L’anarchisme et les moyens révolutionnaires. — L’arrangement commercial avec la Suisse et la torpeur des protectionnistes. — Une statistique libre-échangiste. Les bienfaits du commerce international des grains. — Le rejet d’une proposition protectionniste par la Chambre de commerce de Manchester. — La grève de Homestead et sa cause. — Les effets de la réglementation du repos du dimanche en Allemagne. — Le Congrès économique d’Anvers. — L’impôt sur les vélocipèdes. — Le socialisme marseillais.

Septembre 1892 : Les congrès de la saison. — La convention commerciale entre la France et la Suisse. — La récolte du blé. — L’argument du change et la baisse de la roupie. — Les vœux de la Chambre de commerce de Verviers. — La situation économique de l’Irlande. — La grève de Carmaux. — Le protectionnisme ouvrier. — Le choléra dans ses rapports avec la protection et la réglementation.

Octobre 1892 : Les premiers résultats économiques et financiers du retour à la protection. — La convention franco-suisse et le discours de M. Jules Roche à Saint-Étienne. — La conférence de M. E. Martineau à Niort. — Le meeting et les résolutions libre-échangistes d’une société d’agriculture du Danemark. — Les résultats du bill Mac Kinley. — Les appétits protectionnistes des agents de change. La demande de fermeture de la petite Bourse. — Autres appétits protectionnistes. Les droits différentiels du syndicat des bûcherons de la Nièvre. — La progression des dépenses et des charges fiscales en Allemagne. — Les gouvernements monnayeurs et faux-monnayeurs. Le papier-monnaie dans l’Amérique du Sud. — Encore la grève de Carmaux.

Novembre 1892 : Le cinquantenaire de la Société d’économie politique. — La convention franco-suisse. — Ce que coûte l’assurance du marché national. — Comparaison du commerce extérieur des pays protectionnistes et de l’Angleterre libre-échangiste, par Sir John Lubbock. — Les effets du protectionnisme et du socialisme sur les frais de production et les débouchés du travail national. — La proposition Lafargue, sur l’emploi du travail étranger. — La ligue pour la suppression des bureaux de placement et son manifeste — La grève de Carmaux et le nouvel exploit des dynamiteurs. — Les finances de la Nouvelle-Calédonie. Le plus bel impôt de la terre. — L’élection de M. Cleveland. — Nécrologie, A. Soetbeer.

Décembre 1892 : L’affaire de Panama et les grands pouvoirs de l’État. — La convention franco-suisse. — Ce que coûtent les colonies et à quoi elles servent. — L’esprit du monopole et les syndicats ouvriers. — Un moyen pratique de recruter les syndicats. — Le Congrès socialiste de Berlin. — L’origine et les conséquences du Bill Mac Kinley. — La suspension de l’immigration aux États-Unis. — Les exploits de l’antisémitisme à Moscou.

Janvier 1893 : Le rejet de la convention franco-suisse et la politique des représailles douanières. — L’ajournement de la conférence monétaire de Bruxelles. — Une conférence libre-échangiste à Saintes. — Les engagements libres des Kanaques. — La stabilité de nos administrations coloniales. — Les ruines d’une grande entreprise. — Le mouvement de la population en 1891. — Une perle extraite de la Démocratie rurale.

Février 1893 : Le rétablissement de la taxe du pain à Marseille et ses conséquences. Une municipalité qui nourrit le peuple. — Le projet de loi sur les opérations de Bourse. — L’extension de la limite des émissions de la Banque de France. — L’application de la loi sur l’arbitrage.— Les effets de la loi limitative de la durée du travail des enfants et des femmes. — Le Conseil municipal de Lyon et les grèves. — Les progrès du socialisme en Angleterre. — Un nouveau parti ouvrier. — L’inertie des économistes et des conservateurs. — Les résolutions du Congrès socialiste de Roubaix. — Une conférence de M. Ernest Brelay à Cannes. — Le chemin de fer transsibérien. — Le commerce extérieur de la France en 1892. — Encore la Démocratie rurale.

Mars 1893 : La suppression de l’impôt des boissons et les nouveaux impôts. — Le progrès industriel et le monopole gouvernemental des téléphones. — Les effets du système protecteur sur le développement de la marine marchande. — Comment on perçoit l’impôt au Tonkin. — Les vœux en faveur du rétablissement de l’échelle mobile. — Les conséquences de la guerre de tarifs franco-suisse. — Les syndicats de producteurs, créés par le régime prohibitif. Leurs opérations en Russie. — Un projet d’établissement du monopole gouvernemental de l’esclavage du Congo. — Le bimétallisme à la Chambre des communes. — Le mouvement eu faveur de la protection des salaires en France, en Angleterre et aux États-Unis. — Le Congrès des Bourses du travail et ses résolutions. — Le programme économique de la fédération républicaine socialiste de la Seine. — La protection des grands diplômes contre les petits.

Avril 1893 : La réforme des impôts et le conflit entre la Chambre et le Sénat. — Les mésaventures de l’État-patron. — L’aptitude de l’État à conserver les tableaux. — Les mécomptes de l’application du nouveau tarif aux colonies. — La suppression de l’ordre des avocats. — La Ligue pour l’établissement de la liberté de la médecine. — L’adresse du comité marxiste à l’occasion de la manifestation du 1er mai. — L’union douanière entre l’Espagne et le Portugal. — Les ravages de la politique protectionniste et interventionniste aux États-Unis. — Les dangers de la protection de l’argent. — Un bel exemple au Japon.

Mai 1893 : L’ouverture de l’Exposition de Chicago. — La décadence de la manifestation du 1er mai. — Le conflit entre la Chambre et le Sénat et les moins-values budgétaires. — La suppression des octrois et les finances communales. — Un nouveau monopole. — La Société du Crédit agricole et populaire. — Les félicitations de M. Méline. — Un appel au patriotisme des protectionnistes, en faveur de la reprise des négociations avec la Suisse. — La protection des salaires des ouvriers, conséquence de la protection des profits des industriels et des rentes des propriétaires. — La suppression des bureaux de placement et le discours de M. Yves Guyot. — La famine de l’Algérie. — Les prétentions des syndicats aux États-Unis et en Angleterre. — La grève des dockers de Hull. L’invasion du socialisme en Angleterre. — La limitation légale de la journée des mineurs, voté par la Chambre des Communes.

Juin 1893 : Les questions sociales à la veille des élections. Discours de MM. Dupuy, Goblet, Léon Say et Constans. — La révolte des syndicats contre la loi qui les a autorisés. — Le congrès international des mineurs à Bruxelles. — Le traité de commerce hispano-portugais. — Comment les agriculteurs danois se protègent contre la concurrence étrangère, sans recourir à la douane. — La crise australienne. — Les effets de la protection de l’argent aux États-Unis. — L’inondation chinoise et les appréhensions de l’Economist. — Le socialisme protestant.

Juillet 1893 : La sécheresse et ses effets. Comment les protectionnistes protègent l’agriculture. — La convention commerciale franco-russe. — L’intransigeance de M. Méline appréciée par le Journal de Genève. — À qui  a profité notre guerre de tarifs avec la Suisse. — Les résolutions du congrès maritime national. — Le syndicat monopoleur des bureaux de placement. — Économie administrative. — Programme du Congrès international du droit pénal. — Comment les industriels autrichiens comprennent la liberté du travail. — L’impôt sur le capital en Hollande. — Le changement de l’étalon monétaire dans l’Inde. — Un bel exemple électoral.

Août 1893 : Centralisation et décentralisation socialiste. Une proposition de M. Vaillant. L’infériorité économique des services municipaux constatée aux États-Unis. — Le programme de la Fédération progressiste en Belgique. — Les effets des guerres de tarifs. — Influence du bill Mac Kinley sur l’exportation canadienne. — Le banquet du Cobden Club. — Une combinaison ingénieuse de populistes. — Le référendum artistique et social de l’Ermitage.

Septembre 1893 : Le protectionnisme ouvrier et les émeutes protectionnistes d’Aiguesmortes, etc. — La loi Geary et la protestation de Tsung-li-Yamen. — Le déficit de la production du blé, la proposition de M. le comte Armand et l’antimélinisme du Monde. — La guerre de tarifs entre l’Allemagne et la Russie. — La crise américaine et ses causes appréciées par The Economist. — La crise australienne. — Comment on civilise les nègres.

Octobre 1893 : Les congrès catholico-socialiste. — La protection du travail clérical. — Les résultats du tarif Méline et des guerres de tarifs. — La grève des mineurs du Pas-de-Calais. — Les grèves anglaises et belges. — Une grève des consommateurs de gaz en Angleterre. — Les déceptions du tarif Mac-Kinley et les préparations à la réforme douanière aux États-Unis. — Les ravages de l’étatisme et du protectionnisme en Australie. — Le billon étranger. — La conférence monétaire et la monnaie divisionnaire italienne. — M. Benoît Malon.

Novembre 1893 : La fin de la grève du Pas-de-Calais. — Le protectionnisme exportateur de M. Méline.  Le socialisme christianisé de M. de Mun. — Le retrait de la monnaie divisionnaire italienne. L’abrogation de la loi Sherman. —Les résolutions du Comité central des « Sans Travail » en Angleterre. — Celles de « l’Association du travail libre ». — La fédération australienne. — Chemins de fer sibériens et chinois. — Le 4Congrès officiel des socialistes allemands. — Les nouveaux impôts en Allemagne. Le militarisme pourvoyeur du socialisme.

Décembre 1893 : Les attentats anarchistes. — La déclaration de M. Casimir Périer. — Le message de M. Cleveland. — Les compagnies minières du Pas-de-Calais et la proposition d’enquête parlementaire. — Le Congrès des sociétés de tempérance de la Croix bleue.— L’impôt sur le revenu apprécié par M. Paul Dollfus. — Le Congrès du libre exercice de la médecine. — Les agréments de la douane à Cherbourg. — La Faculté libre du socialisme. — La fin de la grève des mineurs anglais et l’arbitrage gouvernemental. — Encore une panique navale en Angleterre. — Le prix de revient des élections anglaises. — Le paiement en or des droits de douane d’Italie. — Ce que coûte l’unité italienne. — Le gros budget d’un petit pays. Les frais du gouvernement en Serbie. — Une application ingénieuse du protectionnisme en Russie. — Comment les nations civilisées suppriment l’esclavage en Afrique. — Edmond Renaudin.

Janvier 1894 : La proposition de M. Goblet sur les mines. — Le rapport de M. Jules Many sur le crédit populaire. — Le socialisme aux antipodes. — Le modus vivendi franco-espagnol. — Les traités de commerce de l’Allemagne. — Le protectionnisme ouvrier. — Un article de M. Léon Say. — La lutte pour et contre la réforme du tarif des États-Unis. — L’institut international colonial. — Les économistes et La Lanterne. — Victor Considérant.

Février 1894 : Le relèvement des droits sur les blés. — La conversion des rentes 4½% — Les propositions de MM. Jaurès et. Chauvière. — La réforme des droits sur le passif des successions et des droits de mutation des immeubles ruraux. — La diminution du commerce extérieur de la France. — La diminution du chiffre des dépôts des caisses d’épargne. — Les résultats du protectionnisme en Espagne et l’ordonnance royale du 31 décembre 1893. — Le traité de commerce entre la Russie et l’Allemagne. — La réforme douanière aux États-Unis. — Les impôts et la misère en Italie. — Une réfutation anarchiste du collectivisme. — Les industries d’État. La manufacture de porcelaine de Sèvres. — Le retour à l’économie politique classique.

Mars 1894 : Le mouvement de la population française. en 1893. — Une réponse incommode de la Chambre de commerce de Reims au président de l’association protectionniste. — Encouragement donné au commerce belge par les auteurs de la guerre de tarifs franco-suisses. — Les souffrances de la viticulture. Causes et remèdes. — Le bill sur la responsabilité obligatoire des accidents à la Chambre des Lords, et les enseignements de la statistique quotidienne des accidents en Belgique. Un referendum libéral en Suisse. — Espagne et Maroc. — Les obligataires des chemins de fer portugais et l’intervention gouvernementale. — Remèdes italiens à la famine. — La crise des changes.

Avril 1894 : La faillite du mélinisme. — Résultats de la guerre de tarif franco-italienne et franco-suisse. — La convention commerciale austro-russe. — La réforme douanière du Canada. — Le protectionnisme agrarien en Belgique. — Une profession de foi libre-échangiste de M. Aug. Beernaert et un interview de M. Couvreur. — Une association pour la liberté économique en Italie. — Résultats d’une expérience de la journée de huit heures favorables en Angleterre, défavorables en France. — La tyrannie des syndicats. La bonneterie suisse de M. Méline.

Mai 1894 : Le budget de 1895. — L’augmentation des dépenses publiques en Angleterre et le plan financier de sir William Harcourt. — Les concessions au socialisme. — Le vote du bill des huit heures. — Un manifeste collectiviste du parti ouvrier indépendant. — L’accroissement des dépenses et des nouveaux impôts en Prusse. — Les quarantaines intercoloniales. — Une joie de la Réforme économique. La protection du capital étranger. — Rejet du monopole des allumettes en Suisse. — Les effets de la protection aux États-Unis. — Lessans travailet M. Coxey. — Mort de M. Aug. Couvreur. — Les futurs congrès. — Le Congrès du crédit populaire. — Le 1er mai. — Freiland.

Juin 1894 : Les conflits pour le partage du continent noir. — Le mandarinat colonial apprécié par M. Aynard. — Ses œuvres esquissées par M. Mercet à l’Union coloniale française. — La hausse du prix de la viande. — Les prix comparés du blé en France et à l’étranger. — Une tentative de réaction protectionniste en Belgique. — Résultats de la politique protectionniste en France et en Espagne. — La guerre de tarifs entre l’Espagne et l’Allemagne. — Le traité de commerce entre la Russie et l’Autriche-Hongrie. — Les embarras et les pertes probables des détenteurs de la monnaie divisionnaire italienne. — Les conséquences de la prohibition française en Belgique. — Le rejet du droit au travail en Suisse. — La journée de huit heures au congrès international des mineurs à Berlin. — Les révolutions du congrès allemaniste. — Le programme social des catholiques allemands. — La suppression des bureaux de placement votée par la commission du travail. — Mésaventure douanière d’un bicycliste.

Juillet 1894 : L’assassinat de M. Carnot. — La communauté morale des peuples civilisés. — L’agitation contre les ouvriers étrangers. — Le groupe du commerce extérieur et la ligue antiprotectionniste. — Les effets du tarif Méline constatés par le Bulletin de l’Office du travail. — Une proposition de M. Venanzio Gonzalès. L’admission temporaire en franchise des vins français eu Espagne. — Le programme économique et social de l’œuvre des cercles catholiques d’ouvriers. — Les grèves de chemins de fer aux États-Unis. — Le droit à la faillite proclamé par M. Crispi. — Congrès de la propriété bâtie en France.

Août 1894 : La guerre entre la Chine et le Japon. — Le Congrès de la législation douanière et de la réglementation du travail à Anvers. — Le Congrès général de la boulangerie française. — L’évaluation de la récolte du blé en France. — Un discours de M. Léon Say à Pau. — La perception des impôts en Angleterre. — Le procès de la banque romaine. — La guerre de tarifs entre l’Allemagne et l’Espagne. — Les syndicats des sucres. Le syndicat autrichien. — Un vœu protectionniste de la conférence intercoloniale d’Ottawa. — Les résultats du retrait de la petite monnaie italienne.

Septembre 1894 : L’abondance de la récolte. — La calamité du bon marché. — Les effets de la protection sur le prix du blé. — Les protestations des ouvriers mineurs contre la loi sur les caisses de retraites. — Une conséquence inattendue de la loi limitative de la journée de travail des ouvrières.— Les résultats de la guerre de tarifs franco-suisse. — Ce qu’ont produit les nouveaux impôts en Hollande. — Le nouveau tarif américain. — Les congrès. — L’enseignement de l’économie politique adapté au mélinisme. — La conquête de l’océan.

Octobre 1894 : La conférence de Mâcon. — La question de Madagascar. — Le projet de budget pour 1895 et l’impôt progressif sur les successions. — Le 35projet de réforme de l’impôt des boissons. — Un vœu du Conseil général de la Haute-Savoie concernant des étrangers. — Les élections belges et la Ligue pour la défense de la liberté commerciale. — La reprise des affaires aux États-Unis, à la suite de la réforme des tarifs. — Les effets de l’augmentation des attributions du gouvernement sur l’administration de la justice en France et en Espagne. — Un discours de Sir John Lubbock au Congrès de l’institut international de sociologie. — Nécrologie : M. Ad. Le Hardy de Beaulieu. — M. Armand Lelande.

Novembre 1894 : La conquête de Madagascar. — L’influence du protectionnisme sur le commerce extérieur de la France. — Des droits sur les raisins secs, les figues et les mélasses. — L’exhaussement artificiel du prix des céréales. — L’amélioration de la condition des journaliers agricoles de l’Angleterre sous le régime du libre-échange. — Les effets de la protection sur l’industrie lainière. — Un discours de M. Aynard. Le projet de loi sur le crédit agricole. — L’institution d’un service officiel de renseignements commerciaux. — Les congrès de la boucherie et de l’alimentation. — Le mélinisme et ses effets en Espagne. — Les résultats du libre-échange en Hollande. — Le beutezug en Suisse. — Les élections belges. — La Société d’études économiques de Marseille.

Décembre 1894 : La discussion du budget. L’impôt progressif sur les successions. — La convention commerciale entre la France et le Canada. — Le droit différentiel sur les glucoses. Un échec de M. Méline. — Le cadenas. — Le crédit pour l’expédition de Madagascar. Une utopie de M. de Voguë. — Les retards de la justice. — La défaite des démocrates aux États-Unis et le message libre-échangiste de M. Cleveland. — Les bénéfices usuraires des charbonnages en Belgique. — Une vraie bourse du travail à Charleroi. — Un voisinage compromettant pour la Revue socialiste. — M. Ferdinand de Lesseps. — La question sociale de M. André Liesse.

Janvier 1895 : Le rétablissement des lois sur les coalitions pour les ouvriers de l’État. — Les résultats financiers du protectionnisme et de l’étatisme combinés. — Un échec du mélinisme au Conseil supérieur du commerce. — Une protestation de la Chambre de commerce d’Avignon contre l’aggravation du régime douanier. — Le protectionnisme et l’enseignement de l’économie politique. — Le modus vivendidouanier entre la France et l’Espagne. — Deux mots à la Justice.

Février 1895 : Le remède à l’instabilité gouvernementale. — Une proposition socialiste de suppression de l’Église par l’État. — Le patriotisme protectionniste. — Les transports et le pain de guerre. — Les deux côtelettes du peuple. — La bergerie de Rambouillet. — Un vœu suggestif du Syndicat agricole de la Réunion. — La supériorité de l’industrie privée en matière de colonisation. La Compagnie de l’Afrique australe. — L’arrangement relatif à l’État du Congo. — Le mouvement de la population française en 1893. — Un bon point pour le référendum suisse. — La crise monétaire aux États-Unis et son remède. — Le projet de fédération australienne. — L’umstuzrvorlage au Reichstag. Le baron de Stumm et M. A. Wagner. — Le Comité de défense et de progrès social.

Mars 1895 : La ligue pour la suppression du commerce intérieur de la France. — L’interdiction de l’importation du bétail américain.— Le monopole de l’importation des céréales, réclamé par les agrariens allemands. — Une nouvelle prime allouée aux propriétaires de charbonnages. — L’augmentation des dépenses et la diminution des recettes. — La décentralisation. — Les bienfaits de l’administration coloniale à l’île Saint-Barthélemy. — La suppression des octrois à Lyon. — Les zones franches. — Le bimétallisme à la Chambre des communes. — Le gin et le Congo. — L’association coopérative internationale.

Avril 1895 : Les conflits de la science et de la religion. — M. Brunetière et M. Berthelot. — La ligue nationale bimétallique. — La ligue des consommateurs de Bordeaux. — La bonification pour les pensions de retraite des travailleurs. — La suppression du droit de grève dans les industries de l’État. — La simplification des formalités du mariage.

Mai 1895 : L’accroissement continu des dépenses publiques et les vœux des conseils généraux. — L’éducation de l’opinion publique. Les conférences de MM. Léon Say et Frédéric Passy. — La réaction protectionniste en Belgique. — Un moyen d’augmenter le produit du monopole des allumettes. — Le 1er mai à Gand. — L’assurance obligatoire contre les accidents en Autriche. — Ce que coûte et ce que rapporte l’île de Cuba à l’Espagne. — Un mécompte des belliqueux Japonais.

Juin 1895 : Le devis de l’Exposition universelle de 1900. — Un discours de M. Lannelongue. — Les progrès de l’alcoolisme. — Le congrès international des mineurs. — La ligue nationale républicaine de décentralisation. — Un oukase des chambres syndicales des tailleurs de pierres de l’Isère. — Les effets de la protection sur le prix du blé. — La Berliner packetfahrt. — Comment nous civilisons en Asie et en Afrique. — Les ouvriers noirs du pays de l’or, l’économie politique et M. Clémenceau. — Le concours de la commission du phosphore. — Le style des bureaux apprécié par Montesquieu.  

Juillet 1895 : Fin de la guerre de tarifs, entre la France et la Suisse. — Les résultats du tarif Méline. — L’importation du mélinisme en Belgique. — Un programme de réforme douanière proposé aux libre-échangistes belges. — La liberté commerciale aux antipodes. — La réforme du régime de l’impôt des boissons. — La salubrité des usines de l’État. — La restriction étatiste du droit de coalition. — Les résolutions du 13eCongrès régional du parti ouvrier allemaniste. — Le syndicat des mouleurs en cuivre et l’ordre des avocats. — L’inauguration pacifique du canal de la Baltique. — Nécrologie : M. Nicolas Bunge.

Août 1895 : Le Congrès des conseillers municipaux socialistes. — Le Congrès national des employés. — Le Congrès ouvrier chrétien. — Le placement gratuit des syndicats parisiens. — Les bénéfices usuraires des charbonnages. — Les résultats de la participation aux bénéfices en Angleterre. — Le programme socialiste du Congrès des trades-unions. — Le Self Help à Shanghaï. — Une circulaire libre-échangiste de Lord Ripon. — Résultats comparés de la politique libre-échangiste de l’Angleterre et de la politique protectionniste de l’Espagne en matière coloniale.

Septembre 1895 : La dénonciation du traité italo-tunisien. — La politique coloniale de l’Angleterre comparée à celle de la France. — Le meeting annuel du Cobden-Club. — Les effets du protectionnisme et du socialisme combinés dans la colonie de Victoria. — La nouvelle loi sur les caisses d’épargne. — L’arrangement franco-suisse. — La mystification financière du monopole de l’alcool en Suisse. — Les bourses du travail en Belgique. — L’évaluation de la récolte du blé.

Octobre 1895 : Les résultats du mélinisme d’après le rapport de la Commission permanente des valeurs. — Un discours libre-échangiste du président de la Chambre de commerce de Calais. — Lamentations agrariennes du chroniqueur agricole du Monde. — Les projets des agrariens allemands et les résultats d’une expérience protectionniste en Russie. — Ce qu’ont produit les primes à la marine marchande. — À propos de la grève de Carmaux. — Les congrès socialistes de Romilly, Troyes et Limoges. Le congrès de Breslau. — Une défaite du socialisme d’État en Suisse. Rejet du monopole des allumettes. — Statistique des sociétés par actions en Angleterre. — Une lettre anti-bimétalliste de M. Gladstone. — Mort de M. Pasteur.

Novembre 1895 : La déclaration ministérielle. — Que fera-t-on de Madagascar ? — Les rêveurs chimériques de la paix. La péroraison du discours de M. Jules Simon au centenaire de l’Institut. — Encore la grève de Carmaux. — Un syndicat condamné à des dommages-intérêts. — Un moyen infaillible d’empêcher les grèves découvert par M. Goblet. — Une proposition de M. Aynard, relative à l’abolition de la taxe du pain. — Les hygiénistes de Meaux. La protection des meules contre les cylindres. — Paperasserie bureaucratique. — L’arrangement douanier franco-canadien. — Les agrariens et les agrariennes en Allemagne. — Souvenirs et regrets protectionnistes de Lord Salisbury. — L’association du travail libre en Angleterre. — Le self help légal dans l’Inde, illégal aux Nouvelles-Hébrides, un échec des centralisateurs et des socialistes d’État en Suisse.

Décembre 1895 : Le cadenas. — L’impôt progressif sur les successions. — L’échec de l’impôt sur les opérations de bourse. — Le projet de loi sur les incompatibilités parlementaires. — Un nouveau projet d’abrogation de la taxe du pain. — Un refus de subsides municipaux à la grève de Carreaux. — La verrerie aux verriers. — L’initiative privée et le monopole des omnibus. — La statistique des fonctionnaires en France. — Panama et Nicaragua. — Consommateurs anglais et consommateurs français.

Janvier 1896 : Le message de M. Cleveland et l’affaire du Transvaal. — Un discours anti-jingoiste du DrEverett. — L’anglophobie. — Les massacres d’Arménie et la protection des populations chrétiennes. — Une circonstance atténuante des massacres. — Un éloge non suspect de la conduite des troupes françaises à Madagascar. — La réglementation de la production du sucre en Russie. — La répression de l’abus des dépenses des fonctionnaires. — Complications administratives, — Comment on encourage le commerce du Sahara. — Une conférence de M. Ernest Brelay sur le renouvellement du privilège de la Banque de France. — L’école dure de l’économie politique et l’école tendre du politicianisme. — Les Ladies Clubs. —M. Frère-Orban.

Février 1896 : L’impôt sur le revenu. — La taxe sur les ouvriers étrangers. — La suppression du droit de coalition dans les industries de l’État. — La protection de la liberté des syndicats. — La gratuité du pain. — Le commerce extérieur de la France en 1895. — Le rétablissement des douanes intérieures. — La production de la pomme de terre contre le maïs. — Les primes nationales contre les primes coloniales. — Le mouvement de la population en 1894. — L’Union libérale républicaine. Discours de M. Léon Say. — La réorganisation des Halles centrales et les frais qui renchérissent l’alimentation parisienne. — Le chemin de fer transsibérien. — La coalition des politiciens et des protectionnistes aux États-Unis.

Mars 1896 : L’impôt progressif sur le revenu. — La confiscation des bureaux de placements. — Le pain gratuit à Saint-Denis. — Le programme d’action de Union libérale républicaine. — Les discours des présidents des Chambres de commerce de Lyon et de Marseille. — Les progrès du socialisme municipal en Angleterre et l’accroissement des dettes locales. — Le recensement de la population du Royaume-Uni. — La consommation des boissons alcooliques.— Une déclaration libre-échangiste de Lord Salisbury. — Résultats comparés de la politique coloniale de l’Angleterre et de celle de l’Espagne.

Avril 1896 : L’impôt progressif sur le revenu et la diminution des dépenses publiques. — Les vœux de la Société des agriculteurs de France. — Les primes à la filature. — La proposition de loi de MM. Georges Graux et Fougeirol. — Le régime douanier de Madagascar. — Le protectionnisme médical. — La taxe officieuse du pain à Paris. — Les beautés de l’administration. — Le cinquantième anniversaire de l’abolition des lois-céréales en Angleterre. — Les remèdes à la crise agricole. — Ce que coûte la gloire au Japon. — L’impôt sur l’exportation des dots aux États-Unis.

Mai 1896 : La déclaration du nouveau ministère. — Les résultats de la politique du free trade en Angleterre. — L’exposé financier du chancelier de l’Échiquier. — Pêcheurs anglais et pêcheurs français. — Les résolutions du Congrès bimétalliste de Bruxelles. — L’appréciation de l’or et les trésors de guerre. — Les massacres d’Orfa. — L’augmentation du nombre des fonctionnaires et de leurs pensions. — Le protectionnisme médical. — Le livre noir du Syndicat des médecins de l’Hérault. — La loi sur les règlements d’ateliers en Belgique. — La grève des deux métiers à Verviers.

Juin 1896 : Encore un projet de réformes financières. — Une résolution libre-échangiste de la Société d’économie industrielle et commerciale. — Un échec du protectionnisme. — Le rejet du droit sur le minerai de plomb. — L’annexion de Madagascar et les résultats comparés de la protection et du libre-échange en matière de colonisation. — Comment on introduit les mœurs de la civilisation à Madagascar. — Ce que devient le café protégé. — Les progrès de la coopération en Angleterre. — Les résolutions du Congrès international des mineurs. — Le traité de commerce entre l’Allemagne et le Japon. — En Sardaigne. — Démonétisation et banqueroute. — M. Jules Simon.

Juillet 1896 : Un débat sur la journée de huit heures. — Le discours de M. Aynard. — Une citation de M. Jules Guesde. — Le projet de loi sur les contributions directes. — Le banquet de l’Union coloniale française. — Une énormité coloniale. — L’avis de la Chambre de commerce de Paris sur la suppression des bureaux de placement. — Les victoires et conquêtes du socialisme en Belgique. — L’affermage des impôts en Espagne. — Les massacres d’Arménie et le laissez-faire des gouvernements. — Le banquet du Cobden-Club à l’occasion du cinquantenaire du rappel des lois-céréales. — Souvenir du banquet offert en 1846 par la Société d’Économie politique à Richard Cobden. — Le futur congrès international des travailleurs.

Août 1896 : Les résultats du dénombrement de la population en France. — La statistique des divorces. — L’augmentation de la population en Angleterre et les causes de son ralentissement en France. — Ce qui ressort du Congrès socialiste de Londres. — Les monnaies divisionnaires et la monnaie étatiste. — L’augmentation par décret des droits sur les sucres. — L’arrêt de la Cour de Toulouse dans l’affaire Rességuier. — La mise en liquidation de la Verrerie ouvrière de Rive-de-Gier. — Une des formes de l’exploitation coloniale en Cochinchine. — La protestation de l’Union coloniale française contre l’importation du protectionnisme à Madagascar. — Le décret concernant l’exploitation des mines dans cette île. — L’élévation de la récolte du blé. — La fin de la guerre des tarifs entre l’Allemagne et l’Espagne. — L’augmentation des droits de douane en Norvège. — Les candidatures présidentielles aux États-Unis.

Septembre 1896 : Le monopole des alcools. Ses résultats en Suisse. — Petite revue des impôts. — Comment le tarif général des douanes protège l’industrie nationale en Cochinchine. — L’invasion des sous étrangers et le moyen d’y remédier. — Philanthropie et monopole. — Les effets de l’abolition de l’esclavage à Madagascar. — Le but pratique du voyage de Li-Hung-Chang. — La protection de la femme malgré elle en Hollande. — Encore les massacres d’Arméniens. — Deux syndicats socialistes bourgeois : la Société des gens de lettres et la Société des auteurs dramatiques.

Octobre 1896 : La visite du Tsar. — Les conventions franco-italiennes au sujet de la Tunisie et du renouvellement du traité de navigation avec l’Italie. — Un éloge de M. Léon Say. — Une proposition et une enquête relatives au maximum du salaire, à Bruxelles. — Les mesures prises par l’État du Congo pour protéger les nègres contre leurs civilisateurs blancs.— Les progrès économiques de la Suède. — L’inauguration du canal des Portes-de-Fer. — Les Congrès du millénaire de la Hongrie et l’hospitalité hongroise.

Novembre 1896 : La hausse des céréales. — Les nouvelles lois protectionnistes. Les sucres, les raisins secs, les laines du Cap. La mise à l’étude du monopole de l’alcool. — La décadence relative du commerce de la France. — Le renouvellement du privilège de la Banque. — Le budget des colonies. — Une illustration des dépenses coloniales empruntée à l’auteur de Tutelle et Autarchie. — Ce qu’il en coûte pour toucher une part d’héritage. — La verrerie ouvrière d’Albi. — Une loi socialiste appliquée au Vooruitnon moins socialiste de Gand. — Une déclaration libérale de M. de Witte. — La réforme monétaire en Russie. — L’élection de M. Mac Kinley. — Les résultats du tarif Wilson.

Décembre 1896 : La décadence du parti libéral dans les pays constitutionnels. — Comment le protectionnisme encourage le développement du commerce de la France. — Une pétition de la ligue des consommateurs de Bordeaux. — La production des vins et le protectionnisme vinicole. — Les candidatures au fonctionnarisme à Paris. — Ce que coûte en France le personnel des fonctionnaires. — La question de la hausse du prix du pain au conseil municipal de Paris — Le socialisme au conseil communal de Bruxelles. — Au County Council de Londres. — Le traité de paix entre l’Italie et l’Abyssinie. — Massacreurs et empoisonneurs. — Résolution du Congrès anti-sémitique de Lyon. — Mort de M. Karl Knies. — Nécessité d’un enseignement protectionniste en France.

Janvier 1897 : Le recensement de 1896. — Le syndicat des ouvriers dessinateurs et le travail féminin. — Les ouvriers d’Albi et les coopérateurs saxons. — La grève des boulangers de Lodève. — Les ardoisières de Lord Penrhyn et le Conciliatory act. — Les causes de l’insurrection des îles Philippines. — L’exploitation de Cuba. — Extrait de la Gazette de Reykjavik. — La Chambre de commerce française de New York. — L’augmentation des dépenses aux États-Unis. — Le programme de M. Mac Kinley.

Février 1897 : La loi des sucres et la protection du travail national. — Effets comparés de la protection et du libre-échange sur la production et la consommation de la viande. — Conférence de M. Yves Guyot sur le monopole de l’alcool. — M. Clémenceau économiste. — Une fausse joie de la République Française. — Un mécompte financier. Le droit sur les cartes à jouer. — Les vœux de l’alliance nationale pour l’accroissement de la population française. — Une cause de la dépopulation. — L’État imprimeur. — La prohibition de la musique polonaise en Allemagne. — Les passeports au Japon. — Le traité d’arbitrage entre l’Angleterre et les États-Unis et le testament de Nobel.

Mars 1897 : Le concert européen. — La suppression des bureaux de placement. — La surenchère des primes à l’industrie sucrière et ses effets. — L’abolition de l’esclavage et l’établissement du régime du travail forcé à Madagascar.L’indemnité pour cause de peste. —Monnaie divisionnaire et morale d’État. — La renaissance de la Société belge d’économie politique. — Le rejet de la banque d’État par le referendum suisse. — L’Empereur Guillaume II exterminateur du socialisme. — Le message de M. Mac Kinley.

Avril 1897 : La corruption électorale et l’affaire du Panama. — L’exécution des marchés électoraux aux États-Unis. — Le nouveau tarif. — Le mouvement de la population française en l895, et les causes de son ralentissement. — L’adoption de l’étalon d’or au Japon. — La récolte du blé dans le monde et les probabilités du retour des vaches maigres. — Une conférence de M. Ernest Brelay. — Les finances de l’Angleterre sous le régime du free trade. — Le rachat des chemins de fer en Suisse.

Mai 1897 : L’incendie du Bazar de la Charité de la rue Jean-Goujon. — Faut-il réglementer davantage ?— La guerre Turco-Grecque. — Ce que gagneraient les Crétois à être annexés à la Grèce. — Le budget anglais et les progrès de l’Angleterre depuis soixante ans. — La motion protectionniste de M. Hobart Vincent. — Invite canadienne à la fédération britannique. — L’anglophobie et le discours de sir Edmund Monson au banquet de la Chambre de commerce britannique. — L’anti-machinisme à Marseille. — Le mouvement agrarien contre les canaux et les chemins de fer en Allemagne. — La répression des révoltes des colonies espagnoles et la crise de l’Andalousie. — Un syndicat minier au Transvaal.

Juin 1897 : Le renouvellement du privilège de la Banque de France. — La transformation des banques privilégiées en trésors de guerre. — Une proposition de M. Jaurès. — Le protectionnisme à l’École des Beaux-Arts. — La confiance envers l’administration. — L’assemblée générale de la Ligue nationale bimétallique. — Le bimétallisme en Angleterre. — Le rejet du bill des huit heures. — Les riches deviennent-ils toujours plus riches et les pauvres plus pauvres ?La loi sur l’émigration en Allemagne. — Spécimen de l’ignorance économique des classes dites éclairées. — Les vœux des conseils généraux. — L’économie politique d’un chimiste.

Juillet 1897 : Le renouvellement du privilège de la Banque de France. — La subvention au crédit agricole. — Une solution libérale devenue surannée de la question de l’apport des capitaux à l’agriculture. — La solution socialiste de M. Jaurès. — La loi du cadenas. — Le protectionnisme de la Chambre syndicale des négociants commissionnaires. — Le banquet de l’Union coloniale française. — Un succès du féminisme. — Le congrès de la presse internationale à Stockholm. — La conférence internationale des mineurs à Londres. — La reprise des chemins de fer par l’État en Belgique. Le vote du tarif américain par le Sénat. — Le Jubilé de la reine Victoria.

Août 1897 : Cadeaux aux propriétaires fonciers. — Les effets du protectionnisme sur le commerce extérieur de la France. — Ce que coûtent les chemins de fer coloniaux. — Le fonctionnarisme et le militarisme au Tonkin. — La célérité des statistiques coloniales. — Les relevés statistiques de M. Mulhall. — La dénonciation des traités de commerce de l’Angleterre avec l’Allemagne et la Belgique. — Appréciation du tarif américain par la Chambre de commerce française de New York. — Le quatrième Congrès des accidents du travail. — Un discours libéral de M. Moret.

Septembre 1897 : La hausse du blé. — Les droits d’octroi sur les denrées alimentaires. — Un port franc au Havre. — La mortalité des troupes coloniales. — L’enquête sur la crise agricole en Angleterre. — Les résultats de la grève du Borinage. — L’État transporteur, industriel et télégraphiste.

Octobre 1897 : L’évaluation de la récolte. Ce que coûtent aux consommateurs les droits sur les blés. À qui ils profitent. La faillite agricole du bimétallisme. — Les protectionnistes et les socialistes d’accord pour transformer le gouvernement en marchand de grains. — Le trust des filateurs de coton. — Statistique du fonctionnarisme. — Le droit de conquête en Nouvelle-Calédonie, en Algérie. — L’arrangement avec l’Angleterre concernant la Tunisie. — Les voyages des fonctionnaires coloniaux. — La sécurité des chemins de fer de l’État en Allemagne. — La statistique des valeurs mobilières en Europe. — Le Congrès international et la législation du travail.

Novembre 1897 : Le vote de la loi sur les accidents du travail. — Les résultats de l’assurance contre les accidents en Autriche-Hongrie. — L’accroissement des dépenses publiques et les droits sur les valeurs mobilières. — Le rapport de M. Charles Roux. La comparaison des progrès de notre commerce avec ceux du commerce de l’Angleterre. La décadence de notre marine marchande. Les projets de loi protectionnistes. — Les progrès de la production du sucre dans le monde et l’arrêt de la consommation en France. — La maladie des grèves et ses causes. — Un discours libre-échangiste de Lord Rosebery. — Le record du protectionnisme. — Mort de M. Henry George.   

Décembre 1897 : Les méfaits de l’antisémitisme. — L’abaissement du taux légal de l’intérêt. — L’augmentation de la monnaie divisionnaire de l’Union latine. — Les effets du protectionnisme sur la consommation de la viande. — La suppression des droits d’octroi sur les boissons hygiéniques. — La situation financière de l’Italie. — Le fonctionnarisme dans l’Amérique du Sud. — Les dépenses des flottes de guerre. — Le socialisme municipal aux États-Unis. — Un nouveau trustengendré par le tarif Dingley. — Un vœu de la Chambre de commerce de Verviers en faveur de la suppression des douanes. — Notre opinion sur le régime de l’association. — Procédés civilisateurs de l’Allemagne en Chine et à Haïti. — Une coquille opportuniste.

Janvier 1898 : Le mouvement de la population en 1896. — Un vœu socialiste du Conseil supérieur du travail. — Les primes à l’exportation des sucres. — La justice civilisée en Afrique. — La conduite des Allemands en Chine. Ce qu’en dit le Journal du Commerce de New York. — L’autonomie de Cuba. — L’augmentation des dépenses publiques aux États-Unis. — La Société Turgot.

Février 1898 : Une leçon à tirer de l’affaire Dreyfus. — Les exploits de l’antisémitisme en Algérie et les protestations des industriels rouennais. — Le décret limitatif du taux de l’intérêt en Algérie. — Un spécimen de colonisation officielle. — L’abaissement des droits d’octroi sur les boissons hygiéniques. — La loi sur les bureaux de placement. — La protection du travail national de l’ouvrier. — Le relèvement des droits sur les porcs et les représailles des États-Unis. — La déclaration de M. Mac Kinley en faveur de l’étalon d’or. — La fin de la grève des mécaniciens anglais. — La disette en Italie. — Un vote subversif de la Chambre des députés de Bade. — Nécrologie : Charles Pelham Villiers.

Mars 1898 : L’antisémitisme. — Son invasion dans les ateliers de modistes. — Le Réveil algérien. — La campagne protectionniste contre le marché libre. — La protection du commerce blanc contre le commerce noir. — Un résultat politique et moral des tarifs différentiels. — La protection contre les déballages. — Les droits sur le plomb. — Les primes à la sériciculture. — Les vœux de l’Association de l’industrie et de l’Agriculture françaises. — L’enseignement protectionniste de l’économie politique. — La reprise des chemins de fer par l’État en Suisse. — Ce que coûte la paix armée. — Une opinion américaine sur l’utilité d’un ministre du commerce. — Le commerce des États-Unis. — Une mésaventure de M. Dingley. — Nécrologie : MM. les DrsMeyners d’Estrey et Louis Theureau.

Avril 1898 : La question cubaine et le referendum. — La mégalomanie japonaise et le partage de la Chine. — Cause économique de l’antisémitisme en Algérie. — Les derniers exploits des protectionnistes. — Le refus de suspendre les droits sur les blés. — Conséquence probable de la suppression de la coulisse. — L’introduction du monopole à la bourse des marchandise ? — Les effets de la loi sur les accidents du travail. — L’exclusion du travail étranger. — Le fonctionnarisme colonial. — Les procédés de colonisation à Madagascar. — La démolition du monopole masculin des professions libérales aux États-Unis.— Faut-il réglementer la prostitution ? — Le jugement de Château-Thierry. — La concurrence des races. — Le naufrage de la Ville de Rome et la douane espagnole.    

Mai 1898 : La suspension des droits sur les blés. — Un argument des agrariens allemands. — Les systèmes coloniaux de l’Espagne et de l’Angleterre, et leurs résultats comparés. — Notre fonctionnarisme colonial. — Le système anglais et le système français appréciés par M. Philip Stanhope. — Exploits antisémistes en Algérie. — Les plaintes d’un colon en Nouvelle-Calédonie. —L’exportation des eaux-de-vie. — Une protestation en faveur des marchés à terme. — Les droits seigneuriaux des agents de change. — Décadence de l’Angleterre.

Juin 1898 : La mort de M. Gladstone. — Langues vivantes et langues mortes. — Un discours de M. Jules Lemaître. — La ligue française pour la défense des droits de l’homme et du citoyen. — L’office national du commerce extérieur. — La convention de réciprocité commerciale entre la France et les États-Unis. — Le protectionnisme à Tunis et à Madagascar. — Conflits engendrés par la politique coloniale à l’Espagnole. — La question de l’Extrême-Orient. — Les causes des maux de l’Italie. — Un candidat courageux, M. Trélat.  

Juillet 1898 : La déclaration du nouveau ministère. — Socialisme, étatisme, militarisme et protectionnisme. — Les causes des maux de l’Italie. — L’insurrection agraire de la Galicie. — Les effets de la réforme du tarif en Angleterre. — L’augmentation de la consommation des articles de confort. — Les pertes d’hommes causées par l’insurrection de Cuba. — Une leçon de choses tirée de la guerre hispano-américaine. — L’exploitation des indigènes en Algérie et en Cochinchine. — Le microbe du fonctionnarisme au Brésil et dans l’Argentine. — Les résultats du socialisme municipal à Philadelphie. — Un accapareur américain, M. Leiter. — Nécrologie : M. Gustave du Puynode.

Août 1898 : La responsabilité et les conséquences de la guerre hispano-américaine. — Les beautés de la guerre. — La mort de M. de Bismarck. — Une guerre de tarifs, causée par les oies. — L’épidémie protectionniste en Hongrie. — L’idéal de l’administration coloniale. — La diminution de notre commerce extérieur. — L’échec de la conférence des sucres. — L’Angleterre a-t-elle renié, à cette occasion, sa politique libre-échangiste ? — Politique protectionniste. — Programme du Congrès de la législation douanière et de la réglementation du travail. — Derniers exploits de l’antisémitisme.

Septembre 1898 : La note du Tsar au sujet du désarmement. — Une solution de la question d’Alsace-Lorraine, proposée par le contre-amiral Réveillère. — La fin de la guerre hispano-américaine. — Les zones d’influence en Chine. La porte ouverte et la porte fermée. — Les causes économiques de l’antisémitisme en Algérie. — Les concessions faites aux antisémites et leurs résultats. — La justice européenne appliquée aux Asiatiques. Une lettre de M. Le Myre de Villers. — Un vœu du conseil général de l’Aube en faveur du pavé national. — Chinoiseries douanières. — Les trades unions libre-échangistes. — M. Méline évangéliste.

Octobre 1898 : La grève parisienne et sa cause. — L’affaire de Fachoda. — L’État éthique et l’impôt sur les assurances. — Ennuis et vexations de la douane. — Vieux meubles et meubles neufs. — Le protectionnisme ouvrier en Algérie. — Le gouvernement belge et les pièces difformées. — Le socialisme d’État en Hollande. — Les fonctionnaires russes en Pologne. — Insuccès de l’homéopathie économique en Allemagne. Les progrès du socialisme. — Un vote libre-échangiste du Congrès de Stuttgart.

Novembre 1898 : L’affaire de Fashoda et le mélinisine. — La protection coloniale à Pondichéry. — Au Laos. — Le budget de 1899. — L’impôt général sur le revenu. — Les effets du dégrèvement des boissons hygiéniques à Paris. — Les droits sur les blés en Italie. — L’État, tuteur et moralisateur des jeunes détenus, en Hollande. — Le socialisme municipal et antisémite à Vienne. — Les plaies de l’Espagne. — La fièvre coloniale aux États-Unis. —M. Thomas Bailey Potter.

Décembre 1898 Fin de la guerre de tarifs entre la France et l’Italie. — Les effets de la politique protectionniste sur les relations de la France avec l’Angleterre. — Les résultats de l’application du système colonial à Madagascar. — Un discours de M. Aynard. — La diminution du commerce extérieur et des dépôts des caisses d’épargne. — La loi sur le payement des salaires des ouvriers. — Une proposition de protection des salaires. — La femme avocat. — La protection des cancres. — L’antisémitisme en Algérie. — La police antisémite. — La maison de correction d’Aniane. — Les chemins de fer de l’État en Prusse. La poste privée à Berlin. — Le penny postage entre l’Angleterre et ses colonies. — Le message de M. Campos Salles au Brésil. — Une solution de la question d’Alsace-Lorraine. — Le mouvement de la population en France.

Janvier 1899 : L’arrangement commercial franco-italien. Un discours de M. Aynard. — L’emprunt de 200 millions pour les chemins de fer de l’Indo-Chine. — L’ajournement prévu de la réforme de l’octroi de Paris. — Le livre bleu relatif à Madagascar — Un memorandum du Cobden-Club. Un discours de M. Asquith. — Les progrès du fonctionnarisme en Angleterre. — Les effets combinés du protectionnisme et de l’hygiène en Allemagne. — La viande de chien. — La protection de la nationalité en Prusse. — Une résolution de la Société française pour l’arbitrage entre les nations. — La Ligue américaine contre l’impérialisme.

Février 1899 : La ligue des contribuables et l’accroissement continu des dépenses publiques. — Ce que coûte le gouvernement par heure. — La nouvelle circulaire du comte Mouraview et le mouvement en faveur de la paix. — Un discours libre-échangiste du président de la Chambre de commerce française de Londres. — Le memorandum du Cobden Club apprécié par la République française. — Un article de laDépêche colonialeen faveur de la porte ouverte. — Une méprise protectionniste. — La protection du méthylène. — Statistique des grèves et des trades unions en Angleterre. — La hausse du cuivre et les lois naturelles.

Mars 1899 : L’élection du Président de la République. —Perfectionnements protectionnistes du tarif des douanes. — Les vibrions budgétaires. — Notre système colonial apprécié par le Siècle. — Une circulaire du comité d’entente socialiste. — L’hygiène auxiliaire du protectionnisme. — Les conséquences financières du socialisme d’État et de l’impérialisme en Angleterre. — Celles de la politique de conquête aux États-Unis. — L’éloge de la politique du libre-échange par un ministre belge. — Les Hambourgeois morigénés par la Réforme économique. — Un nouveau projet d’union douanière de l’Europe centrale.

Avril 1899 : La convention franco-anglaise. — Les droits de sortie sur la nacre et le caoutchouc. — La prohibition du transit des cailles. — La loi sur les accidents de travail et les lois économiques. — Propos subversif d’un marin. — Le mouvement des trusts aux États-Unis et sa cause. — La protection de la marine marchande, appréciée par la Chambre de commerce d’Anvers. — Une réponse de M. Balfour à la délégation de la paix. — Un mauvais propos libre-échangiste de M. de Witt, dénoncé à M. Méline. — À quoi aboutira la russification de la Finlande.

Mai 1899 : Le protectionnisme ouvrier. Les lois sur les accidents de travail, sur les conditions du travail dans les marchés publics, etc. — Les résultats de l’intervention de l’État dans l’enseignement. — Comment l’État protège la vie humaine. — Quelques bonnes paroles du contre-amiral Réveillère. — Le budget anglais. Ce que l’impérialisme coûte à l’Angleterre. — Une note de M. Raoul Johnston au sujet des droits sur les vins. — Une joie prématurée mais imprudente de la République française. — Les progrès et les agréments du protectionnisme américain. — Boërs et Uitlanders. — L’éloge de Gladstone, par M. Luzzatti. — Une association pour la liberté économique en Italie.

Juin 1899 : L’affaire Dreyfus et l’antisémitisme. — La conférence de la paix. — La guerre, de M. Jean de Bloch. — L’exhaussement du droit sur les soies. Protestation de la Société industrielle et commerciale. — Le droit de grève et les fonctionnaires. — Projet de loi allemand sur les coalitions. — L’État assureur. — Les résultats du socialisme municipal à Vienne. — Ceux de l’exploitation étatiste des chemins de fer en Belgique. — Le projet du monopole du tabac en Suisse. — La cession des Carolines et l’augmentation du budget de la guerre en Espagne. — Le protectionnisme de naissance. — Alphonse Courtois.

Juillet 1899 : La loi sur les accidents du travail et ses effets. — Les discours de M. Millerand à la Chambre de commerce américaine et les sombres prophéties de la République française. — Abaissement du taux de l’intérêt légal. — Une victoire du féminisme. — Les derniers exploits de l’antisémitisme en Algérie. — Ce que vaut le Soudan. — Le rachat de la charte de la Compagnie du Niger et le gouvernement direct des colonies anglaises. — Le renouvellement du compromis austro-hongrois. — Une victoire du libre-échange en Hollande. — Les progrès du protectionnisme et du militarisme en Suède. — La banque nationale en Suisse. — Les procédés civilisateurs des Américains aux îles Philippines. — Les remèdes officiels aux maux de l’Espagne.

Août 1899 : La conférence de La Haye. — Les charges de la paix armée. — L’insuffisance du budget de la sécurité intérieure. — Un attentat contre la production nationale. La convention franco-américaine. — Comment les droits sur les soieries protègent le travail national. — À qui profiterait la protection des guinées au Sénégal. — Pourquoi les primes d’assurance contre les accidents retombent naturellement sur les ouvriers.

Septembre 1899 : Les conditions du travail dans les marchés passés avec l’État, les départements et les communes. — Une application du système colonial à Tahiti. — Appréciation de ce système par le journal de l’Exposition coloniale. — Les sociétés de prévoyance en Algérie. — Comment l’État encourage les assurances. — Le projet relatif aux pensions de retraites en Angleterre. — La multiplication des trusts aux États-Unis. — Les progrès des idées libre-échangistes chez les industriels américains. — La progression du commerce extérieur de l’Union. — Les procédés civilisateurs européens en Afrique.

Octobre 1899 : Le budget de 1900. — La dette publique. — La grève du Creusot. — Les grèves provoquées par la loi sur les accidents du travail. — La loi sur les accidents en Suisse. — Le rétablissement des droits sur les blés en Espagne. — L’affaire du Transvaal. La politique de M. Chamberlain et la politique de Cobden. — La progression des pensions aux États-Unis. — Le ralentissement de la population américaine.

Novembre 1899 : La répression de l’abus du travail des enfants est-elle contraire à la liberté du travail ?— Un remède protectionniste à la crise agricole. Le monopole de la vente du blé. — Un remède libre-échangiste. Le progrès agricole. — La dette de la Ville de Paris. — L’amélioration de la condition des ouvriers. Un discours de M. Siegfried. — Le cours d’économie politique de M. Nicolaï à Bordeaux. — Boërs et Uitlanders. — Le congrès international de commerce à Philadelphie et le canal de Panama. — Le congrès des socialistes allemands à Hanovre. — Le futur congrès général du socialisme à Paris.

Décembre 1899 : Le discours de M. Delcassé. — Les projets de loi sur l’enseignement, les syndicats et les associations. — La création d’un ministère du travail. — La protection ouvrière et la protection bourgeoise. — La suppression des sous-préfets. — Le Congrès socialiste — La société des artistes musiciens de l’orchestre. — Les droits sur le café. — Le message de M. Mac Kinley. — Les trusts américains.— Le Moniteur des eaux-de-vie de Cognac. — La ligue italienne des contribuables. — Un vœu de la Chambre de commerce de Verviers en faveur de la suppression des douanes.

Janvier 1900 : La nouvelle loi sur la réglementation du travail. — Le travail de nuit interdit aux femmes typographes et permis aux plieuses. — Les bénéfices de l’exploitation de l’Imprimerie nationale. — Les grèves des mineurs, des tisseurs et des rubaniers de Saint-Étienne. — La monstruosité des théories des économistes dénoncée par la Lanterne. — L’invasion des ouvriers belges. — L’étalon d’or aux États-Unis. — L’établissement de la fédération australienne. — Les vexations infligées aux neutres par le War Office et leurs conséquences. — Les nègres sont-ils des hommes ?— M. Numa Droz.

Février 1900 : Les discours de MM. Waldeck-Rousseau et Millerand au banquet des Associations ouvrières de production. — Situation des associations existantes, d’après l’Office du Travail. — Protestations des chambres de commerce contre la reprise des chemins de fer par l’État. — Le rapport de M. Aynard sur le rétablissement du monopole universitaire. — La Ligue des contribuables. — La guerre de tarifs avec le Brésil. — Le droit sur les soieries. — Le droit sur la houille. — Les opérations de la Monnaie en 1899. — Nègres et Boërs. — La Convention commerciale franco-américaine. — Nécrologie : Georges Michel.

Mars 1900 : L’insaisissabilité des salaires. — Le rachat des chemins de fer. — La commercialisation du travail. — La grève de Carmaux. — L’incendie du Théâtre Français. — Quarante années de commerce anglais. — L’Angleterre ruinée par le libre-échange et la France enrichie par le mélinisme. — Boërs et philistins. — Les frais de la guerre du Transvaal. — Le renouvellement du privilège de la Banque nationale de Belgique. — Un discours de M. de Bülow. Le droit de la guerre et le droit de la paix.

Avril 1900 : L’ouverture de l’Exposition universelle. — M. Delcassé et l’anglophobie. — L’endiguement de l’initiative parlementaire. — La suppression des octrois. — Un nouveau projet d’impôt sur le revenu. — Un nouvel empiètement du socialisme d’État. La nomination des administrateurs des compagnies de chemins de fer. — La dîme de la protection en Indo-Chine. — Les bénéfices du monopole des agents de change. — La suppression de la poste privée en Allemagne. — L’émigration finlandaise. — La statistique des trusts américains. — Socialistes et Boërs. — Une industrie féminine protégée par l’État. — Beautés de la centralisation.

Mai 1900 : L’abaissement du taux de l’intérêt légal. — La consommation des allumettes sous le régime du monopole. — Une victoire du féminisme en Finlande. — Une condition administrative d’admission des femmes au service civil. — Le syndicat international des fabricants de glaces. — La fédération australienne. — Les fruits du monopole des compagnies privilégiées au Congo belge. — Protestation du Journal des Débats contre l’introduction de ce système au Congo français. — Une autre protestation de M. Frédéric Passy. — M. Yves Guyot et la politique boër. 

Juin 1900 : La publicité du travail. — Les sociétés commerciales de travail. — Le projet d’impôt sur le revenu. — Le budget de 1901 et les annuités terminables. — La réglementation des marchés à terme. — La statistique des valeurs mobilières et le monopole des agents de change. — Le rejet de l’assistance obligatoire contre les maladies et accidents en Suisse. — Les capitaux français en Russie. — Les méfaits du colonialisme à Madagascar, à la Nouvelle Calédonie et au Tonkin. — La civilisation au Congo belge. — La protection des animaux en Afrique.

Juillet 1900 : La crise chinoise. — Un nouvel impôt protectionniste. Les bons d’importation. — La réduction du droit sur les cafés. — L’insaisissabilité des salaires. — La réforme de la garantie des ouvrages d’or et d’argent. — Cause de la fureur protectionniste des agrariens allemands. — Augmentation de la taxe sur les spiritueux en Afrique. — Cause de la décadence du libéralisme. Réaction libérale en Italie. — L’Union nationale en Espagne. — Les exploits de l’antisémitisme en Roumanie. — Ceux du germanisme dans le Schleswig et du slavisme en Finlande. — Une conférence de M. André Liesse sur la vie et les travaux de Léon Say.

Août 1900 : L’assassinat du roi Humbert. — La conférence de M. Jean de Bloch sur la question chinoise. — Un retour à la barbarie. — Les Congrès de l’Exposition universelle. — Un projet de loi de M. Jules Guesde. — La réorganisation de la Bourse du travail. — La législation protectionniste du travail condamnée par la République de M. Méline. — Le socialisme municipal battu à Liège. — La convention commerciale entre les États-Unis et l’Allemagne. — Les bénéfices de l’anglophobie. — La question de la dépopulation.

Septembre 1900 : Ce que gagneront l’industrie et le commerce à la guerre de Chine. — Comment les Allemands convertissent les Chinois à la civilisation. — Deux interviews sur les procédés civilisateurs des Européens en Chine. — La crise de Roubaix. — L’endettement progressif de la ville de Paris. — L’invasion du protectionnisme en Hollande. — Une réforme douanière mélinesque en Russie. — Les prohibitions en Turquie. — Nouvelles publications de M. Frédéric Passy.

Octobre 1900 : Les conseils du travail. — Les marchés à terme. — L’augmentation des droits sur les successions et l’abolition de l’héritage. — La hausse du charbon. — Les dettes municipales en Angleterre. — Le Congrès de la paix et la guerre du Transvaal. — L’opinion du Journal of Commerce de New York. La résolution du Congrès de la paix en faveur de la protection des indigènes. — La liberté du travail des Cafres. — La question chinoise au Congrès de la paix. — Les us et coutumes de la guerre en Chine. — Le Congrès des chemins de fer. — Le Congrès des inventeurs et la propriété des inventions. — Les congrès socialistes. — Une société universelle d’agriculture. — L’Organisation commerciale du travail de M. Yves Guyot.

Novembre 1900 : La clôture de l’Exposition universelle de 1900. — Le budget de 1901. — L’augmentation des dépenses de la Ville de Paris. — Le fonctionnarisme colonial. — La statistique des grèves en 1899. — Une manifestation anglo-française en faveur de la paix. — Beautés de la philanthropie et de la bureaucratie belges. — Les exploits de la civilisation européenne en Chine.

Décembre 1900 : L’organisation de l’arbitrage et la réglementation des grèves. — La suppression des bureaux de placement. — Le marché à terme sur les laines peignées. — La loi sur les accidents du travail et les ouvriers étrangers. — La protection municipale du travail national des ouvriers. — Une importation belge du monopole des agents de change. — La colonisation destructive. — La capitation dans la Nouvelle-Calédonie. — La civilisation européenne en Chine. — L’exploitation fiscale et protectionniste en Italie. — Le message de M. Mac Kinley. — La notice de M. Picot sur la vie de Léon Say. — L’Individualiste. — Pro Armenia.

Janvier 1901 : L’année 1900. — La loi sur les boissons. — Un projet de loi non protectionniste. — Protestation de la Chambre de commerce de Lille contre la suppression des marchés à terme. — La protection des mules et mulets contre les chemins de fer en Espagne. — La conférence pour la protection de la propriété industrielle. — Nicaragua et Panama. — Les exploits de la civilisation en Chine. — La soixantaine du Journal des Économistes.

Février 1901 : Le projet de loi sur les associations. — Un échec protectionniste. Les lois sur les soieries pures. — Les lois sur les successions au Sénat. — Encore la taxe du pain. — Les Prévoyants de l’Avenir. — La mort de la reine Victoria. — Impressions de voyage en Chine. — Une solution de la question chinoise par M. Robert Hart. — Panama ou Nicaragua. — Les dépenses municipales du Greater New York. — L’envahissement de l’étatisme aux États-Unis. — L’Angleterre ruinée par la Réforme économique.

Mars 1901 : Une épidémie de grèves. Causes et remèdes. — Les syndicats des raffineurs de sucre et la reprise des raffineries par l’État. — Les bons d’importation. — Une protestation contre les faits et gestes de la civilisation en Chine. — L’intervention gouvernementale en faveur des créanciers du Portugal. — La protection des manchons à incandescence. — L’étatisme en Angleterre. — La guerre de tarifs entre les États-Unis et la Russie. — Autre guerre de tarifs en préparation entre la Russie et l’Allemagne. —Un trust monstre aux États-Unis. — M. Giretti accusé d’un crime de lèse-protection. — M. Méline et la balance du commerce.

Avril 1901 La loi sur les associations. — Une conséquence financière de cette loi. — Le régime civilisateur de l’Indo-Chine. — L’accaparement du travail. — Hommage rendu à la concurrence par les socialistes. — Nécessité de rajeunir l’article 419 du code pénal. — Les tarifs protectionnistes et la protection à rebours. — La grève des verriers de Charleroi. — Un vœu du Conseil municipal de Paris en faveur de la protection des ouvriers nationaux. — Les crédits supplémentaires de l’exercice 1900. — Résultats de la reprise des chemins de fer par l’État. — Avantages fiscaux de l’abaissement des droits sur les vins en Russie. — La mise en vente du Siècle.

Mai 1901 : Le budget anglais et la guerre du Transvaal. — Les résultats des grèves de Montceau-les-Mines et de Marseille. Un remède aux grèves. — Une variété de vol à main armée. — Impressions d’un voyageur à Madagascar. — Les mœurs de la civilisation en Indo-Chine. — La révolte de Margueritte. — La charité privée comparée à l’assistance étatiste et communaliste. — Le rapport de la Chambre de commerce française à Londres. — L’œuvre de Léon Say.

Juin 1901 : Où nous conduit le socialisme d’État. — Une avalanche de lois électorales. — Le banquet de la Chambre de commerce italienne. Un discours libre-échangiste. — Progrès du libre-échange aux États-Unis. — Partage des voix sur la question du tarif dans la nouvelle fédération australienne. — Un projet d’union douanière des pays scandinaves. — L’étatisme de M. Chamberlain apprécié par l’Economist. — Le Congrès international des mineurs. — Le projet de loi belge sur les accidents de travail. — Esquisse des exploits de la civilisation en Chine par M. Pierre Loti. Témoignage d’un correspondant allemand et opinion d’un Japonais. — L’indemnité chinoise. — Le Congo belge.

Juillet 1901 : Les retraites ouvrières. — Les parts de prise. — La suppression de l’octroi à Lyon. — Le manifeste économique de M. Yves Guyot. — La fondation d’une association pour la liberté du commerce au Danemark. — Un mouvement en faveur de l’établissement d’une langue internationale. — Éloge protectionniste du pari mutuel.

Août 1901 : Le projet de tarif allemand. — Les résultats du dégrèvement des boissons hygiéniques. — Comparaison des prix des nécessités de la vie en Angleterre et en France, en Hollande et en Allemagne. — Les retraites ouvrières repoussées par la Confédération générale du travail. — Les ouvriers étrangers exclus des travaux publics. — Un jugement de la Chambre des Lords établissant la responsabilité des trades-unions. — L’ajournement de la reprise du Congo belge. — Tableau comparatif des dettes publiques. — La protection des produits musicaux et littéraires réclamés par la République. — Les médecins protectionnistes en Allemagne. — Le changement de la langue officielle à Malte.

Septembre 1901 : L’Angleterre redevient-elle protectionniste ?— L’opinion des chambres de commerce. — La République Française et la mévente des vins. — Les ports francs. — Le privilège des bouilleurs de cru. — Les dettes des communes. — Un vœu économique du Conseil général du Rhône. — Une leçon d’économie politique de Mme Clémence Royer. — Le régime des indigènes, apprécié par l’Écho de Madagascar. — Les pratiques de l’administration coloniale. — La conversion économique de M. Mac-Kinley. — Les progrès prétendus du marxisme en Angleterre. — Comment on peut rendre le théâtre accessible aux petites bourses.

Octobre 1901 : Le Congrès de la Confédération générale du travail à Lyon. — Le Congrès socialiste de Lubeck. — L’application de la loi sur les congrégations. — L’évaluation des résultats de la récolte. — Un vœu en faveur de la conclusion d’un traité de commerce avec la Russie. — Le protectionnisme a-t-il pour résultat d’assurer la vie à bon marché ? — Un conseiller général partisan de la diminution des dépenses publiques. — Les effets de l’accroissement des impôts en Indo-Chine. — L’augmentation des populations de la race blanche. — Les colonies sont-elles indispensables à l’émigration et au commerce ?— Le conflit franco-turc. — Les progrès de l’aérostation dans leurs rapports avec les douanes. — Quelques définitions empruntées à M. Yves Guyot. — Une proposition libre-échangiste écartée par le Congrès de la Paix.

Novembre 1901 : Le déficit. — L’ajournement de la grève générale des mineurs. — Le projet de loi sur la marine marchande. — L’administration temporaire des blés. — Les marchés à terme. — Les socialistes allemands libre-échangistes. — Le fonctionnarisme en Belgique.

Décembre 1901 : La fédération libre-échangiste internationale. Son but et sa méthode. — Adhésion de M. Tallichet. — Le discours de M. Ribot commenté par M. Yves Guyot. — La question de la dépopulation au Sénat. — L’exposé financier de M. Caillaux. — La codification des lois ouvrières. — Le projet de tarif douanier allemand. — Le tarif de douane de la Confédération des colonies australiennes. — Le message du président des États-Unis.

Janvier 1902 : Les primes à la marine marchande, les mistelles et les vins de Madagascar. — L’admission temporaire des blés. — Une dépense de 600 millions pour assurer du travail aux terrassiers. — Les bureaux de placement seront-ils supprimés ? — Les trusts en Belgique. — Le projet de tarif allemand. — Les agriculteurs contre les agrariens. — Ce que coûte aux consommateurs américains la protection des sucres. — Les résultats de la protection des enfants employés dans les manufactures en Angleterre. — Comment on peut se débarrasser du protectionnisme.

Févier 1902 : La journée de huit heures dans les mines. — La représentation proportionnelle. — Le budget des colonies. — Le rachat des chemins de fer. — L’admission temporaire des blés. — La suppression de la prime des mélasses. — La constitution d’une Ligue libre-échangiste à Bordeaux. — La fédération agricole d’Asti. — Tentatives de résurrection du protectionnisme en Angleterre. Proposition de M. Bernhard Samuelson. — Les magasins de blé pharaoniques. — Le développement de l’industrie et l’accroissement des salaires aux États-Unis. — Statistique de la monnaie dans le monde. — Une nouvelle invention protectionniste en Australie. — Mme Clémence Royer. — Une qualification pittoresque de l’État moderne.

Mars 1902 : Le succès de la conférence des sucres. — Les droits compensateurs au Cobden club. — Le centenaire de Victor Hugo. — Un hommage rendu à M. Frédéric Passy. — Le protectionnisme et la surproduction. — La cause des émeutes de Barcelone. — Le nouveau projet de tarif suisse. — Les effets de la protection du travail blanc contre le travail jaune aux États-Unis. — Le programme socialiste voté par le Congrès de Tours.

Avril 1902 : Les élections du 20 avril. — La décadence de la protection. — Un discours de M. Caillaux et un vœu libre-échangiste du Congrès de la paix. — Une protestation oratoire des syndicats girondins contre le protectionnisme. — Le projet de réduction des droits sur les sucres. — Les effets de la diminution légale de la journée de travail. — Syndicats jaunes et syndicats rouges. — Le protectionnisme ouvrier en Australie. — Les résultats de la politique du libre-échange dans la Nouvelle-Galles du Sud. — Statistique de l’émigration européenne aux États-Unis. — Ce que rapporte à l’Europe le commerce avec la Chine.

Mai 1902 : La Chambre nouvelle. — L’héritage de la Commission des douanes. — L’esclavage moralisateur et civilisateur au Congo français. — Le budget anglais et le droit sur les blés. — Le trust de l’Océan. —La révolution antiprotectionniste aux États-Unis. — Une conséquence de la victoire des agrariens en Suisse. — Conférences et 80anniversaire de M. Frédéric Passy. — M. Guillaume Fouquet.

Juin 1902 : La nouvelle Chambre et le budget. — La catastrophe de la Martinique. — La fin de la guerre du Transvaal. — La liberté du travail et du commerce au Congo. — Vœu de la Chambre de commerce de Calais en faveur de la conclusion d’un traité permanent d’arbitrage entre la France et l’Angleterre. — Le socialisme municipaliste en Belgique. — Le municipalisme apprécié par un bourgmestre en fonctions. — Une fédération de syndicats en Allemagne. — La statistique des chemins de fer dans le monde. — Le trust de l’Église américaine du Seigneur.

Juillet 1902 : L’augmentation des dépenses publiques. — Un discours de M. Rouvier. — La conversion du 3,5%. — Le programme du groupe radical socialiste. — Le monopole du Mont-de-Piété. — Les vœux du Congrès de la meunerie. — Le canal de Panama américanisé. — Un droit involontairement protectionnisme en Angleterre. — Le protectionnisme dans les adjudications politiques en Belgique. — La réaction protectionniste en Allemagne et le mouvement libre-échangiste aux États-Unis. — La protestation des hôteliers suisses contre le projet de tarif douanier.

Août 1902 : L’application de la loi sur la liberté des associations. — La note du gouvernement russe, relative aux trusts et aux cartels. — Le chemin de fer de Paris à Chartres. — Le régime des Canaques à la Nouvelle-Calédonie. — La capacité imposable des Malgaches. — La protection de l’industrie de la métropole contre l’industrie coloniale. — La justice au Congo. — L’abolition des likins. — La réforme de l’enseignement secondaire et la suppression du privilège des langues mortes.

Septembre 1902 : L’éclipse des idées de liberté. — Protestation de M. Levasseur en faveur de la liberté d’enseignement, et de M. Charles Limousin. — Infériorité économique de 1’État dans la construction et l’exploitation des chemins de fer. — Ce que coûte le protectionnisme aux contribuables et aux consommateurs. — L’échec de la Fédération britannique. — M. Roosevelt et les trusts. — Opportunité d’une union douanière entre la Hollande et la Belgique. — Le Congrès international du commerce et de l’industrie à Ostende.

Octobre 1902 : Le budget. — L’Église et l’État. — Le bicentenaire de la Chambre de commerce de Lyon. — Les dépenses militaires de la Triplice. — L’émigration en Italie. — Les subventions à la marine marchande aux États-Unis, en Russie et en Angleterre, protestation d’un armateur libre-échangiste. — Le municipalisme en Angleterre. — Les Congrès ouvriers. Un discours libéral de M. Bebel. — Les résolutions nationalistes du Congrès de Dantzig. — La persécution des juifs en Roumanie. — Le fonctionnarisme à Madagascar. — L’État bon économe.

Novembre 1902 : Les causes du déficit et la funeste influence de la Société d’économie politique. — Le privilège des bouilleurs de cru. — La Ligue de la liberté d’enseignement. — La ligue anglaise pour la liberté industrielle. — La fédération impériale. — La fin de la grève des mineurs de la Pennsylvanie. — L’échec de la grève des mineurs du Nord et du Pas-de-Calais. — Le troisième Congrès des offices du travail en Allemagne. — Comment on importe la civilisation en Chine. — Les dépenses budgétaires de l’Europe.

Décembre 1902 : La réforme de la législation des sucres. Un discours libre-échangiste de M. Caillaux. — Le banquet de la Chambre de commerce britannique. Un toast de M. Yves Guyot. — L’opposition au nouveau projet de tarif en Suisse. — L’industrie suisse sous le régime du libre-échange, d’après une vieille enquête. — Le municipalisme en Italie. Ses résultats en Hollande. — L’expropriation des congrégations enseignantes. — Le perfectionnement de la taxe du pain. — Le mouvement de la population en 1901. —Le monopole des inhumations. — Le message de M. Roosevelt. — Un mot de M. Urbain Gohier.

Janvier 1903 : Le péril américain. — Trusts contre cartels. — Le nouveau tarif allemand. — L’inscription maritime jugée par un marin. — Les conclusions d’une commission du parlement anglais sur les primes à la marine marchande. — L’échauffourée de Margueritte et ses causes économiques. — La réhabilitation de l’alcool.— La protection des capitaux manu militari au Venezuela.

Février 1903 : Les traités de commerce transformés en véhicules du protectionnisme. — L’impôt de la protection. — L’internationalisme économique invoqué par M. Jaurès en faveur de la paix. — Les désastres et les frais croissants de la guerre. — Ce que le gouvernement doit faire et ne pas faire d’après M. Henry Maret. — Les bienfaits de la civilisation en Algérie. — Un dîner monométalliste.

Mars 1903 : Le déficit et la dette. — Les liens économiques de la France et de l’Angleterre. Un discours de M. Cambon. — L’Union douanière de l’Europe centrale. — La protection du travail national des ouvriers. Une transaction proposée par M. Méline. — Les dangers que le libre-échange fait courir à l’Angleterre. Aurait-il ruiné notre agriculture ? — La suppression des droits sur le café en Belgique. — Mort de M. Figuerola.

Avril 1903 : Le déficit et les moyens de le combler. — La suppression des congrégations et ses conséquences économiques. — Le fantôme de la main-morte. — L’utilité des subventions et des protections religieuses. — L’invasion du militarisme en Angleterre. — Les tarifs différentiels accordés aux produits de la métropole dans l’Afrique du Sud. — La contagion protectionniste en Belgique. — Le referendum suisse. — Les perfectionnements apportés au tarif Méline. — Le protectionnisme électoral de M. Roosevelt. — Ce que doit être le programme libre-échangiste. — Le bill Irlandais de M. Wyndham. — Le manifeste du Tsar. — Un ministre des finances courageux.

Mai 1903 : La visite du roi Édouard VII à Paris. — La proposition d’arbitrage de M. Barclay. — Le budget anglais et l’abolition du droit sur les blés. — L’union douanière de l’Europe centrale au Congrès agricole de Rome. — Une statistique des bénéficiaires de la protection dressée par M. Atkinson. — La tolérance religieuse en Russie. Le massacre de Kitchinef. L’antisémitisme en Roumanie. — L’anti-polonisme en Allemagne. — Fiscalisme et fonctionnarisme à Madagascar. — Opinions et pensées de M. Henry Maret.

Juin 1903 : La hausse du blé et le droit de 7 francs. — L’assurance obligatoire de la vieillesse. — Les résultats du régime du monopole de l’État du Congo. — Ce que coûte le colonialisme militariste, fonctionnariste et protectionniste. — L’impôt de la protection cotonnière en Indo-Chine. — Les ouvriers belges déshabillés par la douane. — Le duel du libre-échange et de la protection en Angleterre.

Juillet 1903 : Le budget de 1904. — L’impôt sur le revenu. — Un surcroît de protectionnisme. — L’augmentation des droits sur la viande, etc. — Les chalutiers à vapeur. — Le péril jaune et les filatures de coton du Tonkin. — Le Congrès coopératif de Doncaster. — Les progrès de l’industrie de la Belgique sous le régime du libre-échange. — La décadence du militarisme en Allemagne. — La victoire électorale des socialistes allemands.

Août 1903 : Léon XIII et Pie X. — Le projet d’arbitrage entre la France et l’Angleterre. — Les ports francs. — Les résultats du nouveau régime fiscal des successions. — Les capitaux des classes ouvrières en Angleterre. — Le réveil du libre-échange. — Résolutions libre-échangistes de la Chambre de commerce d’Anvers. — Manifeste de la Ligue nationale belge pour la liberté commerciale. — Nécrologie : M. Lamé-Fleury et M. Aug. Ott.

Septembre 1903 : L’Angleterre reviendra-t-elle au protectionnisme ? Protestation des professeurs d’économie politique contre le programme de M. Chamberlain. — La Ligue agraire libre-échangiste du Danemark. — L’alliance de libéraux et des socialistes allemands contre la réaction agrarienne. — Déclaration de l’Association des manufacturiers américains en faveur des traités de commerce. — Le Congrès de Podensac et le cauchemar de M. Méline. — Les effets du protectionnisme aux îles Philippines. — Ce que le socialisme ferait de la société, d’après le Nouveau Précurseur. — Mesures restrictives de l’émigration proposées par une commission officielle en Angleterre. — Un débat sur la question des ouvriers étrangers au Bureau socialiste international.

Octobre 1903 : Protectionnisme anglais. Les discours de MM. Balfour et Chamberlain. — Mélinisme contre Balfourisme. — Les congrès de la saison. — Le Congrès de la paix à Rouen. — Les congrès socialistes de Dresde et de Reims. — Les méfaits du colonialisme en Indo-Chine. — Le protectionnisme anti-chinois. — La Liberta économica.

Novembre 1903 : Le budget. — La convention d’arbitrage entre la France et l’Angleterre. — Terreurs protectionnistes. — Le protectionnisme dramatique en Italie. — Un don administratif en nature. — Encore les bouilleurs de cru. — Un crime de la Chambre de commerce de Bordeaux. — La suppression des bureaux de placement. — Les conflits du travail et leur solution. — La justice en Indo-Chine. — Le protectionnisme ouvrier dans l’Afrique du Sud.

Décembre 1903 : La visite des parlementaires anglais. — Les rapprochements politiques et les éloignements économiques. — Le chamberlanisme à la Chambre de commerce anglaise. — Pourquoi les patrons ne fréquentent pas les bureaux de placement des syndicats. — Le canal de Panama. — Herbert Spencer.

Janvier 1904 : Les conventions d’arbitrage. — L’État industriel. — Un échec des protectionnistes à la Commission des douanes. — À quoi servent les primes à la navigation. — Le futur tarif de M. Chamberlain. — Un discours libre-échangiste de M. Van Elewyck. — Les impôts civilisateurs en Indo-Chine et à Madagascar. — Autres pratiques civilisatrices. — Opinion de Pierre Leroux sur le socialisme révolutionnaire. — Le traité pratique des impôts de M. Caillaux, apprécié par M. Méline.

Février 1904 : La guerre. — Le rachat des chemins de fer. — Un discours économique de M. Bouvier. — Le projet de loi sur les bureaux de placement au Sénat. — Les cartels allemands. — Les traités de réciprocité des États-Unis avec Cuba et le Brésil. — La prohibition de la langue polonaise en Silésie. — Le colonialisme allemand en Afrique. — La réglementation du travail chinois au Transvaal. — Les Chinois en Indo-Chine. — Comment la misère des Japonais fait la fortune du Japon, d’après la Réforme économique.

Mars 1904 : Les amis de la paix et les amis de la guerre. — Les premiers effets de la guerre russo-japonaise sur les valeurs mobilières et les marchandises. — Un nouveau Droit. — Quelques mesures économiques de défense de l’Indo-Chine. — Résultats de la municipalisation du gaz à Genève. — Le nouveau projet de réglementation de la taxe du pain et de la viande. — L’augmentation des impôts en Grèce. — Un phénomène électoral. L’accroissement des pensions de guerre aux États-Unis. — Le thé officiel de l’administration américaine. — Le péril jaune et la férocité de l’économie politique.

Avril 1904 : Le nouvel abaissement de la durée de la journée de travail, ses atténuations et ses effets. — Point de Maroc sans protection. L’arrangement anglo-français. — Un nouveau progrès du protectionnisme colonial. — Le protectionnisme jacobin. — Le ralentissement général du mouvement de la population. — L’augmentation des dépenses et des dettes publiques. — Un arrêt militariste de la Cour d’arbitrage de La Haye. — Le Chamberlainisme en Hollande. — Le protectionnisme augmente-t-il les ressources de l’État ? — Les exploits de l’hygiène en Angleterre. — La réglementation de l’immigration. — La protection du travail blanc contre le travail jaune.

Mai 1904 : La convention du travail conclue entre la France et l’Italie. — Une prime à la repopulation. — Le budget anglais. — Résultat des droits de sortie sur le charbon. — Un ministère ouvrier en Autriche. — Le fonctionnarisme à Madagascar. — Le protectionnisme aurifère. — La condition des engagés des Nouvelles-Hébrides ; celle des abonnés du téléphone en France. — La grève de la marine marchande. — Les emprunts de guerre. — M. Fournier de Flaix.

Juin 1904 : L’impôt sur le revenu. — La protection du cobalt. — La guerre de tarifs entre l’Italie et la Suisse. — Les effets économiques de la guerre russo-japonaise, en Sibérie. — Les justes griefs des ouvriers au Chili. — Le discours de M. Yves Guyot au National Liberal Club. — Le centenaire de Cobden. — Une conférence libre-échangiste à Bruxelles. — La fondation d’une ligue antiprotectionniste à Milan. — Les demoiselles du téléphone, dépositaires de la force publique.

Juillet 1904 : La suppression de l’enseignement congréganiste. — Le don de MM. de Rothschild aux habitations ouvrières. — Le protectionnisme électrique en Suisse. — Les exploits de la commission des douanes. — Gaietés macabres de la douane. — La transformation du Board of trade en ministère du commerce. — La plate-forme protectionniste du parti républicain aux États-Unis. — Opinion de Tolstoï sur la guerre russo-japopaise. — Beautés d’un champ de bataille. — Le centenaire de Cobden à Anvers.

Août 1904 : La séparation de l’Église et de l’État. — Le droit des gens, la contrebande de guerre et les saisies de navires neutres. — L’état moral de la Russie. — Les prisonniers russes au Japon. — Les liens matériels de la France avec la Russie. Les emprunts russes. — Les traités de commerce. — L’importation du travail chinois à Madagascar. — Hommage à M. Levaseur.

Septembre 1904 : La situation de la Russie. — Le mal et le remède. — Le Congrès socialiste d’Amsterdam. — Les grèves et le lockout de Marseille. — Les candidats à la présidence des États-Unis et la question du tarif. — Les effets des Trusts et des Cartels en Allemagne. — M. Méline et la balance du commerce. — Comment l’Angleterre se ruine.

Octobre 1904 : L’ordre du jour de la Chambre des députés. La séparation de l’Église et de l’État. — Le déficit des récoltes et les droits sur les blés. — La surtaxe d’entrepôt. — Encore les grèves de Marseille. — La grève générale en Italie. — Le traité de commerce austro-italien. — L’importation et les trusts des États-Unis. — Les beautés du colonialisme en Hollande. — Un vote libre-échangiste des agriculteurs à Surgères. — Un bon serviteur du libre-échange, M. Eug. Salefranque.

Novembre 1904 : Un moyen économique de mettre fin à la guerre russo-japonaise. — Les beautés de la guerre. — Comment elle adoucit les mœurs des sauvages. — Nouveaux perfectionnement du tarif des douanes. — Les droits prohibitifs sur les soieries. — Les pertes causées par les grèves de Marseille. — L’augmentation progressive des impôts. — Une critique de l’impôt sur le revenu, par M. E. Vidal. — Le syndicat international des rails. — Un contre-syndicat. Une enquête libre-échangiste aux États-Unis. — Le charbon émancipateur en Espagne.

Décembre 1904 : L’impôt sur le revenu. — Le mouvement de la population en 1903. — Une réponse judicieuse à une question inopportune. — La porte ouverte en Chine. — Un moyen économique de protéger l’Indo-Chine contre le péril jaune. — Les effets du municipalisme en Angleterre. — L’établissement de l’étalon d’or au Mexique. — Les sympathies et les intérêts.

Janvier 1905 : Le rescrit de Nicolas II. — La séparation de l’Église et de l’État. — Le monopole des inhumations. — L’assistance publique en Indo-Chine. — La prospérité du budget et la misère des populations en Italie. — À quoi a servi la protection de l’industrie cotonnière. — M. Méline est-il encore protectionniste ? — Jusqu’où s’étendent les droits des grévistes, d’après l’Humanité.

Février 1905 : La crise russe. — Les beautés de la guerre moderne. — Une utopie qui passera à l’état de lieu commun. — Les constitutions et la soupe au caillou. — Comment est garantie en France la liberté individuelle. — Les promesses du nouveau ministère. — La colonisation et ses résultats en Indo-Chine. — Le renouvellement des traités de commerce de l’Allemagne. — La grève de la Ruhr. — La protection de la marine marchande aux États-Unis. — Un remède à la mévente des vins. — Un autre remède à la baisse du coton.

Mars 1905 : Ce qu’il faut défaire en Russie. — Un projet de loi contre les emprunts de guerre en Italie. — L’opinion de M. A. Neymarck. — Le repos hebdomadaire obligatoire. — Le monopole postal. — Le rejet de la régie du gaz. — Les crimes du colonialisme. Autres beautés coloniales.— La demande d’expulsion des Syriens de la Guinée. — Le percement du Simplon. — Le Congrès international d’expansion économique mondiale en Belgique. — Le protectionnisme ouvrier aux États-Unis et en Angleterre. — Le protectionnisme au canal de Panama. — Nécrologie : Clément Juglar et A. de Malarce.

Avril 1905 : Le rapport de M. Antonin Dubost. — L’annamitophobie. — La prévoyance de l’État et la prévoyance individuelle. — La nouvelle loi militaire. — Péril américain, péril jaune et union douanière.— Les droits sur les soieries. — Le projet de loi sur la marine marchande et les effets de la protection maritime. — Une prohibition à la sortie. — La séparation de l’Église et de l’État. — Le Maroc. — La guerre russo-japonaise.

Mai 1905 : La politique coloniale et ses résultats. — La réduction de la taxe des lettres. — Un discours sagement libéral du président de la Chambre de commerce de Bordeaux. — L’Exposition universelle de Liège. — Le budget anglais et la diminution des produits des droits sur les spiritueux. — La loi sur l’immigration en Angleterre. — La reprise des chemins de fer par l’État en Italie. — Les métiers de l’État industriel. — Les politiciens de l’État de New York et les chutes du Niagara.

Juin 1905 : Ce qui mettra fin à la guerre russo-japonaise. — Majorité politique et minorité civile. Un arrêt de la Cour suprême des États-Unis. — Le prolétariat universel de M. Millerand. — Le projet d’une convention internationale interdisant le travail de nuit aux femmes employées dans l’industrie. — La limitation générale des heures de travail. — Les causes du ralentissement de l’industrie. — Les résultats de la colonisation allemande. — Comment la police russe décourage l’industrie du vol.

Juillet 1905 : La séparation des Églises et de l’État. — Comment sont administrés les trusts militaires. — La séparation pacifique de la Norvège et de la Suède. — Effets de la représentation des intérêts particuliers et de la non représentation de l’intérêt général. — Réponse à l’Écho de Madagascar. — Le futur monopole de la production de l’or à Madagascar. — Le protectionnisme anti-chinois et anti-japonais aux États-Unis. — Les joujous de la civilisation en Afrique.

Août 1905 : La guerre et l’internationalisme. — La crise sucrière et la spéculation. — L’assistance obligatoire aux vieillards. — Les habitations à bon marché. — Les interprètes à Madagascar. — L’augmentation du budget de la marine en Angleterre. — Les effets du protectionnisme en Russie. — Le protectionnisme au Japon. — Les monopoles colombiens. — La liberté du travail des avocats.

Septembre 1905 : La paix russo-japonaise. — Réformes et constitution comparées. — La réforme douanière en Russie et le traité de commerce franco-russe. — Un vœu contre les emprunts de guerre adopté par le Congrès interparlementaire de Bruxelles. — L’économie politique de M. Méline. — La crise postale. — Un discours anti-étatiste de M. Antonin Dubost. — La bonne entente entre la France et l’Angleterre et ses conséquences appréciées par M. Balfour. — Un programme australien.

Octobre 1905 : Les perspectives de paix. — La censure en Pologne. — Les congrès de la saison. — Un rapport de M. Yves Guyot sur la répercussion des droits de douane. — Un discours de M. Frederiksen au Congrès de Mons. Revers et succès du libre-échange. — Beautés du système colonial dans l’Afrique allemande française. — L’étatisation des raffineries de sucre. — À Panama. — Les effets du renchérissement de la viande en Allemagne.

Novembre 1905 : La crise russe. — La municipalisation du gaz à Paris. — Comment on importe la civilisation en Afrique. — Luxe et misère en Italie. — La politique d’affranchissement en Macédoine. — La Comédie protectionniste de M. Yves Guyot. — Les Finances contemporaines de M. A. Neymarck. — Les traités de commerce manipulés par les protectionnistes. — Les protectionnistes protecteurs du travail étranger. — Nécrologie : M. Frederiksen.

Décembre 1905 : La séparation des Églises et de l’État. — Le projet de loi sur l’assurance obligatoire contre la vieillesse et l’invalidité. — Le projet de loi sur les primes à la marine marchande. Le discours de M. Caillaux. — Le traité de commerce avec la Russie. — Un mouvement en faveur des Trois-Huit. — L’anarchie en Russie. L’émigration des conservateurs. — La contagion révolutionnaire dans l’armée. — Patriotisme et protectionnisme en Hongrie. — Comment on assure la paix en Allemagne et ailleurs.

Janvier 1906 : Russie et Maroc. —Modus vivendi franco-suisse. — Le protectionnisme dépopulateur. — Un interview du Figaro. — Le régime colonial à Madagascar, dans le Congo français. — Les Bourses de travail en France et en Belgique. — L’alien’s act en Angleterre. — Nécrologie : M. Ed. Atkinson.

Février 1906 : La victoire du libre-échange en Angleterre. — Le protectionnisme religieux. — Le protectionnisme maritime. — Les primes à la marine marchande. — Les pensions ouvrières. — L’élévation du maximum d’émission des billets de banque. — L’accroissement de la production de l’or. — Trop de statistique. — Les impôts agraires en Russie. — Comment les socialistes s’assagissent. — L’union douanière serbo-bulgare et les porcs serbes.

Mars 1906 : Générosités électorales. Sages paroles de M. Antonin Dubost. — La situation financière de la Russie. Une réforme utile et une bonne affaire. — Les effets du monopole au Congo français. — Ceux de la liberté du commerce au Kasaï. — Comment on comprend le droit de vivre à Madagascar ? — La surproduction des diplômés en Belgique. — L’application de l’Alien’s Act en Angleterre. — Un vœu hygiéniste et réglementaire de l’Académie de médecine. — Le trust des auteurs dramatiques.

Avril 1906 : Le budget. — La colonisation et la Conférence d’Algésiras. — La catastrophe de Courrières. — Les syndicats jaunes. — Les patentes des grands magasins. — Le futur relèvement de nos tarifs. — Nécrologie : M Eugène Richter.

Mai 1906 : Les grèves et le 1er mai. — Le programme du parti républicain-radical et radical-socialiste, et ce que pourrait être le programme du parti libéral. — La prohibition à la sortie des chiffons. — Le nouveau tarif espagnol. — Le budget anglais. — Les lois contre l’immigration aux États-Unis. — Le tremblement de terre de San-Francisco, les compagnies d’assurances et M. Roosevelt. — Les milliardaires. — La douane de Porto-Rico. — Le protectionnisme australien. — Le commerce du monde. — Le travail chinois et le protectionnisme ouvrier. — Le protectionnisme suédois. — Les effets des nouveaux droits de douane en Allemagne. — Le Berliner Tageblatt, cité par la Réforme économique, sur les cartels.

Juin 1906 : À propos de la situation budgétaire. Le discours de M. Poincaré. — Les grèves et la journée de huit heures. — Le droit de grève et son abus. — La suppression des sous-préfets. — La réforme administrative. — Ce que la catastrophe de Courrières coûtera à la compagnie. — La future conférence de la Haye et une alliance pacificatrice. — Une motion contre l’augmentation des armements. — Le programme de la Douma. — L’esprit de monopole à Madagascar.

Juillet 1906 : L’augmentation des dépenses publiques, les nouveaux impôts et leurs effets. — L’impôt progressif et la recherche des économies. — Les nouvelles lois ouvrières et la loi sacrilège de l’offre et de la demande. — La loi sur les accidents du travail à la Société d’économie politique. — La contagion du protectionnisme en Suisse. — Le nouveau tarif espagnol, Jules Fleury.

Août 1906 : L’impôt sur le revenu. — La journée de dix heures. — La participation aux bénéfices. — Le traité de commerce avec la Suisse. — Le tunnel sous la Manche. —Le Congrès pan-américain.

Septembre 1906 : Une nouvelle campagne protectionniste. — La loi sur le repos hebdomadaire. — Le protectionnisme du clergé. — Un Chinois pacifiste. — La valorisation du café au Brésil. — La cherté de la publicité financière et ses effets anti-économiques.

Octobre 1906 : La loi sur le repos hebdomadaire et la protection légale des travailleurs. — L’impôt sur les dons et legs aux établissements charitables. — Le traité de commerce franco-espagnol. — La réforme douanière libre-échangiste au Danemark. — Le Congrès socialiste de Mannheim. — Le Congrès des trade-unions de Liverpool. — La réunion de l’Institut de droit international à Gand. — Wagons perdus en Italie. — Pensions de députés. — L’Espéranto.

Novembre 1906 : La déclaration ministérielle. — Le budget de 1907. — Le ministère du travail. — La peine de mort et les crimes inconnus. — La manie des places. — L’accord franco-suisse. — Le traité franco-espagnol et le Groupe viticole. — La cherté de la viande en Allemagne et en France. — La reprise des chemins de fer. — L’État banquier. — Les progroms. — Le coût de la guerre russo-japonaise et les finances russes.

Décembre 1906 : L’indemnité parlementaire. — La convention commerciale franco-suisse. — Le mouvement de la population en 1905. — L’interdiction de l’emploi de la céruse. — Un résultat du rachat des chemins de fer en Prusse. — La garantie postale de l’État. — Comment l’État belge observe la loi sur les accidents. — Un vœu en faveur de la reprise des téléphones par l’industrie privée. — Une circulaire de la Société des industriels et des commerçants de France. — Le message de M. Roosevelt. — La réaction contre les trusts aux États-Unis. — Le monopole du coton. — La prohibition de l’opium en Chine.

Janvier 1907 : Le budget. — La séparation de l’Église et de l’État. — Les inquiétudes de la Réforme économique. — Un article de M. Henry Maret. — Les primes à la marine marchande appréciées par un Allemand. — Comment on importe la civilisation en Afrique. — La destination des emprunts russes. — La suppression du « Mir ». — Le tunnel sous la Manche et le Times.

Février 1907 : Le budget. L’impôt sur le revenu et la rente. — Le commerce extérieur de la France. — Le recensement de la population. — Le monopole des téléphones. — La grève de Fougères. — Les élections antinomies. — Une Ligue internationale de libre-échange. — Un échec du socialisme en Angleterre. — Le tunnel de la Manche.

Mars 1907 : L’impôt sur le revenu. — Les pensions ouvrières. Questionnaire. — Téléphones d’État et téléphones d’industrie privée. — Nouvelle signification du mot réforme. — Pierres blanches et pierres bleues. — La Cour suprême des États-Unis et la durée du travail. — La défaite du socialisme au County Council de Londres. — La production de l’or dans le monde. — La grève des électriciens.

Avril 1907 : Grèves et sabotage. — Les cressonniers des Halles et de la Bourse. — L’absinthe. — Choses de Madagascar. — Les bourses du travail belges. — Travail blanc et travail jaune. — Le revers de la médaille du militarisme allemand.

Mai 1907 : Grèves des industries d’État et grèves des industries libres. — Remèdes aux affiliations syndicales. — Le contrat de travail collectif. — Les délégués ouvriers à la sécurité. — Traités de commerce et réformes protectionnistes. — Libéralisme politique et libéralisme économique. — La prohibition du travail des Chinois au Transvaal. — Automobilistes et douaniers. — La crise russe. — Une insurrection agraire en Roumanie. — La science économique par Yves Guyot.

Juin 1907 : La crise de la viticulture. — La hausse du prix du pain. — La grève des inscrits maritimes. — Le rachat du chemin de fer de l’Ouest. Rapport de M. Prevet. — La détente du protectionnisme aux États-Unis. Arrangement avec l’Allemagne. — La réforme douanière projetée par les protectionnistes en France. — Bons livres et illusions de jeunesse. — La propriété littéraire.

Juillet 1907 :La crise de la viticulture et ses remèdes. — La Conférence de La Haye. — Le libéralisme colonial. — Travail blanc et travail jaune. — Un article de M. Luzzatti sur les trusts et les cartels. — Pourquoi les commerçants usent peu des renseignements officiels. — La réglementation des chemins de fer aux États-Unis.— Le caciquisme espagnol.

Août 1907: Apaisement de la crise de la viticulture. — Statistique des fonctionnaires et rouages administratifs. — Ce que coûtera le personnel du ministère du Travail. — La Chaire d’histoire du travail au Collège de France. — Locomotion tunisienne. — Chemins de fer de l’État belge. — Fin du conflit gréco-roumain. — Une éloquente protestation japonaise en faveur de la paix. — Dettes publiques et dépenses de l’Europe. — La protection de l’impôt contre l’émigration du travail en Espagne et l’exportation du capital en France. — Victoires et conquêtes du protectionnisme.

Septembre 1907: Un programme économique pour la session prochaine. — L’État indépendant du Congo. — Une lettre de Cobden. — À quoi serviront les ballons dirigeables. — Les paroles de paix à la Conférence de La Haye et les actes de guerre. — L’aventure marocaine. — Les châtiments corporels du code des grévistes. — Les congrès anarchiste et socialiste.

Octobre 1907: Opportunité d’un traité de commerce avec l’Angleterre. — Les dettes et les dépenses militaires de l’Europe. — L’Hervéisme. — Les exploits des apaches et la peine de mort. — L’industrie hôtelière de la Suisse. — La grève des dockers d’Anvers et l’éclairage du marché du travail. — La propriété littéraire et le domaine public.

Novembre 1907: La réforme protectionniste du tarif des douanes. — Le renchérissement des nécessités de la vie. — Le traité de commerce avec l’Angleterre. — La crise américaine. — La clôture de la Conférence de La Haye. — Le rapprochement hollando-belge. — L’augmentation des charges militaires en Suisse.

Décembre 1907: Les retraites ouvrières. — Contre l’État, par M. Frédéric Passy. — Les sophismes socialistes et les faits économiques, par M. Yves Guyot. — Ce qu’est devenu le Tiers-État, par M. Aynard. — Le mouvement de la population en 1906. — La hausse des articles de consommation. — Un abattoir suspect. — La hausse de la prime d’assurance de la paix. — La crise américaine. — Comment on fait aimer la patrie allemande.

Janvier 1908: L’examen et le vote du budget. — La convention commerciale franco-canadienne. — Les gaietés de l’État industriel. — Conséquences d’un nouveau droit attribué au ministre du travail. — Une cantate à la paix. — Un appel en faveur des Polonais de la Posnanie.

Février 1908: La hausse générale des vins. — Une association mutuelle d’assurance de l’impôt. — Un droit de sortie des dots aux États-Unis. — Résultat de l’exploitation des chemins de fer de l’État en Russie et en Suisse. — Gouvernement socialiste à Madagascar. — Réunion préparatoire des adhérents au Congrès libre-échangiste de Londres. — Nécrologie : contre-amiral Réveillère.

Mars 1908: L’impôt sur le revenu. — Les retraites ouvrières. — Ce que coûte un ministère. — Les conventions d’arbitrage. — L’expropriation des terres polonaises. — La reprise du Congo par la Belgique. — Le protectionnisme responsable de la crise américaine. — La condamnation du boycottage aux États-Unis. — Le gonflement des pensions de guerre. — L’absence des subventions théâtrales.

Avril 1908: Le lock out des industries du bâtiment. — Les pensions ouvrières. — La surabondance des fonctionnaires. — La question de la reprise du Congo par la Belgique. — La prohibition hygiénico-protectionniste des foins et des pailles en Angleterre. — La crise du tissage à la main dans le Hainaut français. — Une lutte du Syndicat patronal et du Syndicat ouvrier en Italie. — Un programme individualiste dans la République Argentine. — Nécrologie : Eugène Rochetin.

Mai 1908: Le Maroc. — L’augmentation du prix des loyers. — La dépopulation. — La reprise du Congo en Belgique. — Les effets du monopole gouvernemental des alcools en Russie. — Ceux de l’administration des chemins de fer par l’État dans l’Inde. — Trusts et syndicats aux États-Unis et en Nouvelle-Zélande.

Juin 1908: L’impôt sur la rente. — La visite de M. Fallières en Angleterre. — Une solution pacifique de la question d’Alsace-Lorraine. — Le budget de M. Asquith. — Un projet de création d’un office impérial de renseignements en Allemagne. — Le Congrès international de libre-échange à Londres.

Juillet 1908: La reprise des chemins de fer de l’Ouest. — Le mouvement de la population de la France en 1906. — La protection de la pomme de terre. — Une loi prohibitrice du manioc. — Considération économique sur l’exploitation en régie des services municipaux.

Août 1908: La fin de la session. — Les grèves. — Le repos hebdomadaire. — Les illusions des pacifistes. — Vœu en faveur d’un traité franco-britannique. — Les retraites ouvrières en Angleterre. — L’Alien Act. — Armements et dirigeables. — Le régime constitutionnel en Turquie. — Nécrologie : Émile Mercet.

Septembre 1908: L’acquisition de l’État du Congo par la Belgique. — Les finances belges. — Résultat de la réforme postale en France. — Du rachat des chemins de fer en suisse. — La suppression des douanes. — La manie légiférante. — La mobilisation du travail.

Octobre 1908: Le Congrès interparlementaire. — Ouvrard économiste. — Hausse du prix des subsistances de Paris. — Un arrêt du juge de paix du Xarrondissement. — L’incendie du téléphone. — Les ouvriers contre les machines. — La fortune de la social-démocratie allemande. — L’assurance des accidents par l’État en Hollande.

Novembre 1908: Les craintes de guerre. — Ce que coûtent les bienfaits de la civilisation. — L’État téléphoniste. — L’État imprimeur.— Le Congrès socialiste de Toulouse. — Le Congrès international des Chambres de commerce à Prague. — Les chemins de fer suisses. — La conférence de Berlin sur la propriété littéraire et artistique. — L’élection du président des États-Unis.

Décembre 1908: Les retraites ouvrières. — Les impôts allemands et l’assemblée générale de l’Union économique allemande-française. — Les pressentiments de Lord Roberts. — Un discours libre-échangiste à l’extension commerciale. — Compte rendu du free trade Congress. — La prohibition du marchandage. — Une cause de l’incendie de Gutenberg.

Janvier 1909: Le tremblement de terre de Messine. — Le progrès des dépenses publiques. — Au chemin de fer de l’Ouest. — Protestations de la Chambre de commerce de Paris contre la réforme douanière (nouveau style). — Une nouvelle application du protectionnisme. — La Champagne viticole — Le boycottage des produits autrichiens en Turquie. — Les pensions ouvrières en Angleterre.

Février 1909: La question de la Bosnie-Herzégovine. — Les sans-travail en Angleterre. — Les chemins de fer de l’État en Italie et en Belgique. — Proportion des frais des différents services publics. — Aggravation des maladies des travailleurs municipalisés. — Fonctionnaires et colons. — Primes à la délation. — Les ouvriers linotypistes. — La nationalisation du sous-sol. — L’insaisissabilité des salaires.

Mars 1909: La révision du tarif des douanes. — Protestation de la Chambre de commerce de Paris. — L’indigénat en Algérie. — Ce que coûtera en Hollande la loi du repos du dimanche. — Timbre en Prusse et en Italie pour toute réclamation. — L’incident de l’impôt sur le revenu.

Avril 1909 : La grève des postiers. — La cherté de la vie en Russie. — Effets de la philanthropie sociale en Hollande. — L’État télégraphiste en Angleterre. — Le Payne’s bill aux États-Unis.

Mai 1909 : La révolution turque : le budget. — Une bourse du travail. — Le bilan humain des guerres modernes. — La machine ennemie. — Vœu émis par la Société des industriels et commerçants de France. — La Ligue des contribuables français contre sur le revenu et l’inquisition fiscale. — La révision douanière. — Contre les augmentations futures de tarif aux États-Unis et en Angleterre.

Juin 1909 : La paix armée.— Bourses du Travail. — Chemins de fer d’État. — L’État entrepreneur. — La grève des postiers. — Le statut des fonctionnaires. — Contre le projet de la commission des douanes. — Le futur traité franco-canadien. — Nécrologie : M. Théodore Barth ; M. Émile Macquart.

Juillet 1909 : La grève des inscrits maritimes. — La discussion du tarif des douanes. — Le développement du Canada. — Les taxes sur les corporations aux États-Unis. — Les émissions publiques en 1908. — L’enquête maritime. — Les finances communales. — Les nouveaux impôts.

Août 1909 : Le nouveau ministère. — La grève de Concarneau. — Une nouvelle Association libre-échangiste en Angleterre. — Les impôts en Allemagne. — Le « bien de famille » en Roumanie. — Les troubles de Barcelone.

Septembre 1909 : Une circulaire du ministre des finances. — Les nouveaux impôts. — Méfaits du fisc anglais. — Les lois sociales. — Les dépenses des conseillers municipaux de Paris. — L’exode d’une industrie. — Le tarif douanier américain. — Dans nos colonies.

Octobre 1909 : Le discours de M. Poincaré. — La dette communale. — Frais de procédure. — Le nombre des fonctionnaires. — Le consentement de la France au relèvement des droits de douane en Turquie. — Trusts contre syndicats aux États-Unis. — Une nouvelle organisation syndicale. — Les chemins de fer dans le monde. — Une préface de M. F. Passy.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.